17 juin 2012

Prometheus

On pourrait commencer cette critique par le sempiternel : "Que deviens-tu tonton Ridley ? Deux mots de tes nouvelles tonton Ridley Scott ? Quelles sont les dernières chroniques de Riddick ?". Sauf qu'on l'a jamais appelé "tonton" parce que ça impliquerait d'appeler Tony Scott tonton aussi, tonton par alliance, or à nous deux on compte déjà trois épileptiques et deux golmons dans nos familles. Et puis appeler Ridley Scott "tonton" c'est s'infliger trop de trahisons, trop de déceptions, trop de coups de pute. Remember 1492 Christophe Colomb, où Gérard Depardieu étendait ses slips de baleine à Cuba, pensant avoir découvert le nouveau monde. Remember A Armes égales, où Roger Moore, rasé à blanc, amusait la galerie dans un rôle à contre-emploi de femme. Remember Good Year, ce film sur les pneus avec Marion Cotillard dans le rôle du Bibendum Michelin. Remember Robin des Bois, le prequel de Gladiator. Voila des lustres que le cinéaste montrait des signes de sénilité très alarmants, depuis qu'il a soufflé ses 42 bougies plus exactement, mais comme tout le monde, comme toute la twittosphère, toute la planète ciné chauffée à blanc par un marketing minable mais parvenant au moins à faire passer le message de base, à savoir que le film allait sortir, on attendait bêtement ce promotheus annoncé comme le prequel de la mythique saga Alien.



Que dire qui n'a pas déjà été dit sur ce trou noir béant qu'est Prometheus ? D'autres que nous se sont attelés à relever chaque couac terrible de ce scénario écrit à six mains, chaque incohérence effarante de ce script travaillé depuis au moins 2009, chaque farce involontaire de ce récit mijoté par son auteur depuis des lustres, chaque manque hallucinant dans chaque scène de ce film de deux heures qui parvient à ne rien dire du tout et à tenir cette ligne de conduite 120 minutes durant. La prétention affichée par Ridley Scott et toute sa fine équipe pouvait laisser croire aux plus naïfs qu'il y aurait quelque chose à attendre de ce retour aux origines d'un mythe par son créateur himself, mais au final cette outrecuidance ne cachait qu'un abîme total que la vision du film rendrait définitivement insupportable. Et le pire c'est que Scott continue à rouler des mécaniques alors que son film est déjà vendu, alors qu'on l'a déjà vu et alors qu'on sait tous pertinemment qu'il n'est strictement rien. Rappelons que Ridley Scott va sur ses 75 ans stricto sensu. C'est un vieillard. Habituellement, quand on a affaire à un tel éclopé, on se dit qu'il pourrait très bien entrer dans notre rame de métro une canne à la main et qu'en bons jeunes hommes bien éduqués par des parents fachos, on se lèverait automatiquement pour lui laisser la place, avec le plus grand des respects pour un invalide de guerre dont la vie est derrière lui. Ainsi quand on en vient à critiquer l’œuvre d'un cinéaste de plus de 70 ans (limite fixée après concertation), on questionne notre probité de blogueurs ciné et l'un de nous dit "pas de violence face à un septa, le respect est naturel vis-à-vis des morts-vivants", sauf que là l'autre se braque à chaque fois et répond comme dirait Vasquez à Hudson dans Aliens : "Ta gueule !". On se dit ça à nous-mêmes quand il s'agit de Ridley Scott. On se dit ça pour n'importe qui en fait, mais particulièrement pour Scott qui est un gros vantard de merde.



Depuis qu'on est sortis de ce film, on n'arrête pas d'en parler, on n'a que lui à la bouche, on y revient encore et encore, on rêve de scènes qui n'existent pas et le matin on se lève groggy, on écume toutes les pages wikipédia liées de près ou de loin au film pour essayer de le réinventer et de se fabriquer le making-of en interne, un making-of façon "Faîtes entrer l'accusé" dans lequel Ridley Scott est appelé à la barre. Depuis qu'on est sortis du ciné on n'a de cesse de remettre nos lunettes 3D en espérant enfin voir apparaître un xénomorphe digne de ce nom, on est continuellement en train d'énumérer les bêtises du scénario, l'absence totale de mise en scène, la nullité des personnages, les quantités de scènes inutiles, le gâchis infini et irréparable de l'ensemble (même avec deux suites et avec quarante minutes de plus dans le director's cut de 27 heures à la Béla Tarr). On a passé toute la deuxième mi-temps de notre France-Ukraine de l'Euro 2012 à déblatérer sur ce qu'aurait dû être le film et sur tout ce qu'il n'est jamais. Et pourtant c'est pas que le film parvienne à s'imposer dans nos mémoires ou dans nos cœurs, c'est tout le contraire. C'est un drame, un traumatisme, une plaie, un désespoir de cinéphile, un ramadan de cinéphage. L'an passé y'a eu Fukushima, DSK. Cette année y'a eu twitterweiler, y'a eu le dépeceur de Montréal, qui a ressurgi dans un article sur Wimbledon six jours après sa capture, comme quoi y'a des chocs qui trottent dans la tête (et pourtant le décepeur n'a pas brillé par ses qualités ni par celles de son courtrajmé en forme de giallo gonzo infâme). En somme Prometheus c'est Knysna, il n'est jamais descendu du bus. On l'a attendu au moins quatre ans, avec toujours ce mince espoir, après les déceptions Die Hard 4, Indiana Jones 4, et d'autres du même acabit, on y croyait quand même, on se disait "putain cette année y'a le Resnais, le Kiarostami, le Nichols, le Kore-Eda, le Assayas, le Desplechin, le Herzog, eeeeeeeet y'a le Scott...", c'était un bonus ce Scott ! Tu parles d'un bonus... Quelle daube.



Les deux Aliens versus Predator, on ne les considérait pas comme faisant partie de la franchise, donc ils avaient beau usurper le nom de la saga ils ne l'égratignaient pas. Mais Prometheus, étant un Scott, fait directement du mal aux fans, à tel point que certains ont fait le choix tristement respectable de l'auto-défense, de l'auto-persuasion. On l'a fait aussi, pendant un quart d'heure, au début du film. Soi-disant que c'était pas grave ce gros mec blanc bodybuildé qui se jette dans l'eau après avoir avalé des vitamines de chez Lidl, vu la texture étrange, et après avoir vu rouge. Scène après scène on mettait de côté nos griefs en se disant que merde c'était pas grave. Et puis non, stop. A la sortie de la séance on a maté la tronche de Brain Damage, aka Poulpard, notre songwriter, qui est quand même une sacrée jauge pour connaître le seuil de contentement du gros salopard de base : même lui, avec son demi-sourire et ses lunettes 3D encore vissées au nez, n'en menait pas large, et jurait déjà que jamais il n'achèterait le dvd collector (alors qu'il avait déjà préparé l'appoint, lui qui déteste pourtant trimballer de la monnaie sur lui et entendre cling-cling dans sa poche, car il se sent toujours menacé). On finit par tellement mettre de côté les griefs que cette critique elle-même est un déni, elle prouve qu'on refuse de se cogner dans ce mur de rage et de lamentations que nous impose le film par son accumulation fascinante de connerie absolue. On est dans le déni, on ne veut pas affronter de plein fouet notre amère déception et notre blessure à jamais purulente, qui ne sera jamais cautérisée. Et le pire c'est qu'on ne méprise pas le film uniquement parce qu'on en espérait beaucoup mais parce qu'en dehors de toute attente déçue il est profondément naze, et le fait qu'on en attendait quelque chose ne fait qu'intensifier notre amertume. Jamais on ne nous rendra notre Alien.



P.S. Une scène du film nous a toutefois inspirés. C'est celle où le gros black qui pilote le vaisseau éponyme demande à Charlize Theron si elle ne serait pas pur cyborg, vu son allure mécanique de malade et sa tronche ultra symétrique, ce à quoi la blondasse à la démarche de taré répond aussi sec par une invitation à la pourfendre pour s'assurer de son humanité. On a tenté le coup nous aussi, avec tout un tas de candidates féminines, un public très divers, de la gothique pêchée à la sortie du lycée à la hippie de mes deux en passant par le mec de passage, on leur a demandé s'ils étaient robotiques pour qu'ils ou elles nous invitent à le vérifier par nous-mêmes dans un coin sombre. Seul le mec a semblé favorable et on s'en va le rejoindre pour remater la tétralogie sur ses genoux. On attend maintenant Dark Knight Rises, dans une drôle de pirouette cinéphilique : faut-il être dégoûté par le prequel d'Alien et par la vie tout court pour attendre quelque chose de Christopher Nolan.


Prometheus de Ridley Scott avec Noomi Rapace, Michael Fassbender, Charlize Theron, Idris Elba et Guy Pearce (2012)

207 commentaires:

  1. Meilleur film depuis l'avènement du cinéma étranger!

    RépondreSupprimer
  2. Valérie Trierweiler17 juin 2012 à 12:12

    J'ai cliqué sur "à chier".

    RépondreSupprimer
  3. Yakalélo Yakalélo

    Plus je repense à ce film, plus je constate qu'il est tout pourri !

    :(

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai trouvé bien, Prometheus. Avec un coté enfantin, caricatural, innocent, un peu à l'ouest.
    Je pense aller le revoir :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis assez d'accord ! Il est loin d'être mauvais et ne fait pas honte à Alien. De toute manière, la comparaison est quelque peu stupide, à part l'image finale, ça n'as pas grand chose à voir. On peux regretter les effets spéciaux typiques des années 70-80 mais ils ne sont pas laids dans Prometheus. Pas forcément utiles mais pas laids comme ils auraient pu l'être. Pour ma part, c'est très bien passé. J'aimais pas Noomi Rapace à la base (Cf. la daube inspirée de Millenium) mais elle passe plutôt bien. En plus, y'a Sean Harris, que j'adore !

