20 janvier 2016

Everly

Un monceau d'ignominies qui m'a valu un regard de dégoût décoché par ma chère et tendre au bout de dix minutes de giclées de sang, de gunfights, de lancés de cervelle, de scènes de torture idiotes et de très mauvais jeu d'acteur. Si Salma Hayek sort de sa condition d'épouse de milliardaire pour ça, alors c'est honteux, à moins qu'elle ait été mise face à un dilemme : jouer dans ce film de merde ou assister à une autre rencontre du Stade Rennais en gardant le sourire. Si c'est le cas on la comprend et on lui pardonne.


Everly de Joe Lynch avec Salma Hayek (2015) 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire