6 février 2008

1408

Vu les acteurs, Samuel L. Jackson et John Cusack, et le plutôt bon accueil réservé par la critique à la sortie du film, j'espérais quelque chose de sympa. J'avais tout faux. C'est encore une adaptation d'une nouvelle de Stephen King. John Cusack interprète un écrivain/routard qui parcourt le pays à la recherche de toutes les chambres d'hôtels et autres maisons qui ont la réputation d'être hantées, il passe un moment à l'intérieur et s'inspire de ce qu'il a vu (ou s'appuie seulement sur la réputation du lieu étant donné qu'il ne lui arrive jamais rien) afin d'écrire des daubasses qui se vendent peu mais tout de même suffisamment pour mener une vie confortable et sortir un nouveau tome chaque mois. Il songe cependant à faire paraître un nouvel opus consacré aux meilleurs restos (un guide Michelin quoi, c'est plus sympa à rédiger, même si ça s'adresse à un autre public). Bref. Alors le gars ne croit pas du tout aux fantômes et à tout ce qui est poltergeist, c'est même un sujet qui le fait méga chier, mais comme c'est son fond de commerce il fait avec.




A chaque fois qu'il va dans un endroit hanté, il se rend compte que c'est du pipeau, mais il rédige quand même un bouquin intitulé "Dix maisons hantées". Dix sur tout le territoire américain ça relève du grand jemenfoutisme, mais faut pas le faire chier Joey Cusack, il a opté pour ce petit nombre et il ne bougera pas. En guise de bonus track à son bouquin, il décide d'aller jeter un coup d'œil à la chambre 1408 de l'Hôtel des Dauphins, l'équipe de football américain de Miami, mais à New-York. Il a entendu parler de cette chambre mystérieuse grâce à une carte postale anonyme, mais ça, ça l'inquiète pas trop, il a l'habitude de recevoir ce genre de missive. Vêtu de son habituelle chemise hawaïenne, qu'il porte dans tous ses films, et d'une veste de costard, Cusack se pointe donc à la réception de l'hôtel où on fait rappliquer le grand gérant Samuel L. Jackson, convoqué par l'agent d'accueil dès qu'il est question de dissuader définitivement un visiteur un peu lourd désireux d'obtenir la clé de la célèbre chambre 1408...




Le début du film laisse espérer un truc sympa. La confrontation entre Cusack et Jackson quand ce dernier essaye de convaincre l'autre de ne pas foutre les pieds dans la chambre 1408 est tellement grossière que c'en est presque plaisant ; et Jackson a l'air de prendre du plaisir dans son rôle pourri et quasi inexistant. L'acteur est au courant que c'est Cusack qui a hérité du rôle en bois et qui va devoir se taper des scènes interminables seul entre quatre murs à faire semblant d'avoir les chocottes. Oui car à partir du moment où Jackson quitte définitivement l'écran en lâchant un dernier avertissement à Cusack le sourire aux lèvres, et dès lors que celui-ci se retrouve coincé dans la chambre tandis que des évènements de plus en plus paranormaux s'enchaînent, ça devient ULTRA chiant. Le film dure deux plombes et on a bien dû mettre en avance rapide au bout de 45 minutes. L'histoire s'avère ultra débile puisque Joey Cusack ne sera au final qu'une victime supplémentaire de la chambre 1408 et on en aura strictement rien à branler de son histoire personnelle. Bref, un film d'horreur raté de plus, dont on ne peut même pas rire car il se veut sérieux de bout en bout.


1408 de Mikael Hafström avec John Cusack et Samuel L. Jackson (2007)

43 commentaires:

  1. Je me dévoue pour rédiger le premier commz de ce film : je ne l'ai pas vu, je ne souhaite pas le voir.

    RépondreSupprimer
  2. Je l'ai vu et je serais moins virulent. Tous les passages sur la vie passée de Cusack on s'en cogne, mais c'est ce dont se sert le poltergeist pour le rendre dingue donc je suppose que c'est "justifié". La fin reste pourrie, j'aime pas quand Cuascké clamse. Il est si sexe, Cojack !

