11 février 2008

Panic Room

J'ai enfin vu cette merde.

Le réalisateur Panic Room (quel étrange blaze) avait sous la main la ravissante Jodie Foster, condamnée à évoluer pendant deux plombes en débardeur et sans godasses sous les yeux de toute l'équipe de tournage, mais il a préféré ne pas trop s'en servir pour privilégier les rampes d'escalier de son décor de studio, qu'il filme sous toutes les coutures, allant même jusqu'à faire des loopings avec sa caméra miniature, si miniature qu'elle traverse le verre et les planches de bois les plus opaques sans s'y cogner. Un vrai tour de force. Cependant Panic Room a décidé de filmer tous les inserts une fois le tournage terminé pour pas garder ses acteurs trop longtemps et économiser de l'argent. Or j'ai repéré quelques goofs.


Jodie Foster fait tout son possible pour détourner notre attention afin que l'on ne remarque pas tous les goofs à l'écran.

Nota bene pour les néophytes : pour vous la faire courte, les "goofs" sont ces incohérences scénaristiques ou visuelles que l'on croise parfois dans les films. Et ce que l'on nomme "insert", c'est un plan très rapproché, en général assez bref, qui a un but explicatif. Exemple : Plan large sur un type qui s'approche d'une porte / insert : gros plan de sa main sur la poignée / Retour au plan large du type qui a ouvert la porte.


Jared Leto, l'éternel ado aux formes féminines, a cru se rendre terrifiant en arborant des tresses africaines. L'acteur est ici en pleine imitation du célèbre pianiste Michel Petrucciani.

Voici la liste des pires goofs par voie d'insert du film :

1h12 : Jodie Foster attrape un verre dans sa main gauche, cut, insert : une main velue - certainement celle de Panic Room himself, chope le verre, cut, Jodie Foster déglutit.

1h15 : Jodie Foster va aux toilettes, cut, une énorme bite noire vise le centre de la cuvette, fendue en deux sous l'impact du jet, cut, retour sur Jodie Foster qui tire la chasse d'eau et ferme sa braguette.

Autre goof et pas des moindres, 1h15 : Jodie Foster monte dans sa caisse, s'apprête à mettre le contact, cut, insert sur une main atrophiée qui tient une perceuse avec laquelle elle perce un mur tandis que l'autre main (qui s'avère être un moignon) tient le clou.

Ah un autre goof, au bout de la 7ème minute le film est en italien. Pourtant j'avais pas la télécommande sous la main. Spa moi. Erreur au mixage sans doute. Paye tes goofs, paye ta trivia. Je sais pas si j'ai vu la bonne version. Ceci dit j'ai acheté le dvd à la fnac alors je laisse peu de place au doute.


Panic Room de David Fincher avec Jodie Foster et une rampe d'escalier (2002)

6 commentaires:

  1. Je descernerai le label "Article de civilisation" à chaque article de ce blog qui m'aura fait éclater de rire.

    Article de civilisation donc.

    RépondreSupprimer
  2. haha! en cas de pépin, je file aussi m'enfermer avec jodie!! ^^

    RépondreSupprimer
  3. Cet article est très bon car il nous explique quelques termes techniques, pour le néophyte que je suis c'est très pratique, de plus, il nous fait rire par sa photo légende, qui apporte aussi une touche d'humour teintée de culture!

    RépondreSupprimer
  4. Je le vois trop bien Petrucianni, sauf que lui, dans cette position il essaie pas d'ouvrir une porte, il jou(ait) (RIP) du pianeton !

    RépondreSupprimer