16 mars 2013

20 ans d'écart

Nous n'en menions pas large quand on a pour la première fois zappé sur la Nouvelle Star pour découvrir le phénomène. A partir de ce jour on s'est mis à endurer des prime time entrecoupés de chansons infectes interprétées par des ienchs juste pour les quelques secondes toutes les trente minutes où la caméra était braquée sur Virginie Efira, ses décolletés profonds et ses oeillades sans équivoques. 16 novembre 2007. Toulouse. Rue des lois. Appartement B, troisième étage. "Makkaaaaaash, viens voiiiiiiir !!! J'ai vu passer un truc sur l'écran... J'sais pas ce que c'est. Viens voiiiiiiiiiiiiir... je t'en supplie... J'en ai mal au sexe !" C'était la première fois que notre télé sentait littéralement l'organe génital mâle tout en suintant des hauts-parleurs et en fumant du capot. Nous venions de taper "priapisme" sur google pour mettre un nom sur notre nouveau mal. L'un de nous venait de découvrir la bombe atomique du plat pays. La Belgique détenait officiellement l'arme nucléaire. Et nos slips étaient aussitôt brandis dans notre salon en guise de drapeau blanc : nous nous rendions.


Maaaaagnifique.

On le sait, lectrices, blogueuses, twitteuses, femmes en un mot comme en cent, notre article du jour ne vous est pas destiné et aurait même tendance à vous inspirer pas mal de pitié, voire du mépris. Mais on a l'honnêteté des plus cons, qui disent tout haut ce qu'ils pensent tout haut. La sincérité n'est pas une vertu, on le sait, rappelez-vous Audiard, Jacques Audiard, pas gêné d'avouer à l'antenne chez un Michel Denisot placide qu'il n'avait jamais regardé un seul film de sa vie, sauf les siens, et encore, aperçus au combo sur les tournages. Rappelez-vous Clinton qui affirmait le doigt tendu : "I did not have sexual intercourse with thaaaat woman !" (sauf que lui il racontait des cracks). On ne fait que retranscrire ce qui se produit en nous, physiologiquement, face à une énergumène comme Efira. Imaginez une femme qui écrirait à propos de Bradley Cooper, Ryan Gosling, Michael Fassbender ou Mathieu Bodmer, ce serait pareil, la même en couleur. Sauf que les femmes ont cette petite longueur d'avance sur nous qui fait qu'elles se retiennent d'écrire les possibles horreurs dictées par leur ovaires et autres viscères. D'un autre côté réjouissez-vous d'avoir l'occasion de connaître nos plus intimes pensées, tel Mel Gibson dans Ce que pensent les mecs.


Virginie Efira est enceinte ces jours-ci, et elle sait mettre ses kilos en trop où il faut.

Après avoir dit ça on est obligés de se mouiller. Efira, toi et moi, sous des draps, draps de soie... Efira, qu'est-ce que c'est concrètement ? Le rêve incarné ? Une poitrine naturelle opulente sans la bouée de cheval qui va avec, des jambes anormalement longues qu'on a envie de prendre à son cou, une crinière blonde qui n'arrange rien aux choses, un teint constamment halé, sans parler, sur un grand sourire aux petites dents juvéniles, d'un regard fiévreux et conscient de l'effet qu'il fait, qui semble toujours nous mettre au défi et qui dans tous les cas nous met systématiquement au tapis. Quelqu'un nous a dit quelque chose qu'on soupçonnait fortement au sujet de Virginie Efira : la dame serait une épicurienne de la bagatelle. Depuis que l'on en a la quasi certitude, rien n'a changé. S'il n'y avait qu'une célébrité dont nous souhaiterions acquérir la sextape à prix d'or, après Najat Vallaud-Belkacem viendrait Virginie Efira. Cette jeune femme nous fait retomber en enfance, quand on la voit on aimerait retourner nourrissons. Ou au moins redevenir des adolescents de 13 ans, comme Pierre Niney dans le film de David Moreau II, qui est sorti sur nos écrans tout récemment et qui s'est surtout fait remarquer par sa promo menée nichons battants par une Efira donnant de sa personne pour convaincre, donnant littéralement le sein à la plèbe, hommes et femmes confondus. Efira a fait de la promotion de ce long métrage un véritable cirque, un magic circus qui aura atteint jusqu'aux pages de ce blog d'ordinaire irréprochable. C'est dommage parce qu'on regardera ce film un jour ou l'autre, mais on l'aura déjà critiqué. On ne peut pas toujours parler ciné.


20 ans d'écart de David Moreau II avec Virgine Efira et Pierre Niney (2013)

27 commentaires:

  1. Nous avons demandé à Virg de devenir notre égérie... still pending!

    RépondreSupprimer
  2. Pierre Decrocs16 mars 2013 à 13:56

    Entre une reprise de volée de Batigol pleine lucarne, suivie du traditionnel tir de mitraillette comme célébration, et un plan en pied de Virgoute de 10 secondes, vous choisissez quoi ?

    RépondreSupprimer
  3. Cet article manque de photos, ça me rappelle La Nouvelle Star, y'a qu'une tof d'Efira tous les paragraphes quand il en faudrait toutes les lignes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle vient de signer chez moi, alors éloignes toi veux-tu !

      Supprimer
  4. Najat Vallaud-Belkacem : sarieux ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sarieux ! Elle est sur Canal là ! o_O

      Supprimer
  5. Perso, je comprends mieux qu'on cite NKB plutôt que NKM (j'en connais qui la trouvent au top) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NKM, je lui fais pipi entre les pieds.