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que c'est pas terrible !

    De plus, étant un fan de Stephen King (Il a bercé mon adolescence), ça va encore plus chier de voir que ce film est vraiment pourri. Enfin bon, la nouvelle est loin d'être une des meilleures de SK de toute manière. Maintenant, je me méfie sachant que les adaptations de SK sont en général absolument à chier. (Je fais pas la liste, trop longue.) Les seules adaptations vraiment bonnes sont La ligne Verte, Dead Zone, Carrie, Christine, Misery et Les Evadés. J'ai adoré Un elève doué, apparemment c'est pas le cas de beaucoup.

    Gondebaud.

    RépondreSupprimer
  4. Jolie liste de bons films adaptés de King (à part Un élève doué), Gondebaud. Je rajoute Ça et Les vampires de Salem pour ma part ;D

    RépondreSupprimer
  5. @ Arnaud : 2 livres que j'ai lu et adorés. Malheureusement, je n'ai toujours pas eu le loisir de voir leurs adaptations. Pour Ca, je pensais que ça allait être naze, tu me rends curieux, du coup. Par contre, Salem, j'étais a peu près sur de sa qualité.

    Gondebaud.

    RépondreSupprimer
  6. Vous avez vu Le Fléau en VF ? Ça vaut le coup !

    RépondreSupprimer
  7. @ Felix : Quel con, je l'avais oublié ! Oui, je l'ai vu et il est assez énorme ! Malgré le fait qu'il dure au moins 3h, il n'est absolument pas ennuyeux. En plus, y'a Gary Sinise. Et même l'adaptation est vraiment réussie (Bon, pas parfaite non plus, mais une adaptation parfaite , ça n'existe pas. Ah ben si, Le trône de Fer !)

    J'avais aussi oublié Simetierre, qui est sympa, Maximum Overdrive (TRES Kitch. Mais bon avec une BO 100% AC DC, on pardonne), apparemment Stand by me serait une des meilleures. (toujours pas vu) Et Dolores Claiborne a 3.45/5 de moyenne sur Rateyourmusic, ca me rend curieux.(Y'as pas que 3 notes, y'en a 179, ce qui est un minimum significatif)

    Au niveau des bouses, Running Man, Dreamcatcher et Children of the corn (et ses 666 suites...) sont assez immondes.


    Gondebaud.

    RépondreSupprimer
  8. En fait, pour ma part, je ne la trouve pas réussie du tout l'adaptation du Fléau. Par contre, je trouve la VF d'un comique involontaire assez génial. Peut-être m'a-t-elle parasité le film, je sais pas, mais j'ai trouvé ça assez faiblard, alors que j'avais pris bien du plaisir à lire le bouquin. Bon, je l'avais vu en VF avec le son un peu décalé, ce qui rendait ça encore plus fendard (oui je sais, il m'en faut peu et je me marre pour des conneries :D).
    Pour ce qui est du bouquin, dans mon souvenir, la fin m'avait vraiment déçu (avec Randall Flagg qui réapparaît, comme une fin de mauvais film d'horreur).


    Stand by Me est sympa oui, je te le conseille. :)

    RépondreSupprimer
  9. Dans les adaptations de Stephen King, j'ai un petit faible pour Le Bazaar de l'Epouvante (aka Needful Things), avec Ed Harris et Max Von Sydow. Disons que j'en garde un très agréable souvenir. Je ne sais pas ce que j'en penserais aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  10. J'en garde pour ma part un très bon souvenir. Et le fait d'avoir vu le film avant d'avoir lu le livre fausse sans doute mon jugement sur la qualité de l'adaptation. J'ai du découvrir le film à 10 - 11 ans et il m'avait vraiment marqué. C'est avec grande nostalgie que je l'ai redécouvert il y a peu. Mais je n'avais pas eu le temps de le revoir en entier, il faudrait que je le fasse sérieusement. Quant à la fin du bouquin, je ne m'en souviens même plus, alors bon !

