À propos

En commentaire à certains articles on nous a souvent demandé : "T'es qui toi ? T'es qui pour dire ça ??" On avait tendance à répondre : "Mon nom est Maximus, époux d'une femme assassinée, père d'un fils assassiné, et j'aurai ma vengeance, dans ce monde ou dans l'autre". Mais pour en dire un peu plus sur nous, on a décidé de sauter le pas et de réaliser la sempiternelle page : "Qui sommes-nous ?"


La seule photo réunissant les deux auteurs du blog, prise à Nazca, puisqu'avant de nous intéresser au cinéma nous avons passé une partie de notre jeunesse à déchiffrer les lignes de Nazca.

Si vous parcourez tous nos articles vous pouvez nous dresser un curriculum vitae long comme le bras, fait de longs séjours en taule et de divers corps de métiers (cuisine, police, gestion de bibliothèque, élevage de brebis, etc.) ; un pedigree du tonnerre avec un arbre généalogique faisant passer la famille Manson pour celle des Ingalls ; un carnet d'adresse enviable allant de Darren Aronofsky à M. Night Shyamalan en passant par Steven Spielberg, John Turturro et Tom Vaughan ; enfin un casier judiciaire bien garni mais qui ne demande qu'à s'enrichir de quelques lignes bien craspecs qui sont autant de cadavres dans nos placards.

En revanche, un truc est sûr, c'est qu'on aime le cinéma et qu'on bouffe du riz carbo' pour en profiter au maximum. C'est une passion gratuite à laquelle nous nous consacrons corps et âme. La passion appelle un rapport passionnel qui implique des articles personnels aussi élogieux qu'impitoyables. Le but est avant tout d'écrire des critiques pour le plaisir de s'amuser ou de partager nos impressions, positives comme négatives. A ce titre tous les commentaires sont évidemment les bienvenus (à l'exception des menaces de mort).

***

Un mot sur le titre du blog, qui peut prêter à confusion. "Il a osé !" n'est pas à prendre comme une auto-congratulation supposée vanter les mérites de notre audace ou de notre franc-parler. A l'origine c'est simplement une adresse lancée aux cinéastes les plus téméraires, ceux qui nous font rêver ou enrager, ceux qui "osent" et qui nous donnent envie d'aimer le cinéma et d'en parler. Nous sommes des demi-frères siamois sex friends, par conséquent nous avons vu beaucoup de films côte à côte et cette interjection revenait fréquemment lors de nos séances cinéma tantôt calmes tantôt endiablées. Le vrai titre du blog aurait donc dû être : "Il a osééééé... sa raaaaace !", mais c'était trop long et ça aurait pu être encore plus mal interprété.




Revenons également sur la bannière. Pendant plus de cinq ans, notre bannière fut l'image ci-dessus. On nous a reproché une certaine misogynie avec ce photogramme d'une femme à la poitrine opulente faisant la vaisselle. Plus rarement on nous a demandé de quel film venait ce plan. Il est tiré de Volver de Pedro Almodovar, et il s'agit donc de la resplendissante Penelope Cruz. Une actrice que nous aimons, dans un film que nous aimons aussi, et qui dans cette scène nettoie le couteau avec lequel elle vient de tuer son mari pédophile dans ce qui ressemble à une œuvre franchement féministe, réalisée par celui qu'on appelle parfois "LE cinéaste des femmes". Mais nous n'avons pas réellement pensé à tout ça en choisissant cette image. Notre choix ne s'est porté sur elle que pour la puissance esthétique de ce plan en plongée saisissant, et parce que c'est précisément devant ce genre de choses qu'on peut hurler : "Il a osé ! La con de lui il a osé !" La boucle est bouclée. Début 2013 nous avons décidé de changer de bannière, au grand dam de certains fans incorrigibles de Penelope. Qu'ils nous pardonnent. Nous avions simplement besoin de changer d'air et de décor, au point d'ailleurs que le changement de bannière s'est accompagné d'un ravalement de façade global pour le blog.

***

Il a osé ! existe depuis février 2008. Nous publions à un rythme régulier (d'environ un article tous les deux jours, répertoriés dans l'index), et traitons de préférence des films récents de tous horizons, revenant parfois sur de plus vieux films au gré de nos envies ou de certaines ressorties (ciné ou dvd) qui nous interpellent. Certains articles peuvent être un prétexte pour parler de tout et de rien, de ce qui nous travaille intérieurement, car après tout on fait ce qu'on veut. Comme l'a dit Godard, l'avantage du cinéma c'est qu'il permet de parler de tout (reference needed). Parfois nous décidons de ne parler de rien, en tout cas de ne pas dire un mot du film critiqué, ce qui nous semble finalement assez significatif.