      Supprimer
  6. Joe la secousse16 mars 2013 à 16:27

    Ce qui me semble omis dans cet article, c'est l'idée selon laquelle lorsqu'une femme d'une certain âge (elle a quoi, 40 berges, même pas, Efira ?) se tape un jeune homme (deux fois moins âge, environ), on en fait un film dont c'est le sujet. Parce que ça choque, je suppose. Et donc c'est drôle.

    Par contre, lorsque l'inverse se produit (dans tous les films mettant en scène Gerard Darmon, par exemple, mais vous savez bien de quoi je parle, c'est une tendance majoritaire du cinéma de papa en France), lorsqu'un type est marié dans un film à une femme plus jeune que lui, et dans des rapports bien différents (lui a environ 65 balais, elle 30, c'est pas le même écart d'âge si vous calculez bien), là personne ne jacte, ça doit sembler "normal". Quand dans ces films-là les "papas" de 70 piges ont des gosses avec des femmes de 25 ans, personne ne se dit "pédophilie à rebours ! ta race le gamin il va connaître son padre pendant quoi ? deux ans et puis basta...". Moi ça me pose un problème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Efira doit avoir 34 ans à tout casser...

      Supprimer
    2. Quand j'ai compris le principe du film j'ai quand même mis une bonne heure à comprendre que c'était Efira qui était censée jouer la "vieille".

      Perso depuis day one je la trouve ultra pas bandante Efira ! On dirait une vendeuse de chez Sephora... Elle a une gueule à se faire défoncer par Patrice Laffont.

      Supprimer
    3. Ah ben merde, parce qu'à voir la bande-annonce, elle semble avoir pris un sacré coup de vieux visagier (pas boobien). Je veux dire, je me suis posé un moment la question du lifting. (j'exagère à dessein mais je trouve vraiment qu'elle a l'air d'avoir 35-40).

      Et après vérif elle a 35 balais et va sur ses 36.

      Supprimer
  7. Sócrates Brasileiro Sampaio de Souza Vieira de Oliveira16 mars 2013 à 18:49

    Mes cours de philo sont loin et furent maigres, mais l'épicurien c'est quelqu'un qui est raisonnable dans sa quête du plaisir non ? Le portrait, ou plutôt devrais-je dire le "facial" que vous faites d'Efira la rangerait plutôt dans la catégorie des hédonistes du sexe, il me semble.

    Peace

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aristote, mais en grec ça se dit Aristit et ça veut dire "meilleurs nichons"16 mars 2013 à 20:02

      La philosophie est toujours là où on s'y attend le moins !

      Supprimer
    2. (1)ÉPICURIEN, -IENNE adj. XIIIe siècle, epichures. Issu du bas latin epicurianus, formé sur le nom du philosophe grec Épicure (341-270 av. J.-C.).
      1. Qui fait sienne la doctrine d'Épicure. Un philosophe épicurien. Subst. Un épicurien. Par ext. et abusivt. Qui ne songe qu'à la recherche du plaisir, qui aime les jouissances délicates et raffinées. Subst. C'est un épicurien, une épicurienne. 2. Qui est conforme à la doctrine d'Épicure. Le matérialisme épicurien. La morale épicurienne. Par ext. et abusivt. Qui propose comme idéal la satisfaction des sens, la recherche des plaisirs. Des maximes épicuriennes.

      Supprimer
    3. A quel âge les brésiliens parviennent-ils à écrire leur nom en entier ?17 mars 2013 à 11:40

      Je sais bien que tout le monde le dit dans ce sens-là, cher Anonyme de mes deux, mais Il a osé c'est le dernier rempart contre l'inexactitude philosophique de la populace alors range ton dico ! Et je sais que j'ai raison, foi de Socrates de Cesar Sampaio de machin ta race ! Passe décisive dans ta gueule !

      Supprimer
    4. Espèce de crétin, c'est la définition donnée par le dictionnaire de l'académie française

      Supprimer
  8. Triviax Pursuit - Edition Génisse16 mars 2013 à 19:01

    Virginie Efira n'est pas une vraie blonde, l'affiche le prouve : Pierre Niney y arbore fièrement en guise de rouflaquettes une touffe de poils pubiens fraichement extraits de l'aine de la belge belle et rebelle.

    RépondreSupprimer
  9. fréchouille lisemont20 mars 2013 à 02:34

    Je viens de découvrir votre critique (critique ?!).
    Mes pauvres...
    Z'êtes sacrément atteints.

    RépondreSupprimer
  10. Frechouille Lisemont (suite)20 mars 2013 à 11:41

    ...... Mais vous êtes pardonnés.
    On ne peut pas être parfaits tous les jours, hein.
    Les blondes, ça déteint parfois sur les cerveaux.
    Même les plus brillants.
    Sans rancune.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en déduis que tu es une brune.

      Supprimer
  11. Vous faites pitié....

    RépondreSupprimer
  12. Louis-Ferdinand31 mars 2013 à 19:34

    Je n'ai pas vu le film et Efira me fait penser à une imbécile de ménagère qui pour rien au monde ne louperait le JT de TF1 mais un truc m'interpelle : le réalisateur s'appelle sérieusement David Moreau n°2 ou il a eu pour père adoptif un dictateur coréen ?

    RépondreSupprimer
  13. vous avez oublié le hashtag #delacomediefrancaise. Vous perdez votre place de blogueur.

    RépondreSupprimer
  14. Virginie Efira sera aux côtés d'Isabelle Huppert dans le prochain film de Paul Verhoeven. Connaissant l'animal, ça peut être craspec...

    RépondreSupprimer
  15. Ca c'est ce que j'appelle une annonce.

    RépondreSupprimer
  16. Top ! J'imagine tellement bien les deux gars dans leur apart à Toulouse, en train de remuer les.slips en disant: on se rend, elle tue trop....vous avez du bien en profiter de la Virginie...

    RépondreSupprimer