12 février 2008

Les Chansons d'Amour

C'est bien le premier film que Félix mate sans ses loupes et en tête à tête avec notre mur en briquettes. Il avait les narines collées aux briques tout le long, pauvre bête. J'ai une history of violence avec Christophe Honoré. Dans Dans paris, Louis Garrel imitait bêtement Jean-Pierre Léaud chez Truffaut et Romain Duris incarnait comme il pouvait une sorte de Godard... Là il n'y a plus que Garrel alors il joue un mélange de Belmondo et Léaud, un medley, mayday. Je ne déteste pas Louis Garrel, et sans doute que peu d'acteurs le feraient aussi bien que lui, mais ça reste un exercice de singerie vaguement pathétique. Honoré avait déjà pris ça à la Nouvelle Vague et maintenant les chansons, très Godard première période avec Anna Karina.


Je crois que les paroles de la chanson à ce moment-là c'est Clotilde Hesme qui demande qui a pété. Sagnier lui dit qu'elle est tarée, c'est pas elle, et Garrell continue à larguer en douce, tout ça le fait bien marrer et il continue de leur loufer au nez.

Les cadrages, le montage et le reste sont ceux de n'importe quelle comédie commerciale d'aujourd'hui. Ce qu'il raconte n'est jamais intéressant, ni le récit ni ce qu'il implique à l'image. Les chansons sont souvent exaspérantes, on s'attendait à quelque chose de potentiellement joli alors que la plupart du temps c'est un gros piano et des mélodies lourdes. Et que dire de l'évolution du personnage, le pauvre Louis Garrel... Le film aurait dû s'intituler Der Untergang, aka La Chute.


J'ai pas les clés pour t'ouvrir, passe par la fenêtre.

Godard et Truffaut n'ont certes pas tout inventé mais ils ont inventé quelque chose, ils ont fait un cinéma qui n'existait pas pour rompre avec un autre qui sentait le sapin. Le rêve de Godard c'était de filmer comme Lang, Hitchcock ou Ford, seulement il s'en sentait incapable et il savait bien que c'était le cinéma d'un autre temps, alors il s'est démerdé pour inventer autre chose. Si Godard avait fait comme Honoré il aurait fait un cinéma sur les classes sociales et il aurait demandé à Belmondo d'imiter Julien Carette (J.P. Léaud reprenait l'une de ses plus belles répliques dans Masculin Féminin mais justement c'était de la pure citation ponctuelle, pas de l'imitation) dans le rôle de Marceau dans un film plat et nostalgique, s'il avait fait comme Tarantino il aurait tourné un western puis demandé à Belmondo d'imiter la démarche de John Wayne et, avec Brialy et Piccoli, de chanter Get Along Home Cindy dans une prison... Et ç'aurait pas été beau à voir, cqfd. Quequoi...


Les Chansons d'Amour de Christophe Honoré avec Clothilde Hesme et Louis Garrel (2007)

6 commentaires:

  1. Ce film est un putain de grower. J'achète le dvd hier soir et je me retrouve ce matin avec une putain de plante tropicale dans mon salon. L'achetez pas c'est un grower et en plus il pue la merde.

    RépondreSupprimer
  2. Belmondo qui imite Bruno Carette ça doit envoyer du bois !

    RépondreSupprimer
  3. Film chiant, à mort Ludivine Sagnier.

    RépondreSupprimer
  4. Je vote "génial" mais pour la critique.

    RépondreSupprimer
  5. Sifrit Melonssa6 mars 2013 à 23:32

    Waâââh... Je l'avais pas lue, celle-là !!!
    Tu sais que t'es drôle, mon Rémi ?
    "Du cinéma sur les classes sociales avec Bébel qui imiterait Carette" ! Alors là... ça me scies ! Je suis pliée !!!
    Et, en plus de me faire rire, tu me tires les mots et la critique de la bouche. Ce C.H. je peux pas piffer ses films !
    D'ailleurs j'ai arrêté d'aller les voir... Y a des endroits plus confortables que les MK2 pour roupiller.
    Woh, et son analyse azimutée et totalement à l'ouest (on sait pas s'il a vu le film en réalité!) de Mirage de la vie...!!! Pas piquée des alouettes! Je me pinçais pour m'assurer que j'étais pas sourde ou trisomique...
    Et lui qui crache sur le système...
    Je me marre ! Plus dans le système germano-pratin/France Cul/Inrocks/Libé, tu meurs !

    RépondreSupprimer
  6. Belvaux de chez Diaphana DVD production4 septembre 2014 à 12:16

    Je profite de cet espace commentaire qui ne sert à rien (parce qu'il est naze ce film, Princesse de Clebs mon cul ouais) pour vous parler de ma bombe du moment:

    J'arrive pas à m'enlever la chanson de la tête !
    Arghhh

    http://www.youtube.com/watch?v=hFchgev8mjc

    RépondreSupprimer