    Je comprends ton hilarité ! Mais je ne me souviens pas que la VF était si comique. Faut vraiment que je le revoie !

    Gondebaud.

    RépondreSupprimer
  11. @ Felix :

    J'en garde un très mauvais souvenir. Pour ma part, surement une des pires adaptations de SK. (Je voulais le même en tête de liste deux commentaires plus haut puis j'ai oublié) Même le film tout seul, je l'ai trouvé extrêmement pauvre. Enfin, la aussi, ça fait un petit moment que je l'ai vu. Je me souviens par contre l'avoir revendu avec entrain, ahah.

    Gondebaud.

    RépondreSupprimer
  12. Pour tout te dire, je trouvais la VF décalée si drôle que j'ai fini par installer un logiciel pouvant éditer les vidéos sur mon ordi afin d'isoler les meilleures parties du film et me les repasser en boucle... :D

    RépondreSupprimer
  13. Ah oui, quand même ! J'ai très envie de le matter, du coup, en étant attentif à la VF. Ca me rend curieux !

    N'empêche, que ça te fasse marrer au point d'extraire les meilleurs passages, je trouve ça vraiment cocasse !

    Gondebaud.

    RépondreSupprimer
  14. La tempête du siècle est trop long mais vraiment bon. Surtout les séquences finales.

    J'aime bien le film à sketches Cat's Eyes. Avec le salopard de pigeon qui pécore la cheville du héros, et, la compagnie qui aide à arrêter de fumer. Il y a des moments savoureux là-dedans. Ils se sont malheureusement sentis obligés de terminer sur une histoire à la c.. avec un troll des chambres et drew Barrymore qui chiale toutes les 5 secondes mais bon ... il y a le chat qu'est sympa.

    RépondreSupprimer
  15. En fait, Le Bazaar de l'épouvante, j'ai cherché à le revoir récemment pour me rafraîchir la mémoire, puis la vidéo était en mauvaise qualité, alors j'ai abandonné, tout en me disant que c'était sûrement beaucoup mieux comme ça... :D

    Et Ca, je le trouve pas trop mal (il a d'ailleurs foutu les j'tons a un bon paquet de gens qui l'ont vu petit), mais la fin, avec la grosse araignée dégueue, est vraiment ridicule je trouve !

    RépondreSupprimer
  16. Les pires sont : Rose Red, Cujo, Peur bleue, Le fléau, La nuit déchirée, Les enfants du maïs, Maximum overdrive, Cœurs perdus en Atlantide, Dreamcatcher, 1408, Fenêtre secrète, The Mangler, La part des ténèbres, Charlie, les histoires de vengeance fantômes. (Sometimes they come back et la suite) ... grosses daubes tout ça

    J'aime bien aussi The Night Flier. L'est bien déstabilisant comme film. Le perso principal est hallucinant de sans-gène.

    RépondreSupprimer
  17. C'est vrai qu'il est sympa la Tempête du siècle ! En plus, j'adore Colm Feore. (Que j'ai retrouvé avec grand plaisir dans The Borgias) Un peu long, 4h, oui. Mais bon, là on est devant une "mini-série", donc forcément c'est assez long. Mais je ne suis quand même que peu ennuyé devant, ça se regarde bien et certaines scènes sont habilement bien tournées.

    En plus, on a deux habitués de SK, le réalisateur déjà, Craig R. Baxley (Rose Red, Kingdom Hospital, Le journal d'Ellen Rimbauer) et Jeffrey DeMunn (Les Evadés, La Ligne Verte, The Mist).

    J'en profite pour rebondir sur Bazaar, un autre truc qui m'as fait detesté, c'est que c'est, et de loin, mon bouquin préferé de SK. Je trouve que le film ne lui rend pas hommage. Et ce fameux Jeffery DeMunn, j'aurais adoré le voir dans le rôle du maire, qui était vraiment taillé pour lui.

    Gondebaud.

