14 décembre 2016

Sausage Party

Pour la première fois de notre vie, nous avons rejoint les rangs de la Manif pour Tous. Dieu sait que nous haïssons tout ce qu'elle représente, mais quand ils ont décidé de s'en prendre à Sausage Party (ce qui en dit quand même long sur leur combat), ils étaient les seuls à voir juste au milieu de dizaines de critiques et de commentateurs saluant un film d'animation ultra gras. Ce n'est pas sur le plan moral que nous condamnons ce film (contrairement à ceux de la Manif pour Tous, qui restent des bœufs), mais sur un strict plan cinématographique. On se demande bien ce qu'il y a de si génial dans ces métaphores d'une lourdeur sans pareille : les saucisses vedettes veulent à tout prix se "fourrer" dans des pains à hot-dog qu'ils espèrent bien "étroits" ; l'une des saucisses, plus courte que les autres, subit les quolibets de ses camarades ; le pain à pita se dispute avec le bagel pour un territoire dans les rayons ; et un savon liquide blanc louche sur les ménagères en espérant pouvoir se "répandre" sur leur visage et intégrer leurs plis les plus intimes. Ces dialogues d'une débilité sans nom sont illustrés d'images ridicules de petits faiseurs qui, en studio, ont passé du temps à dessiner un camel toe. Rien que d'y repenser, on a les LARMES. On ne s'étonne pas d'apprendre que la bande de Seth Rogen est derrière tant d'intelligence brute et de finesse. Mais puisque c'est "culte"...


Sausage Party de Conrad Vernon et Greg Tiernan avec Seth Rogen, Jonah Hill, Kristen Wiig, James Franco et Michael Cera (2016)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire