13 janvier 2011

And Soon the Darkness

Ce film-là, on est 12 à l'avoir vu. Pas un de plus, pas un de moins. 12 zonards pur jus, 12 gros naïfs, 12 ados attardés. Tout ça à cause d'une image présente dans la bande-annonce qui nous a tous fait espérer un film gouverné par la seule beauté de ses actrices principales. Aussi, le titre n'y est peut-être pas pour rien non plus. And Soon the Darkness. Dites-le à voix haute, ça fait trembler les murs, ou bien c'est juste moi qui ai un gros mal de gorge. Sans déc', on dirait le titre d'une chanson de Death Cab for Cutie ! M'en faut pas plus pour me choper. Mais le réalisateur Marcos Efron et sa petite bande n'ont rien inventé : ce film est le remake d'un thriller british quasi culte signé Robert Fuest sorti en 1970 avec lequel il partage son terrible intitulé (d'autres éléments ont cependant été modifiés : alors que l'action se déroulait dans nos campagnes françaises, elle a été ici déplacée en Argentine, le remake nous narrant les mésaventures de deux jeunes américaines et non d'anglaises). Bref, revenons plutôt au cœur du problème, à ce maudit trailer... Un plan de quelques secondes était placé dans ce teaser par un roi du marketing, par un petit Machiavel d'Hollywood. Quelques secondes d'un bonheur bucolique et ensoleillé qui rendaient à ce teaser son sens le plus littéral. To tease : allumer, aguicher. C'est pas moi qui le dis, c'est Robert et Collins. Quand j'ai maté cette bande-annonce, plusieurs fois de suite, pendant près d'une heure trente, soit pendant la durée de ce long-métrage à proprement parler, j'étais effectivement teasé. Ce plan pas si fugace que ça était évidemment issu de cette scène assez gratuite où la brune Odette Yustman et la blonde Amber Heard se dévêtent tour à tour pour profiter d'un bon bain de soleil.

 
 
Dans ce teaser calibré pour les crapauds de mon espèce, un plan était entièrement consacré au postérieur d'Odette Yustman, suite à sa libération de son mini-short en jean. Cette jolie actrice a l'habitude de produire cet effet. A ma connaissance, c'est la deuxième fois qu'un film base sa promo sur ses charmes. Elle était déjà filmée en petite culotte dans Unborn, autre film d'horreur de bas étage où on apprenait qu'elle était possédée par l'esprit de son jumeau mort-né, devenu par conséquent démon de minuit (un scénario d'enfer, original celui-ci !). Non seulement elle devait s'y promener en culotte courte, mais que dire de l'affiche de ce film, reprise pour sa pochette dvd et tous les supports le contenant ?




On n'y mettait pas trop en avant la présence de l'Academy Award Winner Gary Oldman, curieusement... Une question se pose alors. Ou plutôt plusieurs. D'abord, que fait le réalisateur du film quand il doit tourner de tels plans ? Que demande-t-il à son actrice ? La prévient-elle en lui annonçant "Hé je vais faire un plan serré sur tes fesses, ne bouge pas", ce à quoi l'actrice répondrait machinalement "Ok mais fais vite, il fait pas chaud..." ? Allez savoir... Mais surtout : que pense une actrice comme ça quand le réalisateur met en boîte son maudit plan et quand, plus tard, elle découvre que les affichistes ont eux aussi axé leur travail autour de ses courbes ? Et quand, bien longtemps après, un blogueur ciné trépané y consacre un article ? On espère seulement que ça ne la gêne pas trop ; la beauté et le sex-appeal sont souvent de bien lourds fardeaux... Je laisse toutes ces questions en suspend, ou plutôt : je les laisse continuer à me ravager de l'intérieur.

Ce film-là, on est 12 à l'avoir vu. 12 hommes en colère.


And Soon the Darkness de Marcos Efron avec Odette Yustman et Amber Heard (2010)

22 commentaires:

  1. Mais ça cause de quoi le film ? :D
    Tu m'as teasé !

    RépondreSupprimer
  2. Tu m'inspires un autre débat qui fera peut-être l'objet d'une autre critique. A voir.

    RépondreSupprimer
  3. T'as pas mis le nom du réal en bas de l'article ? Y'en a pas ? C'est tourné sans les mains ?

    RépondreSupprimer
  4. C'est fait exprès. Ou plutôt non : j'ai d'abord oublié de mettre le nom du réalisateur, puis je me suis rendu compte que c'était mieux sans, y'a juste deux salopes dans ce film, et c'est tout.

    C'est un banal film d'horreur, où deux jeunes meufs doivent être prises au piège par des tarés à la campagne, et qui en plus est le remake d'un vieux film des années 70.

    RépondreSupprimer
  5. http://en.wikipedia.org/wiki/And_Soon_the_Darkness

    RépondreSupprimer
  6. La même chose mais aux USA et sans doute en ultra pourri. Parce qu'en plus d'être incapables de mater des films en VO, les ados décérébrés auxquels ce film est destiné doivent rechigner à mater des films dont l'action se déroule en dehors des States.

    RépondreSupprimer
  7. Ouaip, c'est la technique dite du "Luc Besson", foutre les nibards d'une connasse dans le trailer pour faire claquer dix eus à la France d'en bas.

    RépondreSupprimer
  8. haha,et quel cul oui! je l'aime bien elle!!

    RépondreSupprimer
  9. Là, ça y est, je suis tout fou. Je suis incontrôlable. Je suis en feu. On fire. En fuego. Renault 18.

    RépondreSupprimer
  10. Heuuu...moi j'aime bien Death Cab for Cutie ! ^^ (et le cul de cette donzelle)

    RépondreSupprimer
  11. La dernière phrase de ma critique de And Soon The Darkness est accidentellement devenue la préquelle de tout ton bel article.
    Pas fait exprès. J'ai même pas mis la même photo mais normalement c'est le même joufflu.

    RépondreSupprimer
  12. Ok, tu parlais donc de ta critique sur le forum de Mad Movies. :)

    RépondreSupprimer
  13. si si, Unborn est sortit en salle, j'ai eu la malheur d'y aller...

    RépondreSupprimer
  14. Odette Yustman joue un rôle de fille facile dans ASSOOOOOOOOOOONtheDAKNEEEEEEEEEEEEESS!!!!!!!! Elle y est donc inintéressante et infecte. Amber Heard incarne une fille bien sous tout rapport, une fille sur qui on peut avoir confiance, une fille qui fait triquer donc ... Pour l'intrigue, c'est la salope qui se fait enlever et c'est la blonde qui la recherche (si la blonde s'était fait enlevé, la brune facile ne l'aurait pas cherché). Voilà. Il n'y à voir dans ce film qu'une scène de deux jolies filles en bikini au bord d'une rivière. J'ai posté les photos sur mon blog : http://doncacte-nonmais.blogspot.com/2011/08/zombieland.html

    RépondreSupprimer
  15. J'ai hésité à le prendre, c'était 20 euros pour 2 dvd achetés et il y avait And soon the Darkness dans les choix. Pas pris car autant Amber Heard c'est top niveau plastique, autant c'est flop niveau qualité des films où elle officie.

    RépondreSupprimer
  16. Je pense que tu as bien fait ! :)

    RépondreSupprimer
  17. Cutar, le gros queutard des culs !29 juin 2012 à 14:56

    Ca manque de tofs de culs !

    RépondreSupprimer