      Supprimer
    2. Attention à ne pas confondre Noomi Rapace avec Rooney Mara.

      Supprimer
    3. Ah mais je ne confonds pas. L'adaptation suédoise de Millenium (donc celle avec Noomi Rapace) est à chier, les acteurs sont totalement inadaptés et la mise en scène est minable. Alors que celui de Fincher est bien mieux et Rooney Mara est bien plus adaptée. Si on se fie au bouquin, elle est censée avoir l'air inoffensive mais ne pas l'être. Quand tu vois Noomi Rapace, tu sais qu'elle va te péter les dents si tu la fais chier. L'interprétation de Rooney Mara est bien plus subtile. Quand au lourdaud sans charisme utilisé dans l'adaptation suédoise, faudra m'expliquer en quoi c'est un charmeur censé attirer les femmes. Craig est juste parfait dans ce rôle.

      (Je m'attends à des railleries des anti-Fincher fréquentant ce blog mais tant pis, j'assume ! Ahah)

      Supprimer
    4. Même en admettant que le film n'a aucun lien avec la saga Alien, Prometheus est bourré d'assez d'incohérences pour se couler tout seul comme un grand. Jeu, set et match.

      Supprimer
    5. Lis cet article et chiale :

      https://odieuxconnard.wordpress.com/2012/06/03/promethee-use-et-abuse/

      (et encore il en oublie !)

      Supprimer
    6. Pour moi c'est tout simplement le pire scénario de l'année (en ne considérant que les films dont on est en droit d'attendre un minimum bien sûr), alors qu'elle n'est même pas finie ! Alors évidemment ça ne veut rien dire mais c'est une façon d'exprimer mon sentiment face à la misérable nullité du scénario de Prometheus. Bourré à craquer d'incohérences, de goofs, d'aberrations narratives hallucinantes, le script repose en prime sur des personnages merdiques, il prend pour pivot un robot inintéressant qui agit sans se poser de questions (tuant tout suspense dans l’œuf, puisqu'on s'identifie à un personnage que rien n'étonne et qui se fout de tout - il n'est éblouit que par un hologramme, un hologramme !), et prétend raconter l'origine d'Alien en nous soumettant un type tout blanc affreux, un gros ver de terre et un poulpe géant, sans compter qu'il s'apprête à rationaliser la plus formidable créature de l'histoire du cinéma et à la réduire à, en gros : un Dieu, des anges (les ingénieurs) et des démons (les aliens), crucifiant littéralement (c'est présent à l'image) la bête, l'alien, dont tout l'intérêt tenait dans son caractère précisément "étranger", incompréhensible. Bref c'est un fiasco total.

      Supprimer
    7. Ah ouais, en effet ! L'article est vraiment tordant ! Je ne comprends même pas comment j'ai pu passez à côté !

      Supprimer
  5. Je pense que le coup du "robotique", faut le tester avec Charlize Theron.

    RépondreSupprimer
  6. Sauf que c'est Apone qui dit : Ta gueule, Hudson.
    Vasquez elle dit : Hudson, tu nous les casses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non non, j'ai revu le film y'a deux jours et je t'assure qu'elle le lui dit. Elle le lui sort notamment dans une scène de la version longue, à un moment où il dit un truc tout à fait sensé et plein d'à propos, le coupant par un violent : "Ta gueule Hudson !", alors que pour une fois il disait un truc normal au lieu de se plaindre en gueulant :)

      Supprimer
    2. Oui ! En effet, lors de la conversation concernant les insectes sociaux avec Bishop et Ripley. Au temps pour moi.

      Supprimer
  7. Fameux article ! Dans les "trucs de l'année", vous oubliez Momo Merah ! :D

    J'imagine trop la gueule déconfite du Poulpe, avec les lunettes 3D en berne !

    RépondreSupprimer
  8. Vous n'avez pas parlé de la scène "je m'avorte seule d'un gros truc dégueulis qui va ensuite essayer de me fourrer la face". Il y avait pourtant matière à défoutrage, ça m'étonne de vous !

    Notons la légère ressemblance de Naomi à la Milla Jovovich du 5ième élément dans cette séquence, version petite cousine consanguine qui a des vers au cul. D'ailleurs le film (comme beaucoup d'autres) en plus de puiser dans sa propre "mythologie" est une grosse pompe à idées SF. Un peu ça va mais la c'est un peu trop

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu parles de la scène de la césarienne, Jean Calin ? C'est la meilleure scène du film (la moins mauvaise, disons) !

      Supprimer
    2. Certes, mais elle fait quand même bien rire !

      Supprimer
    3. Bien d'accord avec Jean Calin, cette scène qui devrait être forte est un peu ridicule. Vas-y que je me fais dégommer le bide par une super machine un peu stupide quand même, et je gamberge dans tous les sens après ça. Et putain oui, j'avais oublié la tenue "5° élément", c'est vraiment bête parce que ça convoque un film "marrant" dans un contexte qui ne l'est pas du tout, c'est nul! (et si c'est pas fait exprès c'est encore pire)(et ça a quand même moins de gueule que le duo débardeur-petite culotte de Ripley)

      Supprimer
    4. Ripley elle à trop le swag. Naomi elle, croit en dieu. Et comme disait La Fouine dans un de ses fameux freestyle: "Swag Swag Swag"

      Supprimer
    5. Vautour Corbac20 juin 2012 à 12:53

      :D
      C'est Nooooooooooooomi. :)

      Supprimer
  9. Merci pour cette analyse, je pensais être le seul à avoir une arrête d'Alien dans la gorge après ce film.
    +1 pour la scène avec le black et la robote.
    -1000 pour la scène où le vieux rencontre le "créateur". Le gars se réveil pas de bon poil quoi, il décapite aussitôt le robot et se casse sur Mars.

    Morale, tout le monde il est méchant, y a pas de darwinisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La scène de rencontre avec le "créateur" (aka un "ingénieur") est en effet bien ridicule !

      Et merci pour ton commentaire Frido ! Cela fait plaisir de te croiser par ici ! :)

      Supprimer
  10. Ah, je suis pas le seul à être sorti du film avec une arête dans la gorge.
    +1 pour la leçon de drague du black.
    -1000 pour la rencontre avec le "créateur". Il est vraiment pas du matin lui. A peine réveillé, il zigouille tout le monde et se casse sur Mars.

    Morale : y a pas de darwinisme, tout le monde il est méchant. (point)

    RépondreSupprimer
  11. lisandro obèse18 juin 2012 à 16:32

    J'aimerai commzer l'édito : j'suis trop d'acc!

    RépondreSupprimer
  12. rigobert song sing sungen18 juin 2012 à 16:33

    J'peux commzer l'édito SCANDALEUX?

    RépondreSupprimer
  13. Je peux baver sur l'edito? Vous ne parlez pas de Gondry...

    RépondreSupprimer
  14. C'est à cause d'éditos comme celui-ci que ma nièce a eu des "soucis"

    RépondreSupprimer
  15. J'ai bien aimer l'éditoriale.

    RépondreSupprimer
  16. Yohan Cachondinde18 juin 2012 à 17:29

    +1 à mes potes de Selecan !

    RépondreSupprimer
  17. Mode Die Hard > y a même un mort qui revient à la vie dans Prometheus !!!

    RépondreSupprimer
  18. Je suis 20 fois d'accord.
    Ce film, j'en ai chialé des larmes de merde.

    RépondreSupprimer
  19. Ridley Scott 75 ans. La sénilité et le prequel. En attendant Alzheimer et le reboot !
    Ai voté "à achier". Ça ne pouvait que puer avec ces mauvais aliens.

    RépondreSupprimer
  20. Catherine Benzerma19 juin 2012 à 16:16

    Je viens de voir ce film. J'ai demandé au coach (C'est Bogozian c'est ça?) de me mettre sur le banc ce soir.

    RépondreSupprimer
  21. Je suis ressortie très déçue aussi par ce film que je ne vais pas rattacher à la saga Alien par pure auto-persuasion et auto-défense de fan comme vous dites... Il n'y a presque rien à sauver si ce n'est deux scènes: celle de la césarienne automatisée et celle où M.Fassbender découvre l'hologramme de la galaxie dans le vaisseau de ceux que je nommerai les supers catcheurs blancs. C'est bien maigre!... Le pire c'est que s'il sort une suite, je risque d'y aller... pour constater l'étendu des dégats, j'aurais encore perdu 8€ au passage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les "supers catcheurs blancs", voilà un nom qui leur va mieux que celui, très pompeux, d'"ingénieur". :)
      S'il y a un Prometheus 2, je pense que j'attendrais sagement le dvdrip, mais je peux te comprendre...

      Supprimer
    2. C'est ça le pire, c'est qu'on sera quand même tentés d'aller voir la suite ! Toujours cet espoir idiot, qu'ils sauront attiser par une nouvelle promo mensongère...

      Supprimer
    3. On a tout simplement envie de savoir

      Supprimer
  22. Et encore, faut voir le père scott nous expliquer en interview que l'idée de base, c'est que les humains ont crucifiés Jesus Christ, aka un space jokey... Du pur délire.
    Le mot nanard me semble aproprié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ou comment ramener un truc génial comme Alien à un truc aussi con que la Bible...

      Supprimer
    2. Christ, Jésus Christ, fils de P***19 juin 2012 à 22:57

      C'est leur seul référence à ces cons d'anglo-saxons-américains. A croire que quand ils sillonnent les USA d'hôtel en hôtel, ils oublient de prendre un bon bouquin et finissent par ouvrir le fameux tiroir de table de chevet :(

      Supprimer
    3. Tu fous le doigt là où ça fait mal !

