28 juin 2012

After.Life

Quand j’ai regardé ce film, je n’ai pas pu m’empêcher de me demander ce que Liam Neeson était venu foutre dans cette galère. Et pourtant... Cet acteur a tout de même tourné dans un nombre impressionnant de saloperies et il ne s'agit donc ni de la première ni de la dernière, loin de là. Mais j’étais tout de même étonné, et gêné pour lui. Ça doit être sa tronche d’homme respectable, son profil en dents de scie, son accent irlandais distingué et sa carrure imposante, qui font que l'on imagine un type sérieux, intelligent, censé choisir ses rôles avec discernement. Mais pas du tout ! L’habit ne fait pas le moine, et Liam Neeson est un vieil abruti ! Très sympa peut-être au quotidien, mais débile dès qu'il est question de faire un choix de carrière ! Il est à ranger dans la même catégorie que les Nicolas Cage, Adrien Brody et autres Hilare Swank. Il n’y a qu’à le voir dans Taken, L'Agence tous risques, Le Choc des titans, Sans identité et donc After.Life pour s’en convaincre. Ah ça oui, il a une belle gueule et on dirait un prof de fac (cf. Chloé, où il campe un véritable rat de BU), celui qui ferait s'installer toutes les minettes au premier rang, mais en réalité c'est un sacré tocard. Je dis ça, alors que je l'apprécie malgré tout, comme tous les acteurs de cette catégorie d'ailleurs, à l'exception du dénommé Swank.



J’étais par contre moins étonné d'y retrouver Justin Long. Cet acteur aux cheveux de femmes qui, avec sa grosse gueule d'éternel adulescent, a l’air bien décidé à jouer dans tous les pires films fantastiques ricains du moment, après avoir déjà tenu un rôle en tout point identique dans la dernière daube de Sam Raimi, Jusqu’en Enfer. Pour faire bref, il joue le gros nullard qui se fait planter par sa meuf, et réapparaît pour la secourir dans le dernier tiers, en faisant fi de son petit cœur brisé. On n’est pas non plus vraiment surpris de voir Christina Ricci rôder dans ce film, animée, semble-t-il, par la seule envie de nous montrer avec une certaine fierté qu'elle a perdu tous ses kilos en trop. Hélas, son corps famélique fait désormais peine à voir et on a connu l'actrice bien mieux charpentée. Elle est ici très souvent à poil mais la starlette risque fort de décevoir les nostalgiques de ses rondeurs d'antan. Disons-le tout net : elle a paumé des seins... C'est typiquement le genre de meuf qui annonce tout sourire à son mec qu'elle a perdu 5 kilos, et le gars de lui répondre, dégoûté : "Ouais, enfin, t'as surtout paumé des seins, ta race...". Si Chris Ricci a encore des fans, je leur recommande ce film malgré tout. Perso, je suis pas fana des cadavéreux...



Quant au film à proprement parler, que dire ? Il m'a fait tristement penser à ces épisodes des Simpsons spécial Halloween, vous savez, ces épisodes à sketchs qui sont très loin d'être les meilleurs de la série et dont j'évite soigneusement les rediffusions sur RTL9. Sauf qu'ici, c'est pas drôle un seul instant et ça dure 1 plombe 30 au lieu d'une petite paire de minutes. Mais derrière tout ça, il y a le même genre de pitch très débile, qui devrait seulement servir de prétexte à un court métrage parodique, ne se prenant jamais au sérieux. Nous suivons ici les mésaventures de Christina Ricci, qui se réveille un beau matin dans la morgue d’un vieux mec (Neeson) dont le passionnant boulot consiste à maquiller les cadavres pour les rendre présentables à leurs enterrements. Ricci se croit tenue prisonnière de ce gadjo parce qu'elle n’a plus aucun souvenir de comment elle est arrivée là. Pendant tout le film, on essaie donc en vain de nous faire douter de l’honnêteté de Neeson, qui lui soutient mordicus qu’elle est tout simplement morte et que s’il la défroque sans arrêt, c’est pas seulement pour la mater, c'est aussi pour donner une nouvelle jeunesse à son corps qui se putréfierait dans la minute s'il n'intervenait pas. On apprend petit à petit, à coups de flash-back minables mais bien pratiques, que Christina Ricci est bel et bien clamsée dans un accident de voiture la veille au soir, après avoir largué son mec. Elle piaille donc pendant tout le film avec un Liam Neeson qui a le don de voir les morts et de pouvoir philosopher avec eux jusqu’à leur crémation. On appelle ça un spoiler, mais remarquez que le titre nous avait bien mis sur la voie...


