31 mars 2013

Le Monde fantastique d'Oz

Le Monde fantastique d'Oz est un film pour enfants. Mais des enfants qui seraient d'accord pour se faire chier comme des rats morts pendant plus de 2 heures. Bâti sur une histoire d'une simplicité confondante pour que, justement, le jeune public auquel il est destiné puisse le suivre sans problème, ce film moribond et très laid est porté à bout de bras par James Franco. Or, l'acteur dispose ici du charisme d'un poulet de batterie et de petits bras de T-rex dont la fonction n'était sûrement pas de porter des objets lourds. Ce n'est pas ce genre d'acteur de troisième zone qui peut faire sortir le film de son carcan insipide et froid. Médiocre prestidigitateur sur Terre, James Franco arrive par enchantement dans le pays d'Oz, où il se fait passer pour le Magicien qui, selon la prophétie, doit bouter la méchante sorcière (Rachel Weisz) pour faire à nouveau régner le bonheur. Belle perspective.




De son côté, cette méchante sorcière cache son jeu et sème la terreur tandis que MC Solaar récolte le tempo. Elle est à la tête d'une redoutable troupe de babouins volants armée jusqu'aux dents. Et alors que ces sales bêtes causent panique et désolation, James Franco se laisse attendrir par la détresse des si gentils habitants d'Oz et par les formes "généreuses" de Michelle Williams (preuve qu'il doit s'acheter de nouvelles lentilles de contact). Sentant que ses seules qualités physiques ne lui permettront pas de conclure, il décide d'arrêter d'être un pleutre et de prendre les choses en main. Grâce à sa passion pour Thomas Edison et Alfred Nobel, il arrive à fabriquer tout un tas de petits gadgets inoffensifs mais fort impressionnants (feux d'artifice, bâtons de dynamite et illusions d'optique). En effet, à cause d'une promesse débile faite à Michelle Williams en échange d'un contact rapproché avec ses tétons, James Franco s'est interdit de buter ses ennemis, il peut simplement leur foutre les jetons (référence appuyée à Terminator 2). Cela concerne aussi les féroces babouins volants qui, de leur côté, n'éprouvent aucune sorte de pitié pour qui que ce soit et tuent à tour de bras. Pensez-y : des centaines de babouins volants, avec leurs gros culs rouges et leurs dents acérées. Ils sont l'un des fléaux visuels de ce film hideux.




James Franco, qui jusque-là passait pour un escroc à la petite semaine, sort donc le grand jeu et démontre une bonté d'âme qu'on ne lui soupçonnait pas... Grâce à son stratagème "son et lumière" digne des plus grands spectacles du Puy du Fou, il parviendra à faire fuir la méchante sorcière ("jusqu'à ce qu'elle revienne", précise-t-il, dans le but d'annoncer une éventuelle suite à ce film en contreplaqué) et à rétablir la joie et la paix dans le monde fantastique d'Oz. D'un point de vue personnel, il s'emballe Michelle Williams, et c'est tout ce qui semble compter pour lui. De notre point de vue, c'est une catastrophe. Et les autres acteurs ne sauvent pas les meubles. Michelle Williams, par exemple, incarne une gentille sorcière, toute de blanc vêtue, maquillée à la truelle pour être rajeunie de 20 ans : c'est très laid, on dirait Loana immortalisée par un paparazzi manchot suite à une nouvelle tentative de suicide, mais ça semble fortement plaire à James Franco. Rachel Weisz et Mila Kunis, quant à elles, campent deux soeurs probablement pas du même père ni de la même mère, sans aucun panache. Elles complètent le fade trio de sorcières que l'on peut croiser dans le monde d'Oz. Sam Raimi, le réalisateur de cette saloperie qui a laissé tout son talent dans un magasin Prix-Bas en 1992, essaie un temps de nous faire douter de l'identité de la sorcière méchante, mais même un enfant de 4 ans avec de la merde dans les yeux aura tôt fait de deviner qu'il s'agit de Rachel Weisz.




Les rares satisfactions de ce désastre sont quelques seconds rôles joués par des acteurs vétérans, comme par exemple le rôle de Knuck, un nain black grincheux et agressif, joué par le trop rare Tony Cox (l'inoubliable Shonté dans Fous d'Irène). En fait, il n'y a que lui. Un nain black caustique est donc l'unique highlight de ce blockbuster au budget dépassant les 250 millions de dollars. Sam Raimi, considéré comme un réalisateur de la A-list, l'homme qui peut lever tout l'argent qu'il veut pour faire un film intimiste ou ambitieux et en avoir l'entier contrôle artistique, poursuit donc sa mutation complète en une enflure XXL. 