      Supprimer
    4. Jésus Christ était donc un Ingénieur ?

      Non ! Non ! Non ! (bruit du type qui se tape la tête contre un mur plein)

      Ils ne respectent donc rien.

      Dire qu'au début, Alien était un petit film d'horreur dans l'espace ...

      Je suis dég

      Arnaud, Lucifer from another planet

      Supprimer
  23. Vous n'avez jamais parlé de Bela Tarr sur ce blogue. Pas envie d'en parler sur le Tarr ?

    (j'ai couché avec Ruquier, c'est lui qui m'a soufflé ce jeu de mots)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais sérieux, parlez-moi de Tarr. Tarrtinez-moi la gueule, bêlez sur Béla, resservez-moi encore une part de Tarr, saisissez fermement cette foutue Pela Tarte - Mais ta gueule Laurent maintenant !

      Supprimer
  24. Sérieux, il vous a fallu être deux pour écrire tout ça ?

    Vous n’avez pas aimé Prometheus. Tout à fait concevable. Je cherche les arguments pour savoir pourquoi.

    Si je comprends bien, il faut d’abord se farcir les 26 feuillets d’odieuxconnard sur lesquels vous basez votre argumentation (visiblement très important puisque vous balancez à nouveau le lien dans les com). J’ai lu. C’est marrant à lire. Mais à part spoiler tout le film en pointant les zones d’ombres du scénario sur le ton de dérision, rien de très pertinent. De la formule, des bons mots qui conforteront ceux qui n’ont pas aimé le film. Mais, avec toute la mauvaise foi du monde, on peut en faire tout autant avec Alien, Blade Runner, Reservoir Dogs, Citizen Kane ou n’importe quel autre film de l’histoire du cinéma.

    Retour à votre critique. Au passage : c’est bien la peine de renvoyer vers une autre critique si vous n’étayer pas un peu. Vous dites en com qu’odieuxconnard a oublié d’autres incohérences. Dommage que vous ne les ayez pas incluses dans votre papier, ça nous aurait instruit un peu (en partant du principe, je me répète, hein, que les «couacs» – notion toute subjective – suffisent à descendre un film).

    Je résume vite fait votre argumentaire :

    Argument n°1 : Ridley Scott est un gros vieux con (je résume, vu la richesse du champ lexical, et j’approuve ce point, il possède une propriété dans le sud de la France – d’où je viens- et il fait chier tout le voisinage). On juge donc l’œuvre en jugeant d’abord l’homme. Argument qui ne sert à rien sinon à remplir 2 paragraphes dans votre article. On trouve de la matière comme on peut.

    Argument(s) n°2 (où l’on parle plus en détail du film): Prometheus, c’est pas bien parce que c’est «un trou noir béant», «une daube», «un drame, un traumatisme, une plaie, un désespoir de cinéphile, un ramadan de cinéphage», «profondément naze» un film qui impose une «accumulation fascinante de connerie absolue» (lesquelles ? lire odieuxconnard pour plus d’infos). Plusieurs termes pour la même conclusion, aucune démonstration. Donc Prometheus, c’est pas bien parce que c’est pas bien. Pourquoi ? Parce que ! Nous voilà donc bien éclairés par vos lumières. En étudiant votre article plus en détail, on peut surtout comprendre, en quelques segments de phrases placés par-ci par-là («ce promotheus (sic) annoncé comme le prequel de la mythique saga Alien», «espérant voir un xénomorphe digne de ce nom»), que vous n’avez pas aimé Prometheus parce qu’il n’y a pas assez d’Alien dedans (c’est le seul argument à peu près solide – hors ceux du copieux travail d’odieuxconnard – que j’ai pu trouver dans votre papier). Dommage que vous n’ayez pas essayé de voir un peu plus loin que cette déception toute adolescente (si vous êtes adolescents, je vous pardonne – si ce n’est pas le cas, vous manquez sérieusement de pertinence dans votre analyse).

    Bon, je ne vous en veux pas. Après tout, vous n’êtes pas les seuls à avoir descendu Prometheus sur les mêmes «arguments» que 15 000 autres bloggeurs se croyant plus malins que les 14 999 autres. J’aurai juste aimé comprendre en lisant votre blog (désolé si ça tombe sur vous) pourquoi Prometheus c’est si naze que ça. Je conçois que le film ne soit pas parfait. Mais la somme de ses défauts ne suffit pas à justifier cette démolition gratuite ou alors quand bien même, si vous n’avez aucun argument sérieux, essayez d’être au moins drôles, le but de la satire étant d’être au moins aussi marrante que méchante.

    Étonnamment, je trouve Rémi aussi drôle et bien plus inspiré sur sa critique de Faust.

    Moralité de l’histoire : Quand on a rien à dire, autant la fermer.

    Sans rancune :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te retourne le conseil, parce qu'à part critiquer notre critique... et dire qu'elle ne dit rien (ce qui te permet quand même de t'étaler sur plus de cinq gros paragraphes), il n'y a rien à en retirer, rien de drôle (quand même le but d'une satire, y compris d'une satire de critique...) ni rien d'intéressant sur le film, que tu sembles vouloir défendre sans avancer le moindre argument pour. Donc définitivement quand on a rien à dire...

      On aurait pu énumérer les innombrables failles du scipt, le scénario du film n'étant qu'une faille géante, mais certes d'autres l'ont fait, et surtout ça nous aurait pris beaucoup de temps et d'énergie (le film n'étant qu'un goof narratif permanent, et il ne s'agit pas que de petits couacs logistiques comme tous les films en comptent, il s'agit d'un scénario qui n'a ni queue ni tête et d'un discours misérable) que Prometheus ne méritait pas une seconde. Pour le reste on a dit dans l'article ou dans les commentaires en quoi le film ramène tout l'intérêt d'Alien (l'étrangeté absolue de la créature, la dialectique organique/mécanique, la sexualité triturée etc.) à des explications bibliques inutiles et confondantes de banalité, à une pauvreté thématique effarante et, in fine, à un vide désespérant. On aurait pu aussi parler de la mise en scène, ah non, on ne pouvait pas, parce qu'il n'y en a aucune. Maintenant si tu juges ce film génial, du moins si tu considères qu'il ne mérite pas ces critiques et qu'il faut le défendre, fais-le vraiment, éblouis-nous, au lieu d'ergoter si longuement pour ne rien dire.

      Sans rancune aucune.

      Supprimer
  25. Léonard Herbert20 juin 2012 à 13:17

    "Après tout, vous n’êtes pas les seuls à avoir descendu Prometheus sur les mêmes «arguments» que 15 000 autres bloggeurs se croyant plus malins que les 14 999 autres. "
    Il y a une erreur de logique dans cette phrase, digne de celles que l'on rencontre dans Prometheus. Je comprends que tu aies apprécié le film. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est TON problème. Live with that :(

      Supprimer
  26. Enfin vu!
    Perso je m'attendais à pire : le film est mauvais.

    Premierement je ne comprends pas la longueur de ce film. 2h20? Un truc comme ça?
    J'ai compris que les mecs faisaient des allers retour en faisant des trucs totalement incohérents, le pire étant le mec peureux qui voyant une créature inconnue montrant les dents, juste après avoir passé un tableau type génocide décide de titiller la créature...On enchaine avec les clichés les plus nazes du cinéma. Que des clichés qui existent depuis facilement les années 80. Le robot en manque d'humanité, la pute frigide manipulatrice, le vieux con révant d'immortalité, la meuf niaise baignée de religion et de "i believe". Le noir a gros zgeg. Les geeks roux et binoclards.

    Pire scène : la fin qui est un glaviot infâme craché à la face des fans d'Alien. Il y avait UN truc à ne pas foirer, UNE scène trait d'union au film originel. Le truc IMPOSSIBLE A RATER...Foiré. Ok.

    Meilleure scène : celle ou le géant se lève et défonce tous ces connards. Je pensais qu'il allait leur dire que l'humanité est mauvaise *et blabla discours christique minable (bon ok c'est juste fortement suggéré)* mais non il préfère arracher la tête de ce débile d’androïde et de foutre un max de pains à tire l'arigot. Le côté terminator donnait presque un semblant d’intérêt pendant quelques secondes.

    Au fait c'est pas mal l'opération d'extraction de corps étrangers qui gardent le corps étranger à deux centimètres de ton visage pendant 5 min. Vachement au point le Medifuck 3000.

    En fait, la grosse faiblesse du film réside dans le récit et son déroulement (foireux) et ses personnages risibles tirés du premier film SF RTL 9 venu.

    RépondreSupprimer
  27. J'en ai parlé avec quelqu'un. Apparemment et selon lui, la planète où ils sont n'est pas celle de Alien. Le géant ne meurt pas sur son siège et il n'y a pas les oeufs d'aliens couvés par un brouillard bleu. Apparemment les trucs qui sont dans la pièce de la statue n'est qu'un mutagen (dérivé peut être d'aliens existant ailleurs?).

    La mort du mec au début serait un mec banni qui en mourant créerait par accident la race humaine...

    Pour moi c'était la création du premier alien puis hop le 1 arrive derrière.

    En tout cas, on est d'accord pour dire que c'est déjà bien trop compliqué pour faire un bon film et que ce genre de suppositions et non-dits n'ont rien à faire dans un film de ce genre avec cette mythologie et héritage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Léonard Herbert21 juin 2012 à 21:40

      Le pire c'est qu'au bout d'un certain temps, toutes ces questions, on s'en contrefout à fond.

