30 septembre 2011

Spider-Man 2

Comme annoncé précédemment, nous laissons à nouveau la parole à notre invité de choix, j'ai nommé Arnaud, le rédacteur inspiré du toujours surprenant blog ciné Donc Acte !. Voici la suite de sa critique fleuve des Spider-Man de Sam Raimi !

Dr. Octopus (Alfred Molina) est victime de ses bras qui sont animés par une source d'énergie inépuisable et gratuite. Son opération rate dans les grandes largeurs. Il y perd sa femme. Il est sujet à la tristesse nostalgique, la colère et la vengeance. Il n'a plus de raison d'être. Les bras munis d'intelligence artificielle lui soufflent de mauvaises idées. Ils veulent retrouver leur fonction première. Doc Ock est un vilain romantique qui veut reproduire son expérience afin de réparer les dégâts passés. Spidy, de son côté, sauve des enfants en livrant des pizzas et sort d'un placard à balais au 42ème étage d'un building (il faut connaître New York pour que cela soit plausible). Il court après Mary-Jane Watson qui se fiance à un autre. Harry (James Franco), le fils d'Osborn, pote de Peter Parker, en veut à mort à Spidy d'avoir tué son père. Il veut donc découvrir l'identité de l'homme araignée.




Par respect pour le second opus que j'aime beaucoup, je me suis attardé à écrire un paragraphe sur le bêtisier du film. Dans ce bonus DVD, Ted Raimi, qui ne sait pas comment son frère cadre, s'échine à plier son corps en deux pour que son torse parvienne à hauteur de ceinture et reste à ce niveau. D'ailleurs, j'ai remarqué que Ted entre et ressort régulièrement du champ ; le studio devait en avoir marre de supporter le népotisme Raimien à tel point que Ted prétendait n'être sur le plateau qu'en spectateur plié en deux. Mon grand plaisir vient surtout du fait que Sam a reçu mes lettres de plaintes concernant le choix de Tobey Maguire après le premier opus. Il a essayé de remplir ma requête. Sam est parfois sympathique. Il s'est donné un rôle dans le film sous prétexte de caméo hitchcockien. Lorsque Peter ramasse ses livres par terre, Sam passe derrière lui et lui met un gros coup de sac-à-dos sur la tête. Il essaie même de lui arracher la tête avec la sangle. Échec pour une tentative d'assassinat qui est devenue une farce de tournage. Sniff.


Spider-Man 2 de Sam Raimi avec Tobey Maguire, Kirsten Dunst, Alfred Molina et James Franco (2004)

9 commentaires:

  1. Horrible trivia balancée comme si de rien n'était! Affreux :D

    RépondreSupprimer
  2. Joe "Heeeeeeey" G30 septembre 2011 à 12:23

    L'une des critiques les plus psychotropes jamais postées ici. Je suis surpris et ça me plait. Mais Franco s'appelle Harry, non ? Eric, c'est Eric Foreman, le connard du 3, que j'espère tu détruiras.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour les compliments, j'ai alterné les styles. Oui, il s'agit bien d'Harry mais l'erreur phonétique est humaine.

    RépondreSupprimer
  4. Sam a -t-il un lien de parenté avec Adil?

    RépondreSupprimer
  5. Adil Rami, défenseur central de l'équipe de France.

    RépondreSupprimer
  6. Ah ... ma culture footballistique s'est arrêté avec une histoire de bus lors d'une coupe du monde à l'autre bout du globe ... bus qui, malheureusement, n'a pas dépassé une certaine vitesse puis n'est pas redescendu en dessous pour exploser.

    RépondreSupprimer
  7. Si y'avait eu Sandra Bullock dans le bus j'aurais pigé qu'ils n'en descendent pas ! Mais y'avait que Gourcuff d'un poil féminin là-dedans, voire Lloris, pas de quoi rester le cul vissé à la casbah...

    RépondreSupprimer
  8. Ribery devait offrir quelques facilités ... il a été à bonne école.

    RépondreSupprimer