Le Monde fantastique d'Oz de Sam Raimi avec James Franco, Rachel Weisz, Michelle Williams, Mila Kunis et Tony Cox (2013)

34 commentaires:

  1. trés bas : "Michelle Williams, par exemple, incarne une gentille sorcière, toute de blanc vêtue, maquillée à la truelle pour être rajeunie de 20 ans : c'est très laid, on dirait Loana immortalisée par un paparazzi manchot suite à une nouvelle tentative de suicide, mais ça semble fortement plaire à James Franco."

    surtout que michelle williams y était trés belle, avis personel bien sure mais commentaire assez déplacé, j'aurais pour ma part plus parlé du maquillage désastreux de mila kunis

    c'est un film disney donc il fallait s'attendre a un film gentillet, pour ma part j'ai passé un trés bon moment, un jolie spectacle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve Michelle Williams extra et très charmante dans Wendy & Lucy ! Elle me plaît aussi dans The Station Agent. As-tu vu ces deux films ? Si tu es un fan, cher Anonyme, je te les conseille ! :)

      Supprimer
    2. TANK, oui j'ai vu ses deux films, c'est aussi moi qui est écrit plus bas, bon vous l'auriez compris, je suis déja venue sur le site et j'ai lu les diverses critiques que vous faites de maniére géneral, effectivement je suis fan de michelle williams et j'ai pas compris la raison de ces petits commentaires sur le physique de l'actrice, bien sure que vous pouvez ne pas la trouvez belle, je le comprend parfaitement mais en quoi ca sert votre critique surtout que c'est bien la premiere fois que je lis quelque chose comme ca, je l'ai trouvé personnellement vraiment belle et je pense que le maquillage n'était pas fait pour la rajeunir, car l'actrice ne semble t-il ne vieillis pas et puis elle est pas vraiment vieille, mais plus pour lui donnée un coté féérique

      J'ai éffectivement vu wendy and lucy et the station agent, film trés indépendant, vous semblez la préferez dans ce registre là et elle exélle dans ces roles trés dramatique mais c'est bien de la voir jouer autre chose, un film plus léger.

      Supprimer
  2. lol. Jolie spectacle, on parle du même film? Celui avec les couleurs criardes qui prend les gosses pour des cons?

    Car bon dès qu'on quitte le noir et blanc et le format 4/3 tout devient d'une mocheté phénoménale, c'est d'ailleurs amusant que comme de nombreux films la seule partie qui s'en sort un tout petit peu et celle qui cultive l'image et la nostalgie de l'industrie du cinéma...

    Le reste ? Une purge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi aussi tu as eu la mauvaise idée d'aller voir ça au ciné ? :-/

      Supprimer
    2. La carte illimitée c'est un appel à voir les films de merde :')

      Supprimer
    3. je trouve que c'est ce qui fait la beauté de ce film ; un héritage cinématographique trop lourd à porter mais néanmoins assumé... Difficile à expliquer en fait mais je trouve le film charmant au final.

      Supprimer
  3. hé bien c'est ton avis, je pense que nombreuses de personnes ont aimé le film et j'en fait partit

    ps : je pense que ce site a vraiment un probléme avec michelle williams, exemple ce message sur leur twitter "James Franco craque pour Michelle Williams ! Il a besoin de nouvelles lunettes"

    entre le commentaire de l'article et ce message sur twitter,pas trés objectif tout ca... surtout que michelle williams est une trés belle femme, donc je vois pas pourquoi mettre un tel message

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On aime beaucoup Michelle Williams chez Kelly Reichardt, comme par exemple dans La Dernière piste :
      http://ilaose.blogspot.com/2011/12/la-derniere-piste.html
      Mais on regrette qu'elle perde son temps dans de tels films, où elle n'a pas vraiment l'air à sa place !...

      Supprimer
  4. oui mais sur les messages de votre twitter ou meme sur l'article, vous faites clairement reference au physique de michelle williams, j'ai pas vu de tel choses écrites sur rachel weisz et mila kunis, les autres stars féminines du film.

    J'avais lu votre critique sur la derniere piste, que j'avais trouvé trés bien écrite et personellement j'avais aussi beaucoup aimé le film, j'ai particuliérement aimé voir michelle williams dans OZ car ca change des films dans lesquel on a l'habitude de la voir,trés dramatique, trés noir, ici je l'ai trouvé lumineuse, aprés chacun est dans son droit d'avoir son propre avis, mais ce que je n'apprécie pas tellement c'est d'attaquer une actrice sur son physique car la comparaison avec Loana, je ne parlerais meme pas de la suite de votre phrase, est trés déplacé.

