11 février 2008

Molière

Quand j'ai vu cette affiche à l'époque de la sortie de ce film, je me suis dit intérieurement que jamais de la vie je ne le regarderai, ou du moins que j'essaierai de toujours l'éviter. Je craignais une biopic immonde, à l'image de Romain Duris sur l'affiche. Sans Rémi je n'aurai jamais eu la curiosité de voir ça et je savais donc très peu de choses sur le film vu que ce n'est pas du tout ce que j'imaginais. C'est en fait une comédie sans trop de prétention et plutôt légère qui raconte les déboires de Molière (Duris) qui accepte de bosser pour Monsieur Jourdain (Luchini), son boulot consiste à lui apprendre à jouer la comédie afin que Jourdain puisse séduire une femme du monde qui possède un salon (Sagnier) ; mais dans le même temps, Molière s'éprend de la femme de Monsieur Jourdain (Morante).



On regarde surtout pour les prestations des acteurs : Fabrice Luchini, assez drôle et à qui le rôle convient tout à fait ; Romain Duris, qui s'en tire plutôt bien pour une fois ; Laura Morante, que je trouve très belle comme dans Fauteuils d'Orchestre ou Coeurs ; et Edouard Baer, qui a apparemment réussi à insérer quelques blagues bien à lui dans le film. On croise également Fanny Valette (déjà vue dans Changement d'Adresse), une très belle et jeune actrice mais qui est ici fort peu mise à son avantage. C'est une vraie tristesse de voir de quoi elle a l'air dans le film quand on sait à quel point elle est jolie normalement. Donc le film est plutôt sympa et agréable à suivre, mais dans la forme on a vraiment droit au strict minimum de la part de Laurent Triardo et de son équipe de techniciens en bois. Le dirlo photo aurait notamment bien des cours à prendre auprès de celui de L'Assassinat de Jesse James, qui a tout pigé à la bougie. Molière est parfois limite désagréable pour l’œil et pas seulement parce que Romain Duris possède un menton en putréfaction aussi large que son front, chose tout à fait anormale. Bref, c'est dommage qu'ils aient bâclé le boulot, ç'aurait eu une autre allure si ça avait été fait avec plus d'application. Ensuite le film est notamment intéressant dans la façon qu'il a de mélanger différents éléments provenant de différentes pièces de Molière dans une même histoire, mais sur ce point-la je ne préfère pas trop m'aventurer car je ne maitrise pas vraiment bien ce sujet. Y'a aussi un passage très marrant où Edouard Baer canarde le chien de Jourdain à la chasse. On se l'est repassé 3 fois.

Ce film est donc une bonne surprise pour moi.


Molière de Laurent Tirard avec Romain Duris, Fabrice Luchini, Laura Morante, Fanny Valette e Edouard Baer (2007)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire