5 mars 2012

La Californie

La Californie se dore prèèèèèès de la mer, et ne connaît pas l'étéééééé de la mer, disait Julien Clerc. Après L'Américain de Patrick Timsit, on a eu droit à La Californie de Jacques Fieschi (répétez son nom de famille très rapidement et plusieurs fois de suite pour entendre une critique très courte et répétitive mais tout à fait précise de ce film). Devant ces deux étrons filmiques on regrette ces réalisateurs français qui s'intéressent modestement et sincèrement à notre maigre hexagone et qui font porter à leurs films notre noble drapeau tricolore mais aussi l'étendard de nos belles régions jusque dans le choix du titre, comme Serge Bozon avec La France ou Diane Kurys en 1990 avec La Baule-les-pins, le film définitif sur les vacances dans la presqu'île de Guérande. Cette comédie franchouillarde sympathique mais faiblarde avec Bacri en première ligne comptait déjà Nathalie Baye dans ses rangs.



Nathalie Baye, l'incarnation même de la charmante petite française, si touchante chez Truffaut, et dont les rides d'expression aux coins des yeux il y a quelques années encore me faisaient tressaillir. J'ai longtemps possédé une photo noir et blanc de Nathalie Baye assise devant une fenêtre, en chaussures ouvertes à talons, affichée dans l'entrée de ma chambre d'étudiant, et je vénérais les pieds parfaits de Nathalie à chaque fois que j'entrais et sortais de chez moi. Elle avait un joli nom mon guiiiide, Nathaliiiiie. J'aime beaucoup Nathalie Baye. Sauf peut-être dans un film comme La Californie. Ludivine Sagnier arrive à être jolie dans ce film, mais même avec 30 piges de moins que sa partenaire de jeu au compteur elle semble avoir vécu plus longtemps. "C'est pas les années qui comptent, c'est le kilométrage", dixit Harrison Ford, fourbu après être passé sous un camion, dans Indiana Jones premier du nom : Les aventuriers de l'arche perdue. Quant à Rosh dit "Zem", il arrive à tenir tout le long du "métrage" (comme disent les illettrés) filmé de dos. Certains racontent qu'il a aussi lu le scénario de dos et qu'il était assis dos à l'écran lors de la première projection du film, après laquelle il aurait déclaré : "Ce film se défend, mais ça reste une grosse merde". Tu l'as dit Salman Roschdy !


La Californie de Jacques Fieschi avec Nathalie Baye, Roschdy Zem et Ludivine Sagnier (2005)

22 commentaires:

  1. Eddy Mitchell5 mars 2012 10:51

    A partir du moment où j'ai su qu'elle avait forniqué et s'était reproduite avec Johnny (pour un résultat à la limite de l'humain), elle a perdu tout le sex-appeal que je lui trouvais. Johnny est un tue-l'amour para mi, je pense à lui pour ne pas me "finir" trop rapidement dans les moments cruciaux.

    RépondreSupprimer
  2. Ca m'avait fait un énorme choc aussi, et beaucoup de mal. Merci de remuer le coutelas dans la plaie.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai jamais vénéré Baye, même si je respecte carrément. Là où je la préfère c'est dans la Nuit Américaine de Truffaut, quand elle ressemblait à ça : http://image.toutlecine.com/photos/n/u/i/nuit-americaine-1973-06-g.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui même si dans ce film-là (son premier quasiment) elle est presque trop jeune. Un peu plus tard elle était encore plus belle, dans "La Chambre verte" (de Truffaut aussi) par exemple.

      Supprimer
  4. Elle m'a jamais spécialement plu mais je comprends, et elle a effectivement bien vieilli (je la préfère même d'un âge mûr que sur la tof de Joe issue de La Nuit Américaine, où perso elle me branche fort peu). Foi de Jaspert !

    RépondreSupprimer
  5. vous faites dans le 3eme age maintenant?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. + 1
      De plus elle est vilaiiiiiineeeeeeeeeee !

      Supprimer
    2. Je vous trouve rudes. Elle "est" surtout âgée de 63 ans aujourd'hui. Mais elle fut belle, et même très belle, je n'en démordrai pas.

      Supprimer
  6. Elle m'avait fait un sacré effet dans une photo pour TV Magazine en supplément du courrier de l'ouest... Je dirais même que cette photo a occupé pas mal de mes nuits, à une époque où je les passais à m

    RépondreSupprimer
  7. 'astiquer le colosse.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai jamais capté cet intérêt pour Natalie Baille (répétez plusieurs fois à toute vitesse son nom de jeune fille pour savoir l'effet qu'elle me fait).

    RépondreSupprimer
  9. Joe "Repetitor" G.5 mars 2012 15:53

    Natalie Baye Natalie Baye Nanani Baille Nanich Beille Nanich Nelle Nine Inch Nails


    !

    RépondreSupprimer
  10. Mathilde Seignalens près de Puylaurens6 mars 2012 15:00

    Roshdy Zoumzoumzem
    Dans ma BenzBenzBenz
    Ouplà ouplàlà
    BassaBassa willscience !

    RépondreSupprimer
  11. Les films d’Yvan Attal je les adore tout simplement. Pour le film R.I.F, rien que l’affiche me donne envie de voir le film. Si Attal et Elbé on accepté de jouer dans ce film, c’est surement dû au fait qu’ils ont vu quelque chose de bien dedans. Je ne mettrai pas en doute leur appréciation d’un bon scénario, et je vais gentiment aller voir ce film.

    RépondreSupprimer
  12. Soyons tous mignons et allons tous voir toutes les grosses daubes qui sortent !!!

    RépondreSupprimer
  13. Un des pires films qu'il m'ait été donné de voir au cinéma ; ex aeaquo avec Battlefield Earth peut-être.

    RépondreSupprimer