    Parcontre je suis daccord j'ai pas trouvé Mila Kunis, Rachel Weisz vraiment crédible dans leur role, et les personnages secondaires sont trés appréciable, j'ai également aimé la 3D, beaucoup mieux utilisé que dans Alice par exemple, je pense que pour ce genre de film trés enfantin soit on aime soit on aime pas, je comprend qu'on aime pas, dans votre critique vous parlez de désastre, je pense franchement qu'il y a bien pire comme film qu'OZ

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils y sont peut-être allés un peu fort, c'est vrai...

      Supprimer
    2. Filons Isolément1 avril 2013 à 00:52

      Tu n'es pas bien gentille avec cette pauvre Loana, Anonyme.
      Tu prétends ne pas accepter qu'on attaque une actrice sur son physique. Soit. Ton haut sens moral t'honore.
      Mais te révolter, monter sur tes grands chevaux, juste parce qu'on dit de ta petite Michelle chérie qu'elle ressemble à Loana, tu trouves cela charitable pour cette pauvre chère tête blonde de Loana? Hmmm? Ce n'est pas une attaque en lousdé, ça , peut-être, des fois ?
      Permets-moi de te dire que c'est pas joli joli tout ça. Hou non, non, non, du tout, du tout.
      Loana aussi a droit a des égards. Ah mais.

      Supprimer
  5. j'ignorais l'existence de ce film


    ps : je n'ai pas encore lu le message (juste les crédits) :D

    RépondreSupprimer
  6. Que ce film est laid, oh my god!!

    RépondreSupprimer
  7. Frilon Lisontemont1 avril 2013 à 00:30

    En ai vu 13 minutes par erreur (rhââ, les salles bordéliques de chez "illimité" !...). J'ai cru qu'il s'agissait du tome 9 de "Babe le cochon devenu berger "...
    Et puis, non. C'était pas Babe, c'était Michelle Williams.
    Je suis sortie. Eté boire un café. Plus envie d'aller au cinéma.

    RépondreSupprimer
  8. Avec ou sans maquillage, j'ai jamais pu la saquer. ni son sosie qui joue dans Shame.

    RépondreSupprimer
  9. Lilo Fronzetta1 avril 2013 à 20:41

    Tut tut tut. Alors là, Anonyme numeroBis, je ne suis pas d'accord du tout, du tout. Carey Mulligan n'est en aucun cas le sosie d'un petit cochonnet. L'as-tu vue dans "An Education"? Aucun cochonnet là-dedans, je t'assure. Mais une jolie fille fraîche, piquante et gracieuse.
    En revanche, peut-être que, au contact de "Gatsby", par mimétisme avec l'autre petit cochon (mâle) d'Hollywood, on risque de la retrouver métamorphosée...? Va savoir!
    Car faut bien l'avouer: Leo Du Chevreau, malgré son bouc de diversion, est définitivement casé dans la famille Porcinet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Figueras Lunas1 avril 2013 à 20:53

      Je trouve que Anonyme Bis a raison, c'est vrai que dans Shame (Jim) Carey Mulligan ressemble un peu à Meuchèle Williams. A CHIER!

      Supprimer
    2. Zélon Formetti1 avril 2013 à 23:31

      Tut Tut Tut. Que non pas !
      Que re-non !
      Et re-re-non!
      Mulligan est pointue. Williams est grasse.
      Mulligan est une théière anglaise. Williams un longboard californien.
      Mulligan est une jeune de 28 ans. Williams une vieille de 33 ans.
      Mulligan boit de la Badoit. Williams de la Cristaline.
      Mulligan sourit. Williams a la bouche ouverte.
      Williams fait d'ailleurs le concours de "l'actrice pour ados qui garde la bouche béante le plus longtemps possible en toutes circonstances". Sa plus sérieuse challenger en cette discipline étant Kristen Stewart femme de vampire baba (ça aide pour mordre les cous).
      Et vous continuez à les confondre...????!!!!