    RépondreSupprimer
  18. @ Félix > d'accord sur Ça. Mais il est vraiment bon, bien flippant.

    Le bazar de l'épouvante, il est cool jusqu'à la fin où ils finissent sur la place publique avec Max von Sydow qui se désavoue trop facilement pour que ce soit crédible.

    RépondreSupprimer
  19. Jeffrey DeMunn était fait pour tourner dans les SK.

    RépondreSupprimer
  20. Pour Le Bazaar de l'épouvante, je précise aussi que je n'ai pas lu le bouquin, donc je pige encore mieux que tu aies détesté le film du coup.

    RépondreSupprimer
  21. @ Arnaud : Maximum Overdrive me fait bien rire, perso ! Alors oui, c'est une sacrée daube mais que je regarde avec grand plaisir ! Sinon, oui j'avais oublié Fenêtre Secrète. Cujo est assez sympathique bien qu'assez banal.

    @ Felix : Oui, je pense que c'est mieux ! Quant à l'araignée dans Ca, difficile de faire quelque chose de vraiment effrayant. C'est pour cela que les oeuvres de SK sont souvent pitoyables à l'écran, on perd tout l'aspect imagintaif de la chose, qui est remplacé par une bestiole en plastoc ridicule et qui ne fait absolument pas peur.

    Gondebaud.

    RépondreSupprimer
  22. Je précise que je n'ai jamais lu un bouquin de SK mais je dois avoir vu presque tous les films. Je vais bientôt commencer Shining néanmoins ... après ma critique sur Donc Acte!, j'en ai éprouvé la soudaine envie.

    RépondreSupprimer
  23. J'en ai finalement lu assez peu aussi, j'ai jamais été particulièrement fan, contrairement à Lovecraft par exemple. :)

    RépondreSupprimer
  24. J'adore Lovecraft !!! J'ai tout lu !!

    RépondreSupprimer
  25. @ Arnaud : Ahah, je plussoie entièrement la remarque sur Jeffrey, ce vieux bonhomme est vraiment adapté. Je suis d'ailleurs pris d'une forte hilarité en le voyant apparaitre dans The Mist ! (Tiens, mais oui, une autre bouse adaptée de SK. Et par une des moindres en plus !)
    Le livre de Shining est bien mieux que le film, c'est très clair. Enfin, c'est totalement différent, les deux artistes ayant une approche entièrement différente de l'histoire.

    Bon, je vous laisse, je vais tranquillement m'endormir avec Filosofem de Burzum sur les oreilles. Merci pour ce débat très intéressant sur SK au cinéma. Je répondrais donc aux éventuelles réponses demain. Bonne nuit à tous. ;)

    Gondebaud.

    RépondreSupprimer
  26. Idem :D

    Tu as vu ce film : http://www.imdb.com/title/tt0478988/ ?

    Autrement, niveau adaptation, c'est assez pauvre. Et c'est quasiment pas plus mal en fait.

    RépondreSupprimer
  27. Par contre les adaptations de Lovecraft, il n'y en a pas une seule de potable. Y a que l'antre de la folie dans l'esprit ... sans cela, c'est 0, le néant, l’abime, les abysses, le trou noir, les ténèbres qui dominent l'art de la lumière qu'est le cinéma.

    RépondreSupprimer
  28. Oui, je l'ai vu. Il se défend. En noir et blanc. Un peu longuet, tire sur la corde mais c'est bien foutu pour le budget riquiqui qu'ils devaient avoir pour le faire.

    RépondreSupprimer
  29. On peut piocher dans la filmographie de Carpenter pour retrouver un peu l'esprit oui. Dans L'Antre de la folie, tout particulièrement. Mais il y a aussi The Thing, qui me fait pas mal penser aux Montagnes Hallucinées.

