1 octobre 2011

Meteor Man

A dossier spécial, film spécial. Film obscur, film rare, film oublié, j'ai nommé Das Meteor Man, de Bob Townsend, avec Bob Townsend, ex-guitariste des Who. Tout le monde croit à tort que le rôle-titre de ce film était tenu par Eddie Murphy, un habitué aux rôles de blacks dans les comédies ricaines de cette époque, l'amalgame se comprend d'autant plus que c'est lui sur l'affiche (alors qu'il ne joue aucun rôle dans le film) et qu'un des acteurs s'appelle Eddie Griffin. Mais c'est bien Bob Townsend qui joue le premier rôle de son petit bébé de film. Bob Townsend a littéralement étalé ses roustons sur la table avec ce film, et d'ailleurs ça n'a pas marché, le film a fait un four terrible ! Mais pas dans notre cour de récré de CM2. Avec nos camarades de classe on jouait aux super-héros entre midi et deux et chacun devait se choisir un avatar célèbre. On se bastonnait tous pour être Meteor Man, et le plus con de la classe finissait avec Spider-Man.



Autre paragraphe autre paraphé. Rappel des faits. Bob Townsend, grand amateur d'astronomie et d'astrologie, nous raconte l'histoire d'un homme frappé par une minuscule météorite et qui se retrouve doté de supers pouvoirs. Il peut maîtriser l'information pendant dix minutes. Ce qui signifie ? Il peut faire dire n'importe quoi à Poujadas par la force de sa pensée et le trainer dans le ridicule. Il peut aussi voler bien qu'ayant peur du vide. Et enfin, le Graal de ses nouvelles capacités, il peut voir à travers les fringues. Mais attention, pas toutes les fringues, puisque les sous-vêtements et autres calebars lui résistent. Le héros passe donc le plus clair de son temps à reluquer sous les pulls et jupes des femmes mais sa vision extralucide s'arrête aux soutifs et petites culottes. Ça reste un film pour enfants et il n'était pas question de nous dévoiler des tas de teuchs et de teubs à longueur de temps, surtout que le film se passe à Harlem, ce qui implique qu'on aurait eu droit à un tétanisant défilé de mastodontes (no offense).



Ce film nous a d'autant plus parlé que pour nous à l'époque ce super-pouvoir était plutôt une malédiction. Nos grands frères respectifs, j'ai nommé Poulpard (aka Brain Damage) et Joe (aka Lester Gang Bangs), nous ont très tôt - et quand on dit très tôt on parle d'un âge qui aurait pu leur valoir la réclusion à perpétuité - initié aux pornos les plus craspecs que diffusait Canal en ce temps-là. Ils n'ont pas fait ça pour nous impressionner ou pour nous faire croquer, non non non, c'était par pure stratégie finement réfléchie. Le but de la manœuvre c'était de nous mettre dans leur sac, de nous salir pour éviter qu'on les dénonce aux parents en cas de baston. Bref on s'est retrouvé à deviner bien malgré nous les formes les plus intimes des femmes qui nous entouraient, à voir toute femme à poil qu'elle soit habillée ou non, et à l'époque les seules meufs qu'on voyait c'était la famille ou la maîtresse d'école sexagénaire. Merci du cadeau empoisonné. Poulpe et Joe sont appelés à la barre des accusés.


Meteor Man de Robert Townsend avec Robert Townsend, Eddie Griffin et Marla Gibbs (1993)

15 commentaires:

  1. "le film se passe à Harlem, ce qui implique qu'on aurait eu droit à un tétanisant défilé de mastodontes (no offense)."

    Rien que pour ça je ne regrette pas l'éducation qu'on vous a "imposée" :D

    RépondreSupprimer
  2. haha, jme souviens aussi de ce film!

    RépondreSupprimer
  3. JosePhilip K. Big Dick2 octobre 2011 à 21:45

    "Lester Gang Bangs" magnifique ! Ça lui va à la fois tellement bien et tellement pas !

    RépondreSupprimer
  4. Si si ça lui va comme un gant !

    RépondreSupprimer
  5. Olala superbe! Quel souvenir avec mon cousin medocain.
    Il n'y avait pas Bill Cosby aussi en espèce de voisin farfelu?
    En tous cas bravo pour le flashback!

    RépondreSupprimer
  6. Enorme film! Merci de raviver les souvenirs!
    Bill Cosby avait aussi un rôle sympa dans ce film il me semble.
    Bel hommage en tous cas!

    RépondreSupprimer
  7. Désolé pour le doublon.
    Je n'avais pas de message de validation :)

    RépondreSupprimer
  8. Ton enthousiasme nous fait doublement plaisir ! :)
    Oui il y avait bel et bien Bill Cosby !

    RépondreSupprimer
  9. C'est Pete Townshend, le guitariste des Who.
    Et oui... Quand la bite remplace le cerveau...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, ça donne des mecs incapables de repérer une vanne... Tocard.

      Supprimer
    2. Les rédacteurs de ce blog, ainsi que leurs inconditionnels adeptes, ont poussé l'auto-dérision à son paroxysme, point auquel on devient soi-même une caricature de ce dont on se moque, et ne font plus rire, avec leurs vannes de merde, qu'une mince frange de pseudo-intellos cinéphiles qui n'en n'ont plus que le nom... Ducon.

      Supprimer
    3. Mais de QUOI tu parles ?...

      Supprimer