      La mort du gros costaud blanc au début ? Sacrifice religieux ? Simple suicide d'un mec banni ? Acte volontaire pour créer la vie sur Terre ? Je m'en tape, tout ce que je vois, c'est un type à l'allure profondément ridicule auquel j'ai simplement envie de foutre un gros coup de pied au cul pour qu'il chute dans la rivière sans qu'il ait à s'envoyer une mauvaise soupe périmée. Je ne veux avoir aucun rapport de près ou de loin avec ce gars, ni moi, ni mes adorables aliens.

      Supprimer
  28. "accumulation fascinante de connerie absolue" est à retenir pour les générations futures.
    Ridley Scott a cependant compris qu'entre 79 et 2012 le public de masse était devenu mongolien et a su faire un film étant calibré pour lui plaire, les autres pouvant toujours aller se faire empapaouter.

    RépondreSupprimer
  29. Excellent article que je partage à la puissance 1000. Ceci dit, il aurait peut-être suffit de dire en introduction qu'un scénariste de Lost était derrière cette daube pour que tout le monde comprenne vite. Sinon, l'article vers lequel vous pointez est FASCINANT : combien de temps l'auteur a du mettre pour l'écrire ? Ha belle photo aussi à la fin de ce que j'appelle le cobra vaginal, et à qui un pseudo scientifique de mes deux va faire gouzi gouzi dans un instant (quelle connerie ce film quand même !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Ceci dit, il aurait peut-être suffit de dire en introduction qu'un scénariste de Lost était derrière cette daube pour que tout le monde comprenne vite." Pas faux, oui. :-/

      Supprimer
    2. Oui ou de Cowboys et envahisseurs.
      D'ailleurs on reconnait la patte de l'auteur en terme de relations sexuelles qui n'ont rien à y "foutre". Celle entre Daniel Craig et Olivia Wilde était tout aussi mal placée et idiote.

      Patsy Kensit et Mel Gibson en train de baiser y'aura rien de mieux !

      Supprimer
  30. J'en ai discuté avec des potes à moi qui sont dans une école de cinéma à Los Angeles, Sid Nélunette et Shaün Penn. Ils m'ont avoué que leur prof, Steeve Malbranque-Spielberg, leur avait dit que dorénavant il passerait ce film pour introduire son module de 1ère année "How to fail to realise a major movie".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cedric-Antonio Carrassano22 juin 2012 à 23:25

      Ce film est indéfendable, comme Daniel Auteuil dans l'Adversaire, même si je ne sais pas pourquoi Daniel Auteuil est inapte à la défense. Pour ce film je sais : le scénariste de the darkest hour ( http://www.imdb.com/title/tt1093357/ :( ) ! Et celui de la série Nash Bridges !!!! La série de merde qui tuait mon afternoon sur france 2 ! WHERE ARE WE GOING???

      Supprimer
  31. Léonard Herbert22 juin 2012 à 23:14

    Tout aussi ridicule que ce film, les articles qui tentent d'en dévoiler certains mystères pourris :
    http://www.actucine.com/cinema/prometheus-ce-que-david-a-vraiment-dit-spoilers-62323.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une preuve de plus que le "cinéma pour les geeks" fonctionne à plein tubes. Ridley Scott s'est dit "on va mettre une phrase en araméen/maya/latin/random langue morte et ne pas la traduire, histoire que des abrutis aillent se casser les dents dessus, ça fera du mystère à deux dollars et ça plaira aux trépanés", et ça marche ! Des gros crétins font appel à un linguiste pour déchiffrer ce qu'a bien pu dire le robot à l'ingénieur quand son patron Weyland lui a demandé de traduire qu'il voulait vivre éternellement, résultat ? "Mon patron veut vivre éternellement !", voilà la traduction, et les mecs sont quand même ultra fiers d'avoir fait appel à un linguiste pour ça, et au lieu de se cacher à tout jamais ils en font des "articles révélation !" sur le web. Ridley Scott doit se marrer comme une grosse baleine dans sa villa en or massif. Les réalisateurs de son espèce, les réalisateurs pour geeks, les Nolan, Fincher et compagnie, mettent des petits indices de lecture dans leurs films, des trucs pseudo mystico-philisophico-obscurs, des restes de leurs classes de terminale S option philo, des clés bidons n'ouvrant aucune porte mais des clés quand même, posées là au petit bonheur la chance pour faire intelligent, et des tas de gens perdent leur temps à essayer de les déceler, pas fatigués de se rendre compte qu'il n'y a strictement rien derrière que le néant absolu de la pensée, pas las de se rendre compte que c'est de la pure poudre aux yeux et que les films poudreux en question ont non seulement un intérêt cinématographique en-dessous du niveau de la mer mais une richesse intellectuel digne d'un gosse de 18 ans qui vient de découvrir Platon et qui case une référence à la caverne dans sa première nouvelle en carton sur la manipulation des rêves ou autre sujet type Matrix.

      Supprimer
    2. Que de hargne! Vous devez être vraiment malheureux pour insulter tant de gens en si peu de temps!

      Supprimer
    3. Je lisais tous vos posts d'un oeil distrait mais intéressé, cependant là je tique, oser dire que the social network n'est pas un chef d'oeuvre, c'est franchement taquinant.

      Supprimer
    4. the social network un chef d'oeuvre mec, un peu de concentration stp!

      Supprimer
  32. Votre blog est une source d’infos, je suis un lecteur assidu et je vous souhaite bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  33. Comprendre enfin Prometheus, c'est là :

    http://moviekey.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais bof. On n'est pas là pour remplir des trous béants dans le scénar et pour joindre des bouts qui n'ont rien à voir les uns avec les autres. Ce film est une daube et pis c tout

      Supprimer
    2. +1000000

      Mais je lirai tout de même ce blog à tête reposée.

      Supprimer
    3. donkey kong county24 juin 2012 à 21:42

      Je crois que ces "révélations" réussissent l'exploit d'être encore plus coooooooooonnes que le film ! Joli taff, chapeau bas l'artiste !

      Supprimer
    4. donkey kong county24 juin 2012 à 21:44

      L'un de mes passages préférés : "Et revoilà la dualité du Bien et du Mal qui refait surface. Blanc + Beau = Bon, tandis que Noir + Laid = Mauvais. (...) En conséquence, dès le départ, la vie, et donc les humains en bout de chaîne, est le résultat d'un mélange harmonieux du Bien et du Mal. Et quand on voit l'importance des deux notions dans notre philosophie, nos religions, nos processus mentaux, notre histoire, nos rapports sociaux, etc, on n'est pas loin de trouver ça parfaitement éclairant comme explication."

      Supprimer
    5. Andrea Pirlo Ballon d'Or !24 juin 2012 à 21:56

      Il tease de deu-wee ce mec :(

      Supprimer
  34. Eh les gens, je viens de lire tous vos commentaires, vous n'y allez pas un peu fort ?
    Tous ceux qui ont étés influencés la campagne publicitaire de ce film ont tous été déçus d'une façon ou d'une autre, normal on s'attendait à quelque chose d'énorme, qui ne l'est peut-être pas tant que ça.
    Moi, par exemple, je n'ai pas apprécié Prometheus, mais ce n'est pour cela que je vais dire que c'est nul, bande de loques !

    J'ai été bien plus déçu par vos commentaires désobligeants que par ce film, et vu ma tronche en sortant du ciné, vous pouvez vous inquiéter.
    Quand même, il y a des films bien plus nazes que Prometheus, moins prétentieux certes, mais sur lesquels vous pouvez chier tranquillement.
    Même si dans le fond, critiquer péjorativement une quelconque oeuvre tient du débile. C'est un peu plus raffiné de chercher à savoir ce qu'il y a vraiment à comprendre de ce film, plutôt que d'argumenter sur ce qui a mal été compris par manque de cohérence concrète du script.
    Et puis pour ceux qui diront qu'il n'y a rien à comprendre, c'est que peut-être que vous n'avez rien pigé, bande de grosses loques, ou mieux, bande de spacejokeys ! Vu leur tronche, c'est de la sacrée vanne.

    Allez bonne journée ou soirée à toutes et tous, et ne prenez pas la peine de répondre à ce petit message, il n'en vaut pas la peine, allez plutôt pourrir le dernier Spiderman.

    RépondreSupprimer
  35. les parents fachos t'emmerde.

    RépondreSupprimer
  36. Tout ça pour ça !! des pages et des pages (et des commentaires sur ces pages) pour dire que le film est nul. Ben je crois qu'on a compris, là, non ? je préfère vous lire quand vous parlez des films qui en valent la peine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci au passage pour ta pierre à l'édifice ! Tu es un peu le caniche frétillant qui saute sur le siège avant d'une bagnole en équilibre les deux roues dans le précipice.

      Supprimer
    2. Juliette Boniche22 juillet 2012 à 11:21

      C'est la faute à Ridley Scott. On ne peut pas ignorer son film, et c'est une telle merde...

      Supprimer
  37. ah la la !!
    bravos pour les scénaristes très "professionnels" , qui nous ont pondu
    cette "perle" scénaristique , et merci à tous les autres qui ont permis de rendre
    ce beau projet possible . (ils sont nombreux !)
    merci aussi à ce cher Ridley ! (le chef d'orchestre )
    ainsi qu'aux producteurs éclairés .
    ... 1000 fois merci a tous , pour leur sens critiques mis en commun !

    ils nous ont vendu un film tellement bien foutu et intelligent ,
    que depuis sa sortie j'en pleure encore ...
    ... de désespoir !

    RépondreSupprimer
  38. Quelqu'un qui parle de cinéma et qui confond Demi Moore et Roger Moore c'est pas mal !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reporte-toi directement à la mention "humour" dans un dictionnaire (tu en trouveras en bibliothèque ou en librairie).