    RépondreSupprimer
  30. L'équipe qui a fait The Call of Cthulhu a aussi réalisé une adaptation de "Celui qui chuchotait dans les ténèbres", un peu dans le même genre, et je serais très curieux de la voir (c'est une de mes nouvelles préférées).

    http://www.fantasiafestival.com/2011/fr/films/film_detail.php?id=497

    RépondreSupprimer
  31. Cette version est amateure (ça se voit dans l'acting) ... il y a un bon paquet d'amateurs qui adaptent lovecraft en courts aux States. Z'ont même un festival. Ils publient des DVDs. Mais c'est de l'amateurisme sans perles à découvrir. J'en ai 2, me semble-t-il : http://www.amazon.fr/H-P-Lovecraft-Collection-Cool-Zone/dp/B0015U0QNK/ref=sr_1_11?s=dvd&ie=UTF8&qid=1321057675&sr=1-11
    Je conseille pas du tout mais voilà, le film de la fiche imdb que tu as refilé sort de là.

    Pour revenir sur mes propos, l'adaptation de Dream in the Witch-House de Gordon pour Masters of Horror était pas mal du tout.

    RépondreSupprimer
  32. Oui, avec le monstre dans le clocher ! Obsédant.

    RépondreSupprimer
  33. The Call of Cthulhu est néanmoins ce qui s'est fait mieux dans le genre amateur.

    RépondreSupprimer
  34. Ah ok, je connaissais pas. J'avais cru deviner qu'ils organisaient une sorte de festival aussi.

    Quant à Gordon, ses adaptations sont faites avec amour et sont rarement mauvaises, mais elles sont souvent très fauchées, et ça se voit, c'est dommage (genre Dagon, dont je garde cependant pas un mauvais souvenir).

    J'aurais été curieux que Guillermo del Toro se lance dans une adaptation des Montagnes Hallucinées, mais le projet est apparemment tombé à l'eau.

    RépondreSupprimer
  35. Dagon est ignoblement mauvais. Je n'ai jamais compris les bonnes notes qu'il récoltait en général. Le film est juste ridicule. Après, faut aimer l'aspect crade de Réanimator et From beyond. Mais il aime Lovecraft sans aucun doute. Oui.

    Le monstre dans le clocher, je crois que je fais référence en fait à Celui qui résidait dans les ténèbres (mon erreur)

    RépondreSupprimer
  36. Ben je pense que comme Stuart Gordon est l'un des seuls à adapter Lovecraft "sérieusement", il doit avoir droit à pas mal d'indulgence de la part des amateurs (j'en suis sûrement la preuve quand je dis que j'ai pas un si mauvais souvenir de son film). :)

    Oui, ça m'étonnait que tu parles de ça pour "Celui qui chuchotait dans les ténèbres" car ça ne m'évoque aucun passage de cette histoire. J'adore complètement cette nouvelle qui est une de mes toutes préférées avec "La Couleur tombée du ciel", "Les Montagnes hallucinées" et "Dans l'abîme du temps". :)

    RépondreSupprimer
  37. "Celui qui HANTAIT les ténèbres" (encore pardon) est l'histoire d'un écrivain qui la nuit voit une ombre bouger dans un clocher d'un quartier étrange et voisin. ^^

    Sinon, j'adore "L'appel de Cthulhu", "L'abomination de Dunwich", "La maison de la sorcière", "La couleur tombée du ciel", "L'étrange maison haute dans les brumes" et "Le modèle de Pickman"

    RépondreSupprimer
  38. Aaaaaaaah Lovecraft, quel génie !

    RépondreSupprimer
  39. Il y a 5 ans, ilaosé naissait avec cet article.

    5 ans que j'suis celib.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu y vois un lien de cause à effet ?

      Supprimer
  40. Les bijoux de la Kaztafiore6 février 2013 à 15:10

    Moi, j'ai découvert le site avec l'article sur Prometheus, en octobre 2012 il me semble. Le ton de l'article dès les premières lignes m'avait bien plu, j'avais tout lu puis j'en ai lu d'autres, et aujourd'hui je suis atteint d'une "ilaosé-dépendance".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu nous en vois très flattés :) Et tu nous rends peu à peu dépendants de tes commentaires toujours bien sentis et très plaisants !

      Supprimer