After.Life d'Agniezka Vosloo avec Christina Ricci, Liam Neeson et Justin Long (2011)

34 commentaires:

  1. J'aurais aimé que le film se prenne moins au sérieux, ça aurait fait le nanar de l'année parfait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas faux.
      Tel quel, c'est juste minable et atterrant.

      Supprimer
  2. Le jeune élève Törless, fana de nibouz !28 juin 2012 à 09:42

    Plein de nibards ! Je suis pas déçu ! Je lis l'article plus tard mais j'ai eu mes nibards ! Nibz !

    RépondreSupprimer
  3. Enfin ce ne sont pas des nibards géants comme le souligne à juste titre cet article! Les meufs pigez bien que perdre du poids, ça nous fout pas la trique, du tout! À la limite musclez vous le cul mais n'allez pas plus loin! Vos nichons font bien plus pour la paix dans le monde que ce putain de Kofi Amande

    RépondreSupprimer
  4. C'est vrai que si c'était sensé être un film à twist, l’appeler AfterPOINTLife, c'était pas lui rendre service. On voit venir le twist !

    RépondreSupprimer
  5. Et n'oubliez pas de cliquer sur le mot "cadavéreux".

    RépondreSupprimer
  6. Törless, l'affreux jojo28 juin 2012 à 13:05

    Fait !

    RépondreSupprimer
  7. Le plus bizarre dans son physique post-amaigrissement, c'est pas tant son corps (qui est maigrichon mais bon, elle atteint pas le niveau affreux de nanas comme Vanessa paradis ou keira Knighley) que sa tête qui est bien trop maigre par rapport à son squelette et sa physionomie, Syndrome chupa-chups-rachitique des anciennes-petites-"rondes" cf. Claire Keim & Clotilde Courau.
    Et le film a l'air a chier, ouais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins c'est pas le syndrôme "Chupa Cabra" ! Perso jla nique si elle demande !

      Supprimer
  8. Il faut, j'exige, je veux.
    Obéis, obtempère, exécute.
    Vilain singe !

    RépondreSupprimer
  9. Va faire le café ! Ò_Ó

    RépondreSupprimer
  10. Liste des choses à faire en vacances à Hollypoof : inviter Christina Ricci au resto. Je suis profondément attristé par la nouvelle de la perte de ses rondeurs ;) Il n'y a que Christina qui me faisait cet effet-là ... depuis son adolescence (qui correspond à la mienne ^^) : elle m'avait mis dans des états intenables de surexcitation lors de la puberté (ex-aequo avec Winona Rider, Elle McPherson et Claudia Schiffer). J4aime autant les blondes que les brunes, et les rousses. Mais, une chose me fait fondre plus que la couleur de cheveux, c'est les rondeurs (seins, hanches, fesses ... et les grosses cuisses) ... à ne pas faire fondre : mesdemoiselles, mesdames, soyez raisonnables avec vos régimes FemmeActuCosmoElleVogueGogolMag > les hommes aiment les rondeurs.

    Ceci dit, je peux mourir en paix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ? Parce que t'as vu l'Equipe deuf gagner la Coup dum en 98 ? Fais gaffe, Roland aussi disait ça et il a clamsé indeed !