      Supprimer
    2. Ça peut arriver à tout le monde. Moi par exemple, je confonds toujours Ridley Scott et Randolph Scott.

      Supprimer
    3. Moi c'est Ridley Scott avec Iain Scott :)

      Supprimer
  39. Moi je confonds Ridley Scott avec Scott toujours, le film de Jugnot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A la différence :
      Prometheus et encore plus drôle
      que celui de jugnot , mais sans vraiment le faire exprès !

      A vouloir nous vendre depuis des mois un film à la fois:
      "révolutionnaire" , "horrifique" et "intelligent" ,
      faut pas s"étonner de voir plein de gens déçus .

      alors c'est sur : oui ,
      le film et une succession de trés trés belles IMAGES !
      (mais ca fait pas tout !!! )
      aprés ... autant voir une serie B assumée ,
      au niveau scénar , ca déchire plus .
      style : "pandorum" ou "even horizon" ... pour rester dans le style (sf horrifique)
      ... en faisant des économies de plusieurs centaine de millions
      de dollars , au passage .

      aprés Monsieur Scott se "Vante" et ose comparer
      son film celui de James cameron !
      style:
      "attention James , planque tes miches !!! mon films arrive !!!"

      qu'on l'aime ou non , james cameron n'aurait
      jamais osé nous servir un scénar comme celui de Prometheus ,
      ... une sorte de chantier brouillon , même pas vraiment fini .

      même la fin et Puérile , mon dieu !
      non !!!
      ... je veux pas aller au "paradis" !!!

      a+
      défoulez vous

      quand on fait un pet qui pue ,
      on évite de le crier sur les toits !!
      ;-)
      sans rancune Scott ! ,
      mais là , ça à vraiment merdé !

      Supprimer
    2. au passage james cameron nous a fait une belle grosse merde qui est Avatar :)

      Supprimer
    3. peut être,
      c'est une question de point de vu !
      mais prometheus même si il est visuellement aussi soignée que avatar
      (dans un style quelque peu différent )
      ils auraient quand même pu nous chier un scénar plus soigné !
      ... plus aboutit
      car au final , c'est beaucoup de bruits pour rien !

      Supprimer
  40. Le pire !! dans l'histoire
    (et le plus dramatique aussi !)
    c'est que Ridley et sa bandes de scénaristes "trisomiques" ,
    sont sans doute persuadés d'avoir fait un chef d'oeuvre !!!

    bon , l'idée de départ était très séduisante !!!
    ils aurais pu faire un truc formidable avec ça .
    (la bande annonce fonctionnait plutôt bien d'ailleur !)

    dommage , ils se sont juste gouré dans le sens des images
    dans le montage final cinéma ! (lol)

    le fric mis à part , il fallait juste avoir un peu de
    bon sens et de jugeote !
    ... mais bon ! , j'en demande trop là ! ! !
    :D
    sympathiquement votre !
    ( heureusement , qu'il nous reste l'humour !!!)

    RépondreSupprimer
  41. Résumé du film :

    Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre.
    Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les
    plus sombres de l’univers.
    Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.

    correction :

    Une bande d’amateurs découvre un indice sur l’origine du crétinisme sur Terre.
    Cette découverte les entraîne dans un voyage marrant jusqu’aux recoins les
    plus reculés de la bétises .
    Là-bas, un affrontement insignifiant décidera du non-avenir du cinéma sf de qualité .

    RépondreSupprimer
  42. Z'êtes durs avec mon reufrè :( M'en vais prendre un bain pour oublier vos horreurs

    RépondreSupprimer
  43. ok je viens de perdre 5 min à lire une critique qui n'a aucun sens...
    je ne sais même pas de quoi elle parle???
    "on aime pas, on aime pas; on aime pas..." ok je veux bien, mais quoi?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais le film est une merde, tu verras!

      Supprimer
  44. et si vous la fermiez un peu bande de skizofréne

    RépondreSupprimer
  45. Moi tout ce que je vois sur cette page c'est une belle bande de gamin(e)s qui tapent leur crise de nerfs comme si ils avaient pas reçu leur cadeau de nôel, mais bordel de merde vous ètes sérieux à parler de cette manière !!!!???

    Prometheus c'est un film tout ce qui ya de plus normal c'est tout, à quoi vous vous attendiez sérieux !!!??? hein!!! à quoi !??? à vous lire on à l'impréssion qu'un film doit faire passer un méssage genre :" le bien c'est bien ! tu ne doit pas faire le mal!"
    mais n'importe quoi REVEILLEZ VOUS !!!! un film c'est fait avant tout pour DIVERTIR ! ok ! D I V E R T I R !!!!

    alors quand vous allez allé au cinéma vous savez ce que vous allez faire !? oui vous là qui parler comme des petits enfants de 5 ans, vous allez retirer votre cerveau de votre crane et le poser sur la table de nuit hein oui voila poser le délicatement parce que le cerveau humain contient des informations importantes :) et ensuite refermer votre crane, jusque là vous me comprenez c'est bon :) et ensuite vous sortez en famille ou entre amis ou même encore entre amoureux pour passer un moment de DIVERTISSEMENT !!! un moment de D I V E R T I S S E M E N T !!!
    Et c'est quoi 8 euro sur un salaire hein c'est quoi!! bande de radin(e)s

    Au passage Ridley Scott nous à "pondu" ( oui je sais le mot est bien choisi) l'un des meilleurs films de science fiction qui est ALIEN alors ayez un minimum de respect au lieu de l'insulter!

    ce message est valables pour TOUT les FILMS quelque soit sa catégorie OK !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! Je plussoie comme disent les cons ! D'ailleurs j'ai toujours été gêné que tout le monde dise tout le temps du mal d'Hitler, alors que quand même dans sa jeunesse il avait réussi de magnifiques tableaux ! Les juifs ont peut-être de l'humour mais pour la sensibilité artistique c'est nichts !

      Supprimer
    2. Si tous les gens disent "c'est pas mal" sans aller plus loin parce qu'ils ont apprécié quelques effets spéciaux, sonores et mouvements de caméra associés et que ça leur a suffit pour trouver ça divertissant, c'est bien, mais c'est bien con. Si personne ne va au-delà de cette poudre aux yeux, si personne ne se pose des questions quant à la cohérence des évènements relatés dans le film ainsi qu'au niveau d'ambition et des attentes du public, alors on vivra dans un monde de crétins qui estimeront que Rhianna et Béyoncé produisent des chefs d'oeuvre de la musique, que Marc Lévy est probablement le plus grand écrivain français depuis Victor H. et que Transformers est passionnant.
      Je veux pas vivre dans ce monde, c'est pour ça qu'on vous gueule régulièrement que ce que l'on considère comme de la merde est de la merde, même si chacun a le droit d'avoir des goûts de chiotte.
      Profitez du fait qu'internet est encore (pour combien de temps?) un lieu dans lequel on peut, à très très moindres frais, se cultiver cinématographiquement parlant. Matez les classiques, matez le cinéma américain des années 70, le cinéma asiatique autre que les films de kung-fu et ceux de mafia, le cinéma européen de tous les temps et de tous les pays. Matez tout, renseignez-vous sur ce qu'il y a de bon, de classique, de référentiel pour regarder d'un autre oeil les blockbusters crétins qui sortent depuis près de 20 ans.
      Sortez-vous la tête du cul.

      Supprimer
    3. Cher Anonyme, je me permets de te conseiller un film : Idiocracy.
      http://www.imdb.com/title/tt0387808/

      Supprimer
    4. arrètez de faire les intellos du dimanche à essayer de comprendre un film.

      bande d'imbéciles !!!! c'est l'asile l'endroit qui vous conviendrez le mieut

      Supprimer
    5. Mais le mieut est l'ennemi du bient !

      Supprimer
    6. pour ta gouverne John Nada le film idiocracy a reçu que de bonne critiques :)

      Supprimer
    7. Imbéciles ou intellos? Faut savoir!

      Supprimer
    8. Mais je sais bien, Anonyme, et il recevrait une bonne critique de plus si je prenais le temps d'en parler ! C'est pour cela que je te le conseille !

      Supprimer
    9. "Mais le mieut est l'ennemi du bient !"

      :D :D :D :D :D

      Supprimer
    10. ça fait 30 ans que je suis "amoureux" de ridley scott !!
      depuis le premier ALIEN & Blade Runner exactement !
      en suite j'ai vu tous ces films ... trés bien pour la plupart !
      (the duellists de 1977 : superbe film !)
      et je suis très bon public en général !!
      et je connais le sens du mot "divertissement" !
      ...
      mais là , depuis "Prometheus" ...
      j'espère qu'une chose ! , qu'il arrête le massacre !!
      ...
      prometheus 2 (paradis) , ça risque d'être un enfer !
      et blade runner 2 ... j'ai vraiment peur que le divertissement
      tourne mal !



      Supprimer
  46. Par contre c'est pas mal de le reprendre après l'avoir posé sur la table de nuit!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais exacte quand vous rentrez chez vous reconnectez votre cerveau au milliers de nerfs qui constituent votre corps humain ainsi vous pourrez allez au travail tranquillement dés le lendemain...
      PS les personnes qui ont écrit la critique du film vaudrait mieut qu'ils se fassent suivre,je sais pas moi un psychologue, ou neurologue parce que c'est limite si ils sont pas kamikazes dans leur téte.



      Supprimer
    2. Ou un professeur de français, disons niveau collège.

      Supprimer
  47. lol vincent bien dit, cela dit moi j'ai bien aimé prometheus qui veut dire promésse en français donc pour moi il a tenu toutes ces promesses :p ahaha vous l'avez pas vu venir celle la hein ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue j'suis foutu! Je suis Vincent, qui vient de vaincre en latin, et là je m'avoue vaincu!