      Supprimer
    3. J'aurais donné 4 ans de moins à Mulligan et 4 de plus à Williams... Le charme de la première m'avait surtout atteint dans Never Le Me Go, et peu ailleurs (je m'étais notamment endormi rapidos devant Une Education et je la trouve limite insupportable dans Shame) :

      http://ilaose.blogspot.com/2011/02/never-let-me-go.html

      C'est tout de même assez cruel de résumer Michelle Williams en une "actrice pour ados" étant donné ses rôles chez Kelly Reichardt, par exemple. :)

      Supprimer
    4. Siflon fieremont2 avril 2013 à 10:42

      Exact. Mais comme je l'ai découverte d'abord dans la flopée de séries tévé lénifiantes pour moins de 15 ans que regarde ma cadette, un coin de mon cerveau continue de la caser dans cette catégorie. C'est un peu comme manger des cacahuètes en regardant John Wayne, tu ne peux t'empêcher de penser à des cacahuètes au John wayne suivant.
      J'avoue, Williams ne mérite pas ma cruauté. Mais ce genre de gros bébé joufflu nourri au maïs OGM... beuh, assez répugnant.

      Supprimer
    5. Complètement d'accord avec Tank. Mulligan et son visage d'éternelle gamine mignonnette m'insupporte personnellement, et en prime elle n'a joué que dans des merdes ou assimilés. Je ne supportais pas Michelle Williams avant ses rôles pour Kelly Reichardt (notamment à cause de Dawson aussi), mais force est de constater qu'en jouant bien et en étant bien filmée, elle a su me charmer et je lui accorde aujourd'hui un crédit que je n'accorde pas à Mulligan, tout simplement horrible dans Drive ou dans Shame.

      Supprimer
    6. Exact encore. Les derniers films de Mulligan commencent en effet à déplacer mon jugement sur elle vers le côté carrément défavorable... Et quasi certain que le Baz Lulur ne va pas arranger, et le fera complètement basculer-dégringoler.
      Mais je persiste sur "An Education". Elle y était formidable.
      Quant à Williams, quand je vois sa bouche de carpe entre ses bajoues de hamster, toute indulgence et toute objectivité me quittent. J'aime trop les bêtes.

      Supprimer
    7. Tu l'as vue dans "Wendy & Lucy" ? C'est le film où elle est le plus jolie et qui a une chance de te la rendre plus agréable à l’œil (là où La Dernière piste la rendait simplement très agréable à suivre comme actrice). A ta décharge je n'ai pas subi son incarnation de Marylin Monroe...

      Supprimer
  10. La première tof me fait penser à un reboot du Retour du Jedi. Sauf qu'à l'époque les effets spéciaux se voyaient moins.

    Vous avez payé pour voir ce film ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre envoyé spécial Poulpard y est allé avec sa belle-famille. J'imagine qu'il a fait cracher ses beaux-parents ! :D

      Supprimer
    2. Je te tiens avis de dire ça !

      Supprimer
  11. Tous les commz causent de physiques de meufs, et l'article manque du coup cruellement de photos de Mila Kunis ou Michelle Williams (voire de culs de babouins en gros plan) à mirer !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a également voulu donner un aperçu visuel de ce "monde fantastique", via la deuxième image de l'article (sur laquelle je recommande de cliquer pour la voir en grand format HD et avoir une idée plus précise de l'effet que ça peut faire sur le spectateur durant 2h).

      Supprimer
  12. Il ne décevra pas les amateurs de merveilleux. Il y a de l' humour, pas tarte à la créme, ponctuel, donc digeste, disséminé dans ce film, qui rehausse le scénario quand meme bien réussi, cet humour plus moderne que celui du film de 1939, remplace une bande son qui n'a plus rien de chantante. Peut etre qu'une petite danse joyeuse et rythmée aurait plus etre glissée à un moment, qui aurait pu marquer la bande son, mais le magicien est un adulte qui n'a pas la candeur de dorothée, ce n'est pas son style. Le paris est réussi: on a évité, ouf , les effets manga, age de glaceries, tim burtonneries et autres johnny deeperies ou jim carreyries ridicules, pour ENFIN respecter le spectateur. je n'ai pas été trahi. c'est un bel hommage, et surtout on en sort emerveillé, ce que j'attendait. James Franco, dont j'avais déja remarqué le jeu en tant que Harry Osborne dans Spiderman, ou Collége Attitude, devient à mes yeux, un grand acteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lloyd Christmas2 avril 2013 à 21:46

      As-tu vu James Franco dans Spring Breakers et 127 Heures ?

      Supprimer
  13. Tout est plutôt laid et stupide dans ce Monde merdique d'Oz.

    RépondreSupprimer
  14. Michelle Williams c'est un petit porcinet très laid dans ce navet...

    RépondreSupprimer