5 février 2012

Zarafa

Non, n'espérez pas un biopic de Yasser Arafat ! Zarafa est un dessin animé destiné au jeune public dont la sortie est programmée pour les vacances de février. Un film d'animation se déroulant dans la savane africaine qui nous raconte l'amitié indéfectible entre Maki, un enfant de 10 ans, et Zarafa, un girafon orphelin. Co-réalisé par Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie, il y a peu de chances que je regarde ce film un jour et je ne l'offrirai jamais, même en divx, à mes neveux ou nièces. Car oui, vous avez bien lu : "Rémi Bezançon", le coupable de l'infâme Premier jour du reste de ta vie et du tout aussi répugnant Un Heureux évènement, l'un des pires réalisateurs du cinéma français actuel, a co-signé ce film avec son pote dessinateur. Si vous êtes un peu observateur, vous avez facilement pu remarquer que les films de Bezançon pullulent de clins d’œil déplacés au petit monde du porno, de dialogues et d'images dégoûtantes qui laissent songeur quant à la sexualité du metteur en scène et à la place qu'il lui accorde dans sa vie et, plus triste encore, dans son œuvre. On se souviendra trop longtemps hélas de l'ignoble flaque de sang s'écoulant sous la porte de la chambre de Déborah François dans Le Premier jour..., indiquant avec subtilité son dépucelage imminent, et des nombreux cumshots assénés hors-champ par Pio Marmaï sur le visage de la laideronne Louise Bourgoin dans le film suivant. Conseil amical : n'amenez pas vos enfants voir Zarafa. La seule vision de la bande-annonce m'a permis de constater que le film ne dérogeait pas à cette triste règle : ce dessin animé pour enfants est suffisamment bourré d'allusions sexuelles anormales pour que l'une d'entre elles figure déjà dans cette petite minute et demie d'avant-goût. Je veux bien entendu parler de ce moment a priori anodin où le petit Maki demande innocemment à son girafon adoré, inspectant les ombres étranges projetées sur le sol depuis le dos de son compagnon tacheté, "Oh mais combien t'as de pattes toi ?!". Je vous laisse observer le plan qui répond à cette malheureuse question via la capture d'écran réalisée par mes soins ci-dessous.



Rémi Bezançon est un homme dangereux.


Zarafa de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie avec Manik et Zarafa, le girafon à grosse teub (2012)

60 commentaires:

  1. Petit filou va! Si tu crois que je n'ai pas vu la supercherie! Tu m'as obligé à mater la bande annonce 3 fois d'affilée mais pas de trace d'une quéquette de girafon !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. As-tu pu faire un arrêt sur image ? Car c'est très furtif ! :)

      Supprimer
    2. Des tonnes et je ne vois rien! Allez avoue!

      Supprimer
  2. Maintenant je peux pas m'empêcher de voir deux grosses couilles à la place des deux sacs de la montgolfière devant le girafon sur l'affiche :-/

    RépondreSupprimer
  3. Désolé mais c'est un fake ! J'ai regardé la bande annonce et dans le plan que vous mentionnez, pas trace d'un tel "appendice" ! Juste bon à alimenter votre haine d'un réalisateur sans avoir vu le film. Le premier jour du reste de ta vie est un beau film, c'est dommage que vous soyez passé à côté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Passé à côté" ? Je dirais plutôt qu'on l'a reçu en pleine gueule...

      Supprimer
    2. T'es un malade ! Un beau film !!? Je connais des ophtalmos, je peux t'en recommander un bon si tu veux. Vu ton appréciation de ce film, tu as surement un glaucome.

      Supprimer
  4. S'il y avait vraiment cette image dans le film, je crois qu'au contraire, Rémi Bezançon remonterait dans notre estime !

    RépondreSupprimer
  5. Ahahahah! Excellent!

    RépondreSupprimer
  6. Ca me fait penser aux plans beaucoup moins subtils dans La Planète Sauvage ou Gandahar (malheureusement je ne retrouve pas de bons screenshots sur Google)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela s'inscrit dans une grande tradition :
      http://www.flecheinthepeche.fr/blog/dessin-anime/du-sexe-dans-les-dessins-animes.html

      Supprimer
    2. Et n'oubliez pas les deux énormes bites dans le même plan de Wall-e !

      http://ilaose.blogspot.com/2008/11/wall-e.html

      Supprimer
  7. Bonjour Monsieur,

    Nous voudrions vous rappeler que les journalistes et blogueurs disposent d'une totale liberté d'expression, notamment pour dire qu'ils aiment ou pas un film, un réalisateur ou un acteur.

    La liberté d'expression est toutefois encadrée et elle vous oblige à indiquer que cette photo est réalisée avec trucage.

    Nous vous rappelons également que les insultes à la personne ne sont pas tolérées.

    Il convient donc svp de modifier votre article qui, à l'heure actuelle, est à la fois diffamatoire et injurieux.

    Cordialement,

    L'équipe Pathé Films

    RépondreSupprimer
  8. Ooooh, le gros fake ! J'ai bien regardé aussi, pas de vit. Par contre à un moment, on voit la vulve de la dromadaire en ombre sur le sable dans le désert. Et puis c'est malin, ces messieurs de Pathé sont en colère maintenant. M'étonnerait pas que ça ferme rapidement ici.