      Supprimer
  48. que vous étes fou !! oh oui !!! prometheus c'est un bon film qui raconte tout simplement comment le monstre alien est arrivé sur cette planéte,bah voila on a compris,c'est le martien bodybuildé qui a coucher avec le xénomorphe aux tentacules,ils l'ont fait sans protéction ce qui au final donne le monstrueux alien.c'est simple a comprendre ok! merci ridley! basta sujet clos!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas un véritable alien à la toute fin, t'as pas repéré ?

      Supprimer
    2. si quand même ca se voit que c'est un alien,ta pas vu quand il ouvre sa geuele et qu'il fait :"ssssssss" c'est flagrant que c'est un alien mais il est agé quand même,fin bref moi je trouve que charlize théron elle sert à rien mon dieu qu'elle sert à rien,c'est ça qui ma fait rire moi.

      Nan mais pas térrible le film c'est sur, moi j'attends le nouveau film de Monsieur Guillermo Del Toro qui sapel Pacific Rim,vous verrez c'est quoi un vrai génie du film de science fiction.

      Supprimer
    3. L'histoire de Pacific Rim a quand même l'air assez bidon, non ?

      Supprimer
    4. non elle est pas bidon désolé de te le dire,excuse moi mais des robots géants qui combattent des monstres génats excuse moi mais ce n'est pas bidon!

      Supprimer
  49. Bein, moi, je suis bien emmerdé ...
    J'ai beaucoup ri en lisant cette critique, et encore plus en arpentant les commentaires.
    Et je dois dire qu'il y'a sacrement du vrai dans ce que vous dites, mais ...
    Mais putain mais, ça fait un sacré bout de temps que je n'avais pas vu sortir un film de sciences fiction avec une aussi belle ambiance.

    Je suis d'accord sur les trous béants dans le scénar' (en espérant naïvement qu'un version longue sorte un jour), le manque de cohérence dans les personnages, la pale copie du deroulement de Alien 1 etc …
    Cela dit, je ne m'attend plus à grand chose de la part de Ridou depuis 1985, je me le suis donc matté chez moi, sans précipitations en me disant que ça allait me faire un bon divertissement, et pas un « DIVERTISSEMENT OK !!! » (Certaines personnes devraient arrêter d'aller au cinéma pour uniquement manger du pop corn, ils risqueraient de s'instruire).
    Et, du coup, bein, je suis bien content de retrouver un film de SF, sans super héros qui connaissent tout les arts martiaux du monde et qui tuent les méchants avec leurs pistolets lasers.
    Ce n'est certes pas un grand film, mais il est à part, il n'a pas succombé aux modes actuelles et ç'est déjà pas si mal. En tout cas moi ça m'a fait plaisir.
    Après pour les fans de Alien (j'en suis pourtant un, mais tellement pas de R.Scott), je peux comprendre, j'ai déjà vécu ça avec Anakine et Indi, et ç'est dur, je compati. Mais bon Alien … ç'est quand même pas la première fois qu'ils le ridiculisent, vous pourriez vous y attendre maintenant.
    Enfin, vous pourrez toujours vous consoler avec Bilbo le Hobbit …. ou pas :o}

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arrétez de parler de ce film ou je vous PROMET à THEUS que je vais me mettre en rogne XD ahaha encore une fois vous l'avez pas vu venir celle la hein ;)

      Supprimer
    2. Putain t'es fumé mec ! :D

      Supprimer
  50. quand je fais chauffer des oeufs a la casserole je pense à ce film immédiatement,est ce normale?

    RépondreSupprimer
  51. Je n'aime pas du tout votre critique dsl. Je trouve que c'est manquer de respect à un réalisateur qui a fait, peut être pas récemment, de très bons films. Certes celui la n'est pas un chef d’œuvre mais il ne mérite pas d’être si mal critiqué et constamment comparer a Alien alors que le réalisateur lui même a dit qu'il ne s’agissait pas d'un prequel. Pour moi, et cela reste mon avis personnel, ce film mérite ces 10 euros de ciné. On a vu bien pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Imagine un instant, faisons de la science fiction, ce n'est qu'un exemple. Tu te retrouves face à Michel-Ange. Il est un peu âgé, il a déjà réalisé la voûte de la chapelle Sixtine, il est devenu, de son vivant, une icône, une légende. Imagine-le, il est devant toi, c'est le plus grand maitre de son temps. Et tout à coup il prend un toile vierge, il la pose par terre à l'horizontale, il baisse son froc et, tout en te regardant d'un air de défi, il se met à extirper un énorme colombin de son rectum. Il remonte ensuite son froc, se décide à étaler sa merde sur la toile de manière aléatoire. Une fois son forfait accompli il prend un stylo et signe fièrement en bas à droite de la toile "Michelangelo di Lodovico Buonarroti Simoni". Vas-tu te dire, devant ce spectacle désolant d'un vieillard sénile "cet homme mérite mon respect, il vient, de manière désinvolte, de pondre une merde et de la signer dans le but de se faire de l'argent mais il a fait quand même de très belles fresques avant, donc ce n'est pas grave, ces fresques étaient si belles... Même s'il me réclame maintenant 10 pièces d'or uniquement pour l'avoir regardé chier devant moi, je m'efforce de le respecter" ?
      On a vu pire mais ça reste pas très classe de sa part.

      Supprimer
    2. moi jmen fou sérieux pfffff tfacon ya pa mieut klé ancien film ac van damme stallone ou schwarzy ou jet alors ridley hein z'men cogne mais complétement quoi et pi vs dvriez en faire oten fin c'est vrai quoi c'est pas logique d'une part des engins pareils dans le ciel ca existe pa des aliens encore moin excuser moi du peu dc vla quoi la messe é dite.
      et pi il é ou le chat la jlé pa vu,le fameu chat dan alien joré aimé le voir dan le casting de prometheus pke c lui le seul ki fasse peur a l'alien alrs klé otre ils on peur du monstre pfff nimporte quoi jvs jur

      Supprimer
    3. L'analogie Michaelangelesque est fameuse ! D'outre tombe ! Bravo !

      Supprimer
  52. comme l'a dit l'anonyme du dessus attendez le film Pacific Rim de Guillermo del Toro qui sort en été 2013,vous voulez du spectacle et bien vous serez servi!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on a appris hier qu'on a forcé la main de Del Toro pour le faire en 3D, c'est déjà triste !

      Supprimer
    2. oui c'est sur mais bon je crois que Guillermo Del Toro va pas se laisser faire,il aime laisser sa patte cinématographique dans chacune de ces oeuvres donc y'aura sans doute des négociations musclés entre lui et la warner,courage Guillermo t'est notre seule èspoire de réconciliation avec les films de science fictions.

      Supprimer
  53. J'ai vu ce film et je le regrette amèrement. J'avais refusé de voir Indiana Jones ou John McLane se faire dépecer et je m'y suis à ce jour tenu. J'aurais dû refuser de voir l'Alien chuter du ciel. Je regrette tellement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ne vous suicidez pas surtout ;)

      Supprimer
  54. Encore un gros film pourri de 2012.
    J'ai refusé d'aller le voir en 3D au cinéma, par principe.
    Grand bien me fasse.
    Pourquoi, MAIS POURQUOI Monsieur R.Scott ???!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pour gagner dl'oseille XD !!!!! les ricains ils méttent le paquet sur la bande annonce d'un film,c'est quand on voit le resultat en salle qu'on voit qu'ils se fouttent de notre geuele grrr jme laisserais plus avoir

      Supprimer
  55. PROMUTHERUS lui aurait plus convenu

    RépondreSupprimer
  56. Ridley Scott avoue :

    http://www.legorafi.fr/2012/10/04/ridley-scott-je-nai-aucune-idee-de-ce-que-raconte-prometheus/

    RépondreSupprimer
  57. J'ai enfin vu ce film, moi le fan de blade runner, et d'alien (mes deux 1er dvd acheté avec a fistful of dollars en 1998).

    que dire ... oui c'est un navet cousu de fil blanc (attention spoils dans ce qui suit)

    l'analogie du vioc et de son créateur avec le nexus 6 et tyrell de blade runner, gros comme un pépé le moko au milieu de la casbah d'alger.

    scott a en effet mixé blade runner et alien, avec quelques ajouts empruntés à quelques autres films qui ne sont pas de lui... par exemple l'androïde s'appelle david ... david ? ça ne vous rappelle rien ? (A.I) etc...

    Le créateur démembre le robot sans âme qui lui s'est élevé au niveau des créateurs vu qu'il dialogue avec. Donc l'homme ne s'est pas élevé à l'égal de son créateur, mais à créé un robot qui lui l'a fait. ... le robot qui tend à être l'égal des dieux. Du déjà vu et revu, sans parler qu'il devient assassin (du gros déjà vu) en 1968 déjà...

    le vaisseau des créateur semble plus archaïque que le transport terrien, démarrage à la flute etc ... c'est le seul truc qui m'a intéressé, ça m'a rappelé l'ocarina d'albator 78... du coup j'ai décidé de me remettre ce fabuleux dessin animé.





    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. un "navet cousu de fil blanc" !

      excellent !!

      Supprimer
  58. Je trouve que ce film est justement excellent,moi même étant un fan inconditionnel des aliens ,je trouve dans ce film la réponse à ma question principale,d'ou viennent les aliens et pourquoi alien le huitième passager nous emmène t'il sur cette planète.si vous vouliez juste voir des aliens tuer des humains ou autre réclamer alien vs predator3.....excellent scénario un bon film de sciences fiction comme on en avait pas vu depuis au moins 10 ans.merci ridley .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On voulait justement tout sauf une réponse aux origines du premier film venue rétamer le mystère et l'étrangeté de l'étranger ("alien") à des considérations bibliques grotesques.