      Supprimer
    2. Fredo Zimouman28 juin 2012 à 22:56

      Tant que l'esprit de Thierry Roland survit, il y aura des rires chez les fans de foot

      Supprimer
    3. Ton commentaire est tellement beau fredo.
      Une petite pensée à Thierry et Footix donc, qui doivent en ce moment se taper des vierges guerrières sur les champs de bataille du Walhalla

      Supprimer
  11. Qu'il est beau le Danube
    dont les rubans parfois s'enroulent
    en pelotes d'eau
    comme sont les planètes !

    RépondreSupprimer
  12. J'suis fils de pauvre, t'as pas cent balles ?
    J'suis fils de riche, de mes parents j'ai refusé le pognon !
    Je ferai ma B.-A. à l'hibernation...

    Ah j'suis militant c'est épataaant !
    Révolutionnaire, j'suis un type épataaant !
    Pendant des années j'ai militéééé
    Á toutes les manifs on a pu m'observeeeer
    Ah, fallait me voir, avec mon p'tit mouchoir !

    Comité de lutte, comité de soutien,
    c'est moi qui ai tout organisé.
    Toutes les grèves, mêmes celles de la faim,
    moi, j'y ai participé.
    J'ai les cheveux blancs à vingt-cinq ans.

    J'suis fils de pauvre, t'as pas cent balles ?
    Je suis fils de riche, de mes parents j'ai refusé le pognon !
    Je ferai ma B.-A. à l'hibernation...

    RépondreSupprimer
  13. Si vous la rencontrez bizarrement parée
    traînant dans le ruisseau un talon déchaussé
    et la tête et l'oeil bas comme un pigeon blessé....
    Messieurs, ne crachez pas de jurons ni d'ordure
    au visage fardé de cette pauvre impure.

    RépondreSupprimer
  14. Elle perd des rondeurs, elle perd des rondeurs, mais il reste quand même des seins ! Je la valide donc encore.

    RépondreSupprimer
  15. Elle perd des rondeurs, elle perd des rondeurs, mais elle est quand même validée.

    RépondreSupprimer
  16. C'est bien qu'il sorte en salles, ça me fera un film à mettre dans mon flop annuel...

    RépondreSupprimer
  17. Je ne peux pas vous laisser dire ça ! Err merde si je peux...
    Enfin bref, j'avais beaucoup aimé ce film que j'ai vu il y a à peu près 12 ans en divx mais qui sort seulement ce mois-ci par chez nous. Bon la trame on accroche ou on accroche pas, et puis le film est vachement sympa à regarder avec les commentaires de la réalisatrice. Après oui Christina continuellement à poil c'est sympa (surtout en bluray, vive la HD) mais au bout de 5mns ça devient gonflant, surtout qu'elle est effectivement pas très grosse mais qu'en plus son corps a été blanchi pour la rendre encore plus cadavérique.

    RépondreSupprimer
  18. Tous aussi cons les uns que les autres avec vos commentaires que vous croyez être une pensée universelle!
    J'ai vu le film, j'ai aimé...
    Bande de grandes gueules

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu dois te sentir très seul, je comprends donc ton mal-être, qui s'exprime ici par la haine.

      Supprimer
    2. Je suis d'accord avec toi, c'est d'autant plus affligeant que les commentaires portent tous sur le physique de l'actrice... Comme si être maigre était un mal... On ne choisi pas sa morphologie, alors arrêtez de constamment juger les gens...

      Supprimer
  19. Vous qualifiez mon commentaire comme de la haine. Cela ne m'étonne pas finalement.
    Merci pour la séance de psy, ça m'a pas couté cher.
    Le meilleur rôle qui vous va c'est celui que j'ai évoqué précédemment.
    Vous confirmez entièrement mes propos.

    RépondreSupprimer
  20. Une vraie poitrine de vélo cette nana.

    RépondreSupprimer
  21. heu je veux bien avoir le même corps qu'elle moi^^

    RépondreSupprimer
  22. elle reste vraiment sexy quoi!

    RépondreSupprimer