A intervalles plus ou moins réguliers nous vous proposons des éditos très divers sur des sujets d'actualité, évidemment reliés au cinéma, des bilans (tops de fin d'année, compte-rendus de festivals, etc.), ainsi que, depuis peu, des entretiens exclusifs avec des cinéastes ou autres "artisans" du cinéma.

Depuis avril 2011 nous avons mis en place des dossiers thématiques bien à l'image du blog. A intervalles irréguliers nous nous consacrons ainsi entièrement à un thème précis et d'une liberté totale (cinéaste, festival, genre, tendance, etc.). Ces dossiers sont une occasion supplémentaire de faire place à nos collabos favoris, que voici :

***

- Poulpard, aka "Brain Damage", aka "La tour de contrôle", aka "Le rat de laboratoire" et surtout aka notre ghostwriter de luxe. Poulpard est à ce jour le seul rédacteur officiel en dehors de nous deux. Il est à l'origine de pas mal de légendes savonneuses (les plus longues, celles qui flinguent la mise en page), de quelques ajouts bien sentis, d'une pelletée de mots scientifiques idéalement placés auxquels nous n'aurions jamais pensé car nous ne les connaissions pas. Il est enfin l'auteur d'une petite série d'articles polémiques qui obtiennent toujours de belles stats. Bref, Poulpe, la Poule aux œufs d'or, le troisième homme.

- Nônon Cocouan. Co-auteure régulière et passionnée, cinéphile de premier choix, conseillère principale d'orientation, correctrice chevronnée, modératrice cantabile, elle est un peu la bonne conscience du blog, notre garde-fou. Elle participe aussi au design des bannières, elle qui se veut une artdesigner autodidacte, qui parvient à accoucher de documents photoshopés à partir de Paint et qui peut croquer la Joconde avec une table et une paire de ciseaux. Sa participation à la vie et à l'harmonie du site est primordiale, et elle est la part féminine d'un blog qui a érigé la parité en principe.

- Joe G. Rédacteur en chef du webzine musical C'est Entendu. Lecteur number one. Cinéphile du dimanche au crochet du blog, victime d'une "Il a osé dépendance". Commentateur insatiable. Et surtout auteur de nombreux articles que nous prenons souvent le soin de contredire car ses interventions suscitent toujours la polémique, mais celle dont on ne veut pas, celle qui fait qu'on ne peut plus se regarder dans la glace.

- Simon. Notre envoyé spécial au plus près des stars. Il a déjà pu avoir une vue imprenable sur le décolleté de Karin Viard. Il a déjà bu quelques pots avec Robert Guédiguian. Dans les deux cas il nous a déconseillé d'en faire autant. Il a les deux pieds dans le ciné, se nourrit principalement de dvds, ne rate jamais un festival de Cannes ou de La Rochelle et il est supporter des Girondins de Bordeaux (oui ça existe). Bienveillant et enthousiaste, quand il prend sur son temps de travail et manque de se faire jeter par son boss, c'est, in fine, pour écrire sur des films qu'il a aimés. Sosie de Pio Marmaï, il ignore que les bourses molles de l'acteur, donc les siennes, nous valent des milliers de visites par jour.

- Thomazinette. Notre antenne internationale, en Belgique, à deux kilomètres de la frontière (on n'a pas trouvé plus loin). Auteur dilettante, toujours inspiré quand il s'y colle, voila un regard exotique précieux sur des films qu'on n'irait jamais voir. Il assiste aux avants-premières, couvre des festoches sur lesquels il n'écrit jamais, préférant se vouer avec brio aux rêveries que suscite en lui son plat pays, gris et plat.

***

Notre base d'opération est... non, on la boucle, on n'a pas envie de retrouver de la chiasse dans notre boîte aux lettres parce qu'on n'a pas aimé le dernier Tarantino. Par contre on est aussi sur Facebook, Ulike, Twitter, Vodkaster et Tumblr, autant de plateformes où on vous invite à nous suivre pour être tenus au courant de nos nouvelles publications.

Pour nous joindre, une seule adresse : ilaose.leblog@gmail.com

Bonne lecture !