      Supprimer
    2. désolé mais non, c'est pas un bon film

      noomi/ripley la matrice à alien, du déjà vu dans alien 3, mais en fait non elle réussi à s'en sortir
      david qui fini sans tête comme Ash dans alien
      david comme david d'AI méprisé par ses créateurs (et qui avait du voir species pendant le voyage) et s'en inspire !
      david comme hal 9000 assassine donc, comme pris d'une pulsion
      le vioc = roy batty avec le physique d'eldon tyrell, le créateur = eldon tyrell mais avec le physique d'un roy batty, j'en ris encore
      le blob ridicule tout droit sorti d'Xor à la fin, donnant naissance à un bébé dauphin sorti d'une poupée de cire de chez madame tussaud
      charlize theron perdue dans le scénario, elle était là juste pour ramener des spectateurs (je prie pour qu'elle ne file pas la poisse à Madmax4)
      le transport terrien, on dirait qu'il sort tout droit de starcraft
      le coup des artéfacts mésopotamiens, égyptiens etc etc qu'on a vu et revu et rerevu (et rererevu) - les extraterrestres de passage régulièrement on se croit dans tintin vol 714, ou dans stargate

      le seul acteur qui sort son épingle du jeu, ou plutôt son écharde du pied, c'est Idris Elba

      ce film ira tout droit alimenter les chroniques des nanars comme l'un des plus gros et des plus chers navets de l'histoire du cinéma

      Supprimer
    3. excellente analyse , monsieur "Anonyme du 9 octobre 2012 à 00h16 "!!

      j'adore charlise theron (au passage)
      et c'est dommage qu'elle soit dans ce film de serie Z (scénaristiquement parlant)!
      ;-)

      signé
      monsieur "Anonyme"
      ;-)

      Supprimer
    4. suis aussi l'anonyme du 7 octobre 2012 17:26 :-)

      Espérons que Miller dans MM4 assure pour nous et pour Charlize ! ;-)

      Sinon, bah on sera des vieux cons qui s’apitoient sur le passé

      Supprimer
    5. Qu'est-ce que c'est MM4 ? Mission Mimpossible 4 ? Il est pas déjà sorti l'an passé ?
      Et au fait il est pas un peu facho sur les bords Frank Miller, si c'est bien de lui dont tu parles ?

      Supprimer
    6. Jaspert : trés marrant !
      ;-)

      mad max 4 , donc :
      ça fait envie , et peur à la fois !
      pour moi que les 2 premiers valent le coup !
      (le 3 , c'est pour les gamins !)
      espérons que le 4 soit plus adulte ,
      et qu'il ne tourne surtout pas à la "Prometheus" !

      je met toute ma confiance en george MILLER
      (je croise les doigts pour qu'il ait encore toute sa tête !)
      mais c'est plus les producteurs qui me font peur ,
      à toujours vouloir faire du tout public ...
      on vois ce que ça donne sur ce blog !!! (pas vrai Rémi !?)
      ;-)

      monsieur anonyme


      Supprimer
  59. moi j'ai vu le film sans savoir qu'il y avait un rapport quelconque avec Alien et étrangement au fur et à mesure du film je me suis aperçu qu'il y en avait beaucoup mais alors beaucoup trop, voilà ce qu'est devenu le cinéma américain,sinon plusieurs incohérence dans le scénario, et niveau SF à quand un film sur "Les envahisseurs" bizarre que l'on ait pas vu un remake version "moderne"

    PS : Moderne = Merdique

    RépondreSupprimer
  60. Je m'attendais vraiment à pire. Le film est mauvais à cause de toutes ces incohérences et de son manque criant de couilles. Néanmoins il pose de bonnes questions. Cet article les décrit bien d'ailleurs http://resf.hypotheses.org/918

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il y avait tout pour faire un excellent film !
      la bande annonce et d'ailleurs superbe , et même si elle en montre
      déjà trop , elle ne laisse cependant pas entrevoir ce qui ne fonctionne pas dans film !
      ...
      en être réduit à dire "je m'attendais à pire" ,
      ça en dit déjà long ! (lol)
      ;-)
      dommage , il est tellement beau et soigné visuellement !

      Supprimer
  61. Juliette Boniche12 octobre 2012 à 22:17

    Je lis partout qu'il est "au moins magnifique visuellement".





    ...ah bon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ptain ouais. On n'a pas tous les mêmes mirettes....

      Supprimer
    2. on peu ne pas aimer le design du film , les costumes ou encore
      le look des "ingénieurs" , mais l'image et super bien soigné !

      ce qui est d'autant plus frustrant !
      avec un scénario intelligent , sérieux et bien ficelé
      il aurait vraiment cassé la baraque ce film !

      ( ils auraient pris un scénariste tout juste sortie d'école ,
      il aurait sans doute pas eu de mal a en faire mieux le gars !)
      ;-)

      Supprimer
    3. L'image est de bonne qualité, oui, c'est au moins du 6 400 × 4 800 pixels ! Des milliards de pixels ! Une sacrée résolution ! De ce côté-là ils ont mis le paquet, y'a pas à dire !! :D

      Supprimer
    4. mdr !
      depuis le temps !!
      enfin une critique positive du film !!
      cool !!!

      :D

      Supprimer
    5. attention , ne confondez pas qualité d'image
      (éclairage , cadrage , choix de décors etc ...)
      et excelente résolution d'image (nombre de pixels qui la compose) !!!

      PROMETHEUS a une qualité d'image au top !
      doublé d'une trés bonne résolution !

      l'idée générale était sympa sinon , mais trop mal traité .

      mais bon restons sur une note "positive" :

      trés bonne résolution d'image donc !!!
      ceux qui ont acheté les BLU-RAY , hum ... les veinards !
      ;-)





      Supprimer
  62. /////\\\\\\\ NOUVEL URGENTE //////\\\\\\\

    l'été prochain sort en salle le nouveau SUPERMAN Man of Steel,produit par le producteur de dark knight,je pense que ce sera du tout bon ce film ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il n'y a cas renommer ce bloc à présent:
      "ils ont osé ... faire un nouveau Superman !"

      car de toute façon tout le monde s'en fout de ... euh ?
      comment il s'appelle déjà ce film avec des scientifiques complètement cons
      perdu dans l'espace ,qui pensent qu'à baiser ???

      "les cochons dans l'espaaaaace !! "
      ;-)

      Supprimer
    2. et voici une nouvelle aventure
      des cochons dans l'espaaAAAace !!!!!

      http://www.youtube.com/watch?v=feNZ3A6hWxQ

      Supprimer
  63. Du coup, le Jeunet n'est plus le pire de la saga.

    RépondreSupprimer
  64. RRRRRRRZZZZZZZZZZZzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz...

    RépondreSupprimer
  65. John Carpenter s'exprime sur Prometheus :

    https://twitter.com/TheHorrorMaster/status/257173902655098881

    RépondreSupprimer
  66. Je viens de lire la pire critique de film ever ! tu mets tellement de liens superflues et de commentaires puants que je me croirais être en train de lire une question de mathématique 436 où Mathieu donne 50$ à Jean qui lui doit 75$ mais a un taux d'intérêt de 8% qu'il a pris en garantie sur son hypothèque à taux variable, si Mathieu rembourse Jean pendant 8 semaines quelle montant quotidien devra-t-il lui donner considérant qu'il reçoit sa paye le jeudi et qu'il ne paye pas d'intérêt les jours férié, le début du paiement se fera à compter du 28 octobre 2012. Ton analyse du film est à la hauteur du film que tu critiques en questions ... nul à chier.

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. HILDEBRANDEBOURD la porte1 novembre 2012 à 23:04

      On est au moins d'accord sur un point, le film est nul à chier !

      Supprimer
  67. http://www.unificationfrance.com/?23294-Prometheus-Jon-Spaihts-revele-les

    RépondreSupprimer
  68. pour ceux qui n'ont pas vu la bande annonce "honnête" !!

    http://www.dailymotion.com/video/xubcwa_screen-junkies-honest-trailers-prometheus-vost_shortfilms

    MDR !
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous étes de vrai gamin(e)s sérieux,critiquez un tel génie du cinéma, le grand ridley scott qui nous a fait Alien,vous méritez des baffes voila ce qu'il vous faudrait,il a changé la vision du cinéma de science fiction ayait un peu de respect,mais oh oui je me souviens maintenant le mot respect n'existe pas dans votre vocabulaire,c'est vrai aprés tout on est en france la patrie des laches, des rageux et j'en passe et des meilleur...bref grandissez un peu!

      Supprimer
    2. Il a beau avoir fait des grands films, il a aussi fait des merdes. Les auteurs disent juste qu'il a fait une merde alors qu'il avait dans les mains (et assez de background) de quoi faire, au minimum, un film potable. Se remémorer l'intrigue de cette merde est douloureux pour la logique.

      Supprimer
    3. ... en france la patrie des laches, des rageux ... et des trop sérieux moralisateur qui se la pète un max ... aussi !

      Supprimer
  69. Alors c'est ce genre de produits qui font que tous les cons se pâment devant la superpuissance américaine ? Y'a quoi de plus dedans que y'a pas dans un film français ? Le scénario naze, on a. Les acteurs nullissimes, on a. Les réals prétentieux, on a. Ah oui, il y a les millions de dollars, c'est sûr que ça se voit... On dit "y'a de belles images", mais j'ai pas besoin d'Hollywood pour voir de belles images, il me suffit de sortir de chez moi, j'habite dans la cambrousse, il y a des prés et des champs et des rivières et des arbres fruitiers. Et pas besoin de lunettes 3D à la con qui font mal au crâne.