    RépondreSupprimer
  9. J'aime bien les bites mais pour le coup, elle est immonde.
    Ce réalisateur a effectivement un don pour pondre des films bien moisis, merci à vous de le faire remarquer,
    marre d'entendre: Le premier balblablabla du reste blabla est trop ENOOORME!

    enfin bref, j'm'en vais violer un girafon.

    RépondreSupprimer
  10. Cette bite est au moins aussi immonde qu'un film de Bezançon ! :)
    Ras le bol aussi de lire ça à propos de son hideux film breakthrough...

    RépondreSupprimer
  11. Les gens ont regardé cinq ou six fois la bande-annonce pour s'assurer que ce plan affreux n'y figurait pas mais aucun n'a relevé que Zarafa n'est pas un girafon mais une femelle girafe ? Ce qui prouve bien que personne n'en a rien à foutre de ce film. Et ça m'étonne pas !

    RépondreSupprimer
  12. Too Fast and Too Serious6 février 2012 à 20:54

    Ce film ne m'intéresse pas une seconde. Cet article devrait être plébiscité par les producteurs du film car il lui donne un intérêt, ce dont il est par ailleurs totalement dépourvu. Qui parle de "Zarafa" à part l'auteur du canular ici présent ? Per-sonne.

    RépondreSupprimer
  13. Les stats allociné de "Zarafa" ont implosé depuis cet article, grâce à tous ceux qui sont allés se bouffer la bande-annonce en boucle à la recherche du zob mystérieux. C'est un coup de pub énorme, et si judicieux que je me demande si l'auteur de cet article n'est pas de mèche avec la distribution, afin de remplir les salles sans en avoir l'air. MÉFIANCE !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah !
      Mais non, et je n'aimerais pas être mêlé de près ou de loin à une daube infâme du dénommé Rémi Bezançon.

      Supprimer
  14. Zarafa, le film dont tout le monde se fout6 février 2012 à 21:02

    On s'en fout !

    RépondreSupprimer
  15. Xsariste et fier de l'êter6 février 2012 à 21:03

    "Zarafa", n'est-ce pas une pub déguisée pour la chaîne vestimentaire "Zara" ? Ou pour la chaîne automobile "Xsara" ? En tant moi-même que possesseur d'une Xsara, c'est-à-dire en tant que Xsariste, je refuse de voir ma belle automobile associée à ce film de merde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi que le terme "xsarise" ait grillé d'autres cerveaux que le mien ! :D

      Supprimer
  16. Putain mais on s'en fout !6 février 2012 à 21:08

    Zarafa ? C'est fou comme on s'en fout !




    On s'en fout !

    RépondreSupprimer
  17. Il faut bien une girafe mignonne pour qu'on s'intéresse à un petit africain... C'est ça la morale de ce film ? Je sais pas je l'ai pas vu mais ça sent le pathé !

    RépondreSupprimer
  18. Léonard Herbert (l'inverse du célèbre chanteur, oui je sais)6 février 2012 à 21:17

    Notez le nom du petit garçon, héros du film : Maki, soit en verlan iMac, objet sur lequel ce triste dessin animé a été conçu. C'est dire toute l'imagination qu'il y a là dedans...

    C'est comme ce fameux groupe Lowmilk, qui a justifié son nom ainsi lors d'une interview accordé au webzine LosHijosdelPu : "Bah on s'est rendu compte qu'on avait pas de nom pendant l'enregistrement notre premier EP. Un EP ou un album sans nom c'est pas gênant, c'est même cool. Blur a fait ça, ça tue. Mais là, un groupe sans nom, ça commençait à nous poser problème. On en discutait avec le band pendant l'enregistro, et sur la table de mixage on a vu écrit "low", on a trouvé ça pas mal, un bon début. A côté, le bassiste buvait du "lait" soit en anglais "milk" si je ne m'abuse, donc on a condensé les deux : Lowmilk, on s'est dit que ça tuait. Au début on a laissé la majuscule "LowMilk", mais on s'est dit que c'est encore mieux sans. Voilà... Lowmilk..."

    RépondreSupprimer
  19. Ce groupe existe-t-il toujours ? Je serais curieux de ne pas l'écouter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Léonard Herbert (je me fais appeler Léon au quotidien, ce qui évite la confusion et me facilite la vie, mais sur internet, je tiens à intervenir sous mon véritable patronyme)6 février 2012 à 21:30

      Je crois qu'ils ont splitté vers leurs différents side-project (devons-nous mettre au pluriel ? je l'ignore).

      Supprimer
    2. Voyons : "dommageS collatérauX", donc oui, je suppose que oui...

      Supprimer
    3. En tout cas ils avaient trouvé une bonne formule. Ca aurait pu donner "Highvodka" s'ils n'avaient pas eu 12 ans au moment des faits.

