28 juin 2011

Un Élève doué

Après le succès faramineux d'Usual Suspects, Bryan Singer était comme qui dirait attendu au tournant. Ne voulant pas s'enfermer dans un genre ou se voir accoler trop rapidement l'étiquette de fossoyeur du film "néo-noir", Bryan Singer décida d'abord de ne jamais engager un acteur de couleur et ensuite de s'emparer d'un sujet plus sérieux qui le ferait entrer dans la cour des grands. Dans cette optique il s'inspira de son modèle de toujours, Frank Darabont, qui avait compris avant lui que Stephen King est un auteur très éclectique et qu'il ne faut pas se limiter à son registre horrifico-fantastique pour aussi s'intéresser à sa veine réalistico-horrifique. Inutile d'aller inventer des monstres de pacotille, les monstres sont parmi nous. Ils sont en taule (comme dans The Shoeshank Redemption de Frank Darabont en personne) ou devraient y être comme dans le Misery de Rob Reiner ou précisément comme dans Apt Pupil (Un Élève doué) de notre estimé collègue Singer, ce cinéaste que nous avons décidé de porter au pinacle tout au long de la semaine.



L'histoire du film est prétexte à un huis-clos de tous les diables comme seul le Roi du Rock, le King, Steven King, en a le secret. Nous sommes donc en présence d'un élève doué qui découvre qu'un de ses voisins est un ancien Obersturmbannführer qui dirigeait un camp de concentration nazi durant la seconde guerre mondiale et qui se cache derrière une fausse identité de prof de gym. En prétextant vouloir s'améliorer en mathématiques, notre élève doué éponyme, interprété par un Brad Renfro que ce rôle a éjecté de la planète 7ème Art, s'incruste chez ce voisin au passé merdeux sous les traits aristocratiques de Ian McKellen. Acteur homosexuel caméléon, toujours en tête de proue à la Gay Pride, McKellen fut pressenti pour jouer Harvey Milk il y a trois ans ou, quelques années plus tôt, pour incarner la ville de Philadelphia dans Philadelphia. Car cet homme peut tout jouer : il est capable d'interpréter le dernier pédé ou de jouer le plus gros des homos en la personne de Gandalf le gris dans Le Seigneur des Anneaux. Et donc, pour laisser McKellen où il est et pour en revenir au film, sachez que le personnage incarné par Brad Renfro fait un choix pas banal. Plutôt que de balancer directement son nouveau prof de maths à la police, Brad Renfro s'immisce dans son intimité la plus poisse. L'homosexualité est plus qu'abordée dans ce film, car je considère que lorsqu'une œuvre de long métrage va jusqu'au coït homme-mâle vécu de l'intérieur, l'homosexualité est dès lors traitée.



Ce film fut aussi l'occasion pour David Schwimmer Arquette d'essayer, mais en vain, de se reconvertir et de se faire accepter dans un autre rôle que celui de Phoebe Buffay, la grande blonde excentrique de la troupe de Friends. Pour cela, l'acteur avait judicieusement choisi d'arborer la moustache de son beau-frère Tom Selleck, le Magnum, au grand dam de Bryan Singer qui trouvait que ça ne convenait pas à un personnage censé avoir 12 ans. Dans le même registre, David Chômeur opta pour la chemise à carreaux de Vichy, qui rappelle l'occupation allemande et la pire période que la France ait connue avant le mandat actuel de Nikos Sarkozy. D'ailleurs ça fait lien avec la moustache, qui est l'artifice de beauté principal des dictateurs du XXème siècle, de Staline à Pol Pot en passant par Mao Tse-Tung. Alors qu'il n'avait que le rôle de Second Couteau (drôle de blaze pour un personnage), Dave Cox Schwimmer (à tes souhaits !) tenait à rappeler le sérieux sujet du film par chaque détail de son costume. Mais un seul accessoire suffit à parasiter la dernière prestation costumée de l'acteur sur écran large : sa montre, bien visible sur l'image ci-dessus. Constamment pris entre deux feux, contraint de gérer un emploi du temps inhumain, l'acteur tenait à ce que sa Swatch soit un accessoire indispensable à son personnage pour ne pas rater l'heure de Friends. Bon j'en dis pas plus sinon ça va se voir que j'ai pas vu le film et que je voulais juste torcher un article pour avoir l'intégralité de la filmo de Singer sur mon tableau de chasse.


Un Élève doué de Bryan Singer avec Ian McKellen, Brad Renfro et David Schwimmer (1997)

14 commentaires:

  1. Trivia : Brad Renfro est plus qu'éjecté de la planète 7ème art, il est carrément décédé depuis janvier 2008 !

    RépondreSupprimer
  2. Enorme article sur... Schwimmer. Après son caméo dans 7jours6nuits5seigues, il ne vous reste plus qu'à traiter son seul autre film de grand écran : Da Karate Kidz (le premier, 1984).

    Peut-être un dossier sur le kungfu se profile-t-il ?

    RépondreSupprimer
  3. Olivier >> Oops :/

    Josh >> A voir... :)

    RépondreSupprimer
  4. il joue aussi un sous-off' dans "band of brothers" !

    RépondreSupprimer
  5. Putain canon cette partie sur Chialeur

    RépondreSupprimer
  6. Zinou > Pas faux mais c'est de la petite lucarne !

    RépondreSupprimer
  7. Petite pause demain mais on recommence jeudi.

    RépondreSupprimer
  8. il est prof de maths ou prof de gym alors? sinon merci j'ai bien ri^^

    RépondreSupprimer
  9. Les deux ! Il a la double-casquette, la double-licence, il file des coups de main bien pratiques dans son collège, c'est un gars apprécié qui planque bien son passé.

    RépondreSupprimer
  10. Belle moustache Schwimmer !

    RépondreSupprimer
  11. Oui il est prof bi-casquette, comme John Leguizamo dans "Phénomènes" (le lien pour l'article sur la barre de droite du blog, dans la liste des "articles à ne pas manquer" !)

    RépondreSupprimer
  12. Saviez-vous que Bryan Singer est dans la tourmente ? Accusé d'abus sexuel sur mineur et compagnie ? O_o

    http://www.20minutes.fr/cinema/1433419-20140828-retrait-plainte-agression-sexuelle-contre-realisateur-x-men

    http://www.dailymail.co.uk/news/article-2710202/Former-child-model-claims-sexually-abused-Bryan-Singer-accepts-100K-settlement-X-Men-director-backs-deal.html

    RépondreSupprimer