    J'ai pas vu ce film, mais grâce au spoil poilant de l'Odieux Connard et aux centaines de commentaires que j'ai lu à son sujet, ce sais ce qu'il raconte en détail et surtout, que c'est une belle merde. Je le materai en divX, comme Avatar, cette bouse infâme qui m'a tellement fait chier que j'ai arrêté à une demi-heure de la fin tant j'en pouvais plus de tant de connerie.

    RépondreSupprimer
  70. Globalement, j'ai pas aimé ce film.

    Mais pour cet article, je n'ai lu que l'intro, et c'était déjà une épreuve. Alors, attention quand on parle de "sénilité"

    C'est Demi Moore (ex madame Bruce Willis), et non Roger Moore (ex James Bond) qui se rasait le crane dans "A arme égale".

    Christophe Colomb n'a jamais pensé qu'il avait découvert le nouveau monde, il pensait avoir découvert la route des Indes via l'océan Atlantique. Plus tard, constatant qu'il n'était pas en Inde, il s'est dit qu'il était au Japon, deux pays déjà connu à l'époque. Mais en aucun cas il n'a su qu'il y avait un continent américain (cours de 4eme)

    Robin des bois n'est pas un prequel à Gladiator, c'est un prequel... à Robin des bois lui-même, le personnage légendaire (ou comment l'homme est devenu un héros)

    Une petite relecture aurait été la bienvenue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais juré que c'était Roger Moore... C'est bien lui qui harcelait Mickey Douglas dans Harcèlement, on est d'accord ??

      Supprimer
    2. Trop trop trop trop trop trop fort mec!

      Supprimer
    3. Je pensais moi que Robin des Bois était bien un préquel à Gladiator lui-même un préquel à Un Homme d'Exception...

      Supprimer
    4. Pour Gladiator, prequel d'Un Homme d'Exception, je suis sûr que c'est vrai. Mais Gladiator, prequel de Robin des Bois, j'avais un petit doute moi aussi...

      Supprimer
    5. Tu es un puits de science Akache Busiah ! Accepterais-tu de servir de relecteur officiel aux incultes qui écrivent sur ce blog ? Rétablir la vérité est une belle tâche, merci à toi de rappeler les fondamentaux.

      (Par contre le seul point où je m'inscris en faux c'est sur Demi Moore, tu devrais revoir le film, c'est bien Roger Moore qui joue le rôle. Que ferait une meuf dans ce merdier ???)

      Supprimer
    6. Géraldine Nakache (?) Busiah13 novembre 2012 à 15:01

      Vous êtes tous incultes ?? Confondre James Bond et l'ex-madame Bruce Willis ? Sans déconner... Relisez-vous... Roger Moore, aka le James Bond !! on ne confond pas une icône. Son meilleur rôle pour moi c'est dans Ghost, où cette pédale se faisait masser les doigts par Patrick Swayzee dans la glaise... Révisez vos classiques !...

      Supprimer
    7. http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=16220.html

      Sinon, pour ce qui est de corriger les erreurs, je le fais déjà sur mon blog : http://akachebusiah.blogspot.fr/

      Supprimer
    8. Le premier degré peut tuer...

      Supprimer
    9. Ce serait bien d'arrêter pendant au moins une semaine, de mettre des liens "allociné" partout, comme si ce site était une référence. Merci.

      Supprimer
    10. Pas mal. Mais faut que tu fasses cette annonce ailleurs si tu veux avoir des chances d'être écouté.

      Supprimer
  71. Si on se base sur l'époque dans lequel se passe un film pour savoir quel est le préquel (un mot bien pourrave, d'ailleurs), c'est l'adaptation des Pierrafeu qui est la mère de tous les vices.

    Bon, je vais me remater "Last Action Hero". C'est débile mais au moins ça se prend pas au sérieux. Et en DVD pas volé, encore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on est bien d'accord pour dire que les Expendables sont au top et le seront toujours ;)...

      Supprimer
  72. (1/2)

    Enfin maté ce navet en DivX, et je me dédirai pas. Je n'en ferai pas des tonnes sur les invraisemblances, déjà signalées partout ailleurs : ce gros con de biologiste qui fait guili-guili à un monstre au lieu de se barrer, ce crétin de pilote qui demande « quelle est votre position » alors que, PUTAIN T'AS UNE CARTE EN 3D AVEC LEUR POSITION DEVANT TOI, SOMBRE IGNARE !, cet abruti de géologue qui a inventé un système qui cartographie en 3D l'intégralité de la structure, carte dont le pilote avec qui ils sont en contact permanent, en voit tous les détails, et ce gros con de géologue, donc, nous sort un « mais où qu'on va? » C'est moi qui a rien compris au film ou quoi ? Et Vickers qui refuse de faire entrer Holloway dans le quartier de quarantaine, préférant faire joujou avec son lance-flammes. Bien sûr, un quartier de quarantaine, ça sert à rien, vaut mieux qu'elle se vautre dans sa capsule de sauvetage à faire joujou avec son piano futuriste, cette conne.

    Oh et puis merde. Le seul truc intéressant dans ce truc, le seul personnage un tantinet intéressant à suivre, qui ait un tant soit peu de profondeur, c'est David. Mais le film n'est intéressant que pour ça. J'aurais pu prendre plaisir à le remater plusieurs fois pour y voir plus clair chez ce personnage ambigu, passionnant, dont on ne devine jamais clairement les motivations. Je ne connaissais pas Michael Fassbender mais je trouve qu'il est plutôt convaincant dans ce rôle d'androïde-robot-chais pas quoi, sans en faire des tonnes. Tout est dans ses expressions faciales en fait, comme lors de cette scène où il trouve Holloway à moitié bourré et qu'il lui verse une goutte du liquide alien dans son verre. Quand David lui pose une question essentielle pour lui et que ce gros con poivrot d'Holloway (certaines femmes ont vraiment des goûts de chiottes en matière de mecs, y'a pas à dire), on voit David tiquer, comme si c'était le moment précis où il décidait de mettre son expérience à exécution. Car c'est bien d'une expérience qu'il s'agit, dans laquelle se mêle une petite vengeance personnelle contre ces humains décidément trop condescendants (mention spéciale à cette conne de Vickers. Si le but était de la rendre détestable, c'est réussi). Il est parfois énervant avec sa manie d'appuyer sur tous les boutons, et il se fout un peu de la gueule de tout le monde. En même temps, vu les conneries scénaristiques qui jalonnent tout ce métrage, difficile de ne pas être influencé, de ne pas se laisser prendre au jeu.

    Je disais que J'AURAIS PU prendre plaisir à revoir ce film plusieurs fois rien que pour mieux cerner ce personnage et me régaler de la composition plutôt sobre et néanmoins tout en nuances de Fassbender si le film avait une vraie profondeur, et n'était donc pas un pur jeu de massacre. C'est dommage de gâcher un potentiel pareil dans ce genre de films. Alien est un divertissement, pas un film à thèse.

    RépondreSupprimer
  73. (2/2)

    Bref, David sauve le film par sa présence, il donne envie de se rapprocher de l'écran pour mieux voir quand il est dedans. Pour tout dire, j'ai regardé les 80 dernières minutes en écoutant le multiplex ligue 1 sur RTL et en baissant le son lors des scènes de dialogues, certes pas fondamentalement passionnantes mais quand même plus consistantes que ce jeu de massacre sans fin (ou du moins jusqu'à ce qu'il n'en reste qu'une). Un commentaire sur le blog de l'odieux connard au sujet du film parlait « d'une série B avec une très belle photographie ». C'est exactement ça. Ceux qui défendent ce film disent qu'il est beau, que y'a de belles images. Encore heureux, tiens. Vu le budget de ouf et la promo de malade dont il a bénéficié, c'était le minimum syndical venant de sa part (à Scott). Mais bon, des belles images j'en vois dans plein de films et de jeux vidéo, il me faut un peu plus que ça pour me captiver.

    Néanmoins, je place ce film bien au-dessus de cette sombre merde qu'est Avatar. Très très loin au-dessus, rien que pour David/Fassbender. Quand j'ai entendu dire que dans ce film y'avait un androïde, j'ai cru qu'il allait être en image de synthèse, et quand j'ai appris que c'était un vrai acteur vrai de vrai qui le jouait, ça m'a intrigué. Comment joue-t-on un robot, je me le demande ? Finalement, ce film aurait gagné à ne pas être un préquel d'Alien. Il aurait gagné à se débarrasser de ses scènes gores (forcément inutiles car sans intérêt, on sait tout que dans ce genre de film tout le monde meurt à la fin, j'ai quand même vu plus captivant comme spectacle), à lâcher toute référence à Alien (même s'il paraît que Scott a retourné sa veste en déclarant que ça n'avait rien à voir avec Alien, et en plus il se fout de notre gueule) et à se concentrer sur le personnage de David. A La question que pose David à Holloway « vos semblables m'ont créé pour quoi ? », ce dernier lui répond « parce qu'on pouvait », et on voit David tirer la tronche (déçu, donc) par cette non-réponse un peu conne qui vient d'un poivrot (putain, faut le voit vider une boutanche en arrière-plan pendant la scène avec la tête du catcheur blanc, putain de putain de merde !). Il y a d'autres scènes comme ça où David interroge sa différence d'avec les humains et où on voit tout le mépris qu'ils ont envers lui, y'avait matière à un film à thèse, même chiant, mais au moins il aurait été à mille lieues de ce navet hors de prix.

    RépondreSupprimer
  74. Je sais pas si vous avez bien vu, c'était peut être subliminale mais y'a un putain d'Alien à la fin. Je dis ça pour vous faire avancer sur l'analyse. Gros Indice.

    RépondreSupprimer