16 novembre 2010

La Fille du RER

C'est un des pires films d'André Téchiné, dont la filmographie est un bouquet de trous noirs dans la constellation de mon fion. En gros c'est une fiction ultra lourde, laide, stupide, chiante, grasse et conne sur le fait divers de cette fille qui a prétendu s'être fait attaquer par des antisémites dans le RER y'a quelques années, inventant toute cette histoire pour se faire remarquer suite à un autre cas, véridique celui-là, d'agression xénophobe dans le tromé. Rien que ce résumé de trois lignes c'est déjà une forme de mort, alors imaginez sur une heure et demi et avec toute une fiction bien puante autour. Et avec une Émilie Dequenne en petite forme, épaulée d'une flopée de comédiens réellement antisémites quant à eux, autant de seconds rôles détestables. Téchiné aura même osé rouler dans la boue une femme telle que Catherine Deneuve, contrainte de s'échiner à donner la réplique à un Michel Blanc libre comme l'air. Faut pas oublier que ce triste chauve a commencé sa carrière en jouant des puceaux maigrelets pour le Splendid, et c'est pas parce qu'en vieillissant ce fameux Laurent Blanc s'est mis à ressembler à Francis Heaulme qu'il faut lui accorder le crédit d'un comédien tragique. Il est, et restera, Michel Gland, l'homme à tête de zob le plus agaçant de tous les comiques troupiers. Bref je sais même pas pourquoi je m'en prends à ce pauvre Michel Blanc, c'est Téchiné qu'il faut lapider.



André Téchiné... Il est originaire de ma région mais jamais ça m'enlèvera l'envie de le massacrer (en tant que cinéaste et sur le papier, je reste non-violent). On endure ses films depuis des lustres, sans qu'ils n'obtiennent jamais de véritable succès, sans qu'ils ne vaillent jamais mieux que de sombres pets, et ça semble ne jamais devoir cesser. Ce type a un don pour faire des films qui captivent le spectateur malgré lui, prisonnier de récits nauséabonds et, quoiqu'il arrive, poussé à aller au bout de ces trop longs métrages, en dépit de réticences certaines et d'une lutte spirituelle contre l'esthétique et l'éthique d'un cinéaste envoûtant quoique profondément mauvais. J'emmerde Téchiné. Je l'emmerde. Je t'emmerde Téchiné !

Question : Sur l'affiche, elle a des collants Dequenne ? Ou elle est juste la seule meuf black de gambas et blafarde du reste ?


La Fille du RER d'André Téchiné avec Emilie Dequenne, Michel Blanc et Catherine Deneuve (2009)

12 commentaires:

  1. "André Téchiné, dont la filmographie est un bouquet de trous noirs dans la constellation de mon fion". Très chic, face de pet, quand t'écris, ça chie pas, mais ça pue du cul. Pourriture !

    RépondreSupprimer
  2. "On endure ses films depuis des lustres, sans qu'ils n'obtiennent jamais de véritable succès", écrivez-vous.

    Les roseaux sauvages: 1257000 entrées France, 4 césars.
    Ma saison préférée: 1000000 entrées France.

    Puis, un grand trou créatif pour Téchiné, obligé depuis 10 ans de tourner avec des petits budgets, ce après plus de trente ans de carrière et quelques succès, ne vous en déplaise.

    On peut, bien sur, écrire n'importe quoi sans argumenter, mais quelle valeur cela a-t-il ?..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si j'ai bien compris ses films ne font plus de gros succès depuis des lustres (Les Roseaux sauvages date de 94), donc la phrase de l'article est juste non ?

      Et Téchiné, si j'ai toujours bien compris, fait de mauvais films de puis 10 ans parce qu'il n'a pas de gros budgets (depuis quand c'est la condition sine qua none pour faire de bons films ?). Ca me semble une raison suffisante pour dire clairement que ses talents de cinéaste sont douteux, ne vous en déplaise.

      Supprimer
  3. C'est pour blaguer. Faut pas prendre ça au premier degré. :)

    Par contre il est vrai qu'on ne porte pas spécialement Téchiné dans nos cœurs.

    RépondreSupprimer
  4. C'est pour blaguer? Et pourquoi pas quelques blagues gentilles pour changer des habituelles insultes, des histoires de roustons et de filles que je vais me la faire. Le deuxième degré a bon dos pour faire écran à la médiocrité et aux complexes de toutes sortes ...

    RépondreSupprimer
  5. On en fait aussi des blagues gentilles, mais tu les trouves méchantes aussi. :(

    RépondreSupprimer
  6. Faut écrire un article sur un film d'actualité, là :

    Fenètre sur COUR.

    RépondreSupprimer
  7. Je kiffe le RER, je ne prends que ça, j'adore !

    RépondreSupprimer
  8. Moi j'ai pris le RER B une fois, j'avais les chocottes !

    RépondreSupprimer
  9. Depuis que j'ai vu ce film je mes des leggings pour prendre les transports en commun

    RépondreSupprimer
  10. Elle était terrible cette critique !

    RépondreSupprimer