27 mars 2012

Young Adult

J'ai 26 ans. Je ne pratique aucune activité sportive. Quand je monte les escaliers pour me rendre à mon appartement situé au 2ème étage, je suis essoufflé. Je ne parviens plus à digérer le lait, je bois donc du lait écrémé, sans saveur, et mes céréales en pâtissent. Je perds mes cheveux, je serai chauve d'ici 4 ou 5 ans. J'ai naturellement mauvaise haleine, "un truc de ouf". Je ne sais jouer d'aucun instrument de musique. Je ne sais à peu près rien faire de mes 10 doigts. Je suis au chômage et je n'ai aucune perspective d'embauche. Je suis sujet au stress et aux migraines. J'ai régulièrement des aphtes, une peau à problème, des pellicules. J'ai obtenu mon permis de conduire au bout de la troisième fois. Je prends des capsules d'Omega 3, une le matin, une le soir, en pensant que cela peut me rendre plus intelligent, moins anxieux, mais cela participe surtout à mon haleine terrible, où la vieille morue côtoie le maquereau faisandé.




Mais pire encore, j'ai vu tous les longs métrages de Jason Reitman et tous les films tirés de scénarios signés Diablo Cody. Tous. Juno, In the Air, Thank you for Smoking, Jennifer's Body... Ne cherchez pas, je les ai tous vus. Tous les Diabolo Cody, tous les Ivan Reitman Jr. Tous vus. Il fallait que ça sorte, je suis désolé, mon but n'était pas de vous porter un tel coup au moral. Ayez pitié de moi. Je mérite le fouet. Je me suis même envoyé Bliss, l'affreux film de Drew Barrymore où Ellen Page apprenait à faire du patin à roulettes dans un remake déguisé, sans énergie et soi-disant féministe du très sympathique Rollerball. J'étais persuadé que ce film était lui aussi issu de l'imagination putride de la triste Diablo Cody tant il ressemble comme deux gouttes d'eau à tous ces autres films indé épouvantables et diablocodiques. On y retrouve en effet la même nostalgie dégueulasse, la même Ellen Page, le même amour déplacé pour les geeks, les mêmes t-shirts "mignons", le même culte voué à la radio-cassette, les mêmes personnages "décalés", la même zik insupportable, etc. Et je viens donc de regarder le petit dernier, Young Adult, attiré par la présence en tête d'affiche de l'agréable Charlize Theron, dans la peau d'une adulescente de 37 ans tout bonnement pitoyable, refusant de mûrir et restée coincée au lycée. Mêmes ingrédients, même recette. C'est du pur Reitman-Cody. Ce film est la somme de leurs talents, c'est à dire qu'il n'est rien.


Young Adult de Jason Reitman avec Charlize Theron et Patrick Wilson, écrit par Diablo Cody (2012)

26 commentaires:

  1. Ca fait froid dans le dos.

    RépondreSupprimer
  2. L'affiche me file régulièrement l'envie de meurtre envers les trentenaires cools de mes deux qui imaginent, tournent, produisent et regardent ces merdes. En gros, j'ai envie de te buter, Féfé. C'est vrai que tu vas être chauve ?

    RépondreSupprimer
  3. Le film te couperait peut-être cette envie de meurtre tant le personnage incarné par Charlize Theron n'inspire que de la pure pitié du début à la fin.
    Je te rappelle que je suis de deux ou trois ans ton cadet. Pour ce qui est de mes cheveux, je suis content que tu t'en inquiètes, et sache que j'aime noircir le tableau pour mieux me préparer au pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dans ce portrait pathétique d'une femme qui fait pitié que je trouve un intérêt au film. Sinon scénario et réalisation sont à foutre au clou. Comme je le soulignais dans mon article Donc Acte ! sur Young Adult, je prendrais bien soin de cette adulescente juste parce qu'elle ressemble à Charlize Theron. Sans cela, Young Adult le film et le personnage ne m'auraient pas intéressé.

      J'ai aussi un ami qui perd ses cheveux.

      La morale du film : caster une femme à la très belle plastique fonctionne mieux qu'engager n'importe qui d'autre

      Supprimer
  4. J'ai aussi envie de me buter (je m'étais enfilé l'intégrale Michael Cera y'a un ou deux ans, souviens toi).

    RépondreSupprimer
  5. Arf je me souviens... Michael Cera sera sans doute un peu égratigné dans un futur article.

    RépondreSupprimer
  6. Pour tout ceux qui ont envie de se buter, je vous enjoins à mater "Des filles en noir", sur une société de nanas qui se butent de concert.

    RépondreSupprimer
  7. Pour ceux qui aiment la morue, je conseille du bon foie de morue mélangé à des échalotes avec huile et citron, c'est délicieux sur mes tartoches.

    RépondreSupprimer
  8. Très drôle, on dirait du Cody ! Je me demande à quel point c'est autobiographique... Ceci dit, d'accord sur le film, sauf que Charlize est quand même pas mal. Elle arrive même à ressembler à Kate Winslet !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ta première phrase me fait mal. :D
      Disons que c'est à 50% autobiographique, ce qui est déjà trop. :)
      Et j'échangerais personnellement 36 Kate Winslet contre une seule Charlize Theron.

      Supprimer
  9. Charlize Theron est parfaite, le film est sans intéret.

    RépondreSupprimer
  10. vous n'avez rien compris. ce film est le teen movie ultime!!

    RépondreSupprimer
  11. Si vous n'aimez pas, pourquoi les regarder??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parce que je suis très curieux et peut-être naïf. Et ce sont très rarement de mauvais moments, même quand le film ne me plaît pas. :)

      Supprimer
  12. Faut bien regarder pour savoir qu'on aime pas... (Même si avec ce genre de film on peut s'en douter à l'avance, mais si on le dit avant d'avoir vu on se fait traiter de tous les noms).

    RépondreSupprimer
  13. Il est assez déprimant comme film, enfin je trouve. Et Charlize Theron joue tellement bien la pauvre meuf paumée qu'elle fait mal au cœur à voir ...

    RépondreSupprimer
  14. Dur. Si j'étais Charlize je réponderais : http://www.youtube.com/watch?v=DfPjRQaxnAU

    RépondreSupprimer
  15. J'avais bien aimé, Jennifer's Body, que vous citez plus haut. M'enfin, pas étonnant que ce 'young adult' soit moisi!

    RépondreSupprimer
  16. Bliss est une merde sans nom.

    RépondreSupprimer