      Supprimer
    4. Léonard Herbert6 février 2012 à 21:46

      L'un de leurs side-project se nomme Hey Hey My My et a connu plus de succès, il n'est donc pas considéré comme un side-project, mais disons qu'il s'agissait d'un side-project de l'un des membres de Lowmilk avant que le groupe explose.
      Cette fois-ci, le nom du groupe "Hey Hey My My" provient semble-t-il d'une chanson des Beatles. Certainement pas leur chanson qui a le meilleur titre... Cependant, ce nom a l'avantage de pouvoir être résumé en un sigle plus accrocheur : HHMM (quequoi, c'est tout aussi chiant à dire, et seuls les membres du groupe emploient cette appellation) ou 2H2M (mais ça, ils n'y ont pas pensé). Le procès avec la chaîne de vêtements H&M n'est jamais bien loin.

      Soit dit en passant, je soupçonne un membre du groupe d'avoir rédigé lui-même la page wikipédia...
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Hey_Hey_My_My_%28groupe%29

      "En direct le son de HHMM est puissant, concis, et les mélodies accrocheuses."

      Supprimer
    5. Mange du crabe, j'ai tourné en amérique avec HéHéMaMa, j'ai niqué de l'américaine !

      Aujourd'hui je joue dans un groupe qui s'appelle Aladdin. On n'avait pas d'idée, et on était là en train de boire du lait et de mater un Disney quand ça m'a sauté aux yeux...

      Supprimer
    6. C'est vrai que ça tue !

      Supprimer
    7. @Jeff de Lowmilk : Niquer de l'américaine y'a rien de plus facile, crois-en mon expérience !

      Supprimer
  20. On m'a appelé ?

    RépondreSupprimer
  21. Oumouke L'enclume6 février 2012 à 22:04

    Cet article fait littéralement le "buzz", et c'est qui qui va palper ? C'est Pathé ! C'est Pathé qui va palper !

    RépondreSupprimer
  22. Entendu ce matin dans le RER : "J'ai entendu dire que dans le dessin animé là, Girrafa, on voyait le sexe des animaux..." "- j'ai vu aussi mais apparemment c'était un trucage"... Les nouvelles vont vite...

    RépondreSupprimer
  23. Les gens parlent de Zarafa grâce à vous les mecs !

    RépondreSupprimer
  24. Article dans le Figaro de ce matin :/

    RépondreSupprimer
  25. Affiches retirées dans les stations de métro!

    RépondreSupprimer
  26. Bon tu n'aimes pas Bezançon on dirait :)

    RépondreSupprimer
  27. Vu le film hier soir avant de te lire, hélas :) et de fait, c'est une merde sans nom. Pas de queqiette à l'horizon, ouf ! mais un message des plus pourave. Il en est qui devrait se retirer du cinéma Benzançon avait réussi à me plaire avec Ma vie en l'air mais depuis s'est fourvoyer dans la daube. J'ai largement préféré ton article.

    RépondreSupprimer
  28. Enorme (c'est le cas de le dre) !

    RépondreSupprimer
  29. A tous ceux qui commentent à tort et à travers : c'est bien marqué "réalisé avec trucage" : il suffit donc de savoir lire pour ne pas tomber dans le panneau, par ailleurs fort drôle...

    RépondreSupprimer
  30. Didier Desvilles20 avril 2012 à 15:58

    Bonjour,
    Je viens de découvrir votre blog et je suis attéré par la mention "réalisé avec trucage". Vraiment? Vous êtes obligé de mettre réalisé avec trucage pour un dessin animé? Evidemment que c'est un trucage, les animaux ne sont pas vrais, ce sont des dessins! Même le petit garçon est réalisé avec trucage! Par contre personne pour se scandaliser qu'on voit le chibre de l'animal, bien que réalisé avec trucage, sur cette image! PERSONNE ! NOBADÉ !

    Sur ce, bonne route, je retourne à l'entraînement des minots de Port de Bouc Racing Club, le PoBoRC !

    RépondreSupprimer
  31. Ce dessin animé est vraiment d'une nullité à tout épreuve, sur tous les plans.

    Rémi Bezançon, tu es le fossoyeur du cinéma français et tu fais ton job avec brio et sérieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Serge Marseille23 juin 2012 à 17:40

      Je suis bien d'accord avec vous!

      Supprimer
    2. Et moi donc ! Je "plussois" comme disent les jeunes du quartier sensible de Borny.

      Supprimer
    3. Je viens vers vous en ce moment décisif pour vous affirmer mon soutien sans faille dans cette entreprise de dénigrement systématique de ce film et tous les gens qui y ont participé. La liberté d'expression est sacrée, même pour les gens de Pathé, et je m'en servirai jusqu'au bout (je dis bien "jusqu'au bout", jusqu'à mon dernier souffle s'entend, mon dernier soupir) pour pourrir la vie professionnelle de ce Bezançon, infoutu d'avoir une orthographe exacte concernant son nom de famille.

      Supprimer
    4. En même temps pas évident de trancher entre Besançon et Bezançon ! Tranchez-moi la gorge plutôt !

      Supprimer
    5. Merci pour ton soutien, Vincent Bordeaux !

      Supprimer
  32. il y a d'autres beaux exemples ici:
    http://jactu.fr/?p=244

    RépondreSupprimer