7 novembre 2011

Secretary

Secretary, le film que tout le monde a vu ! Sauf Jake Gyllenhaal qui n'avait pas envie d'avoir envie de niquer sa sœur, Maggie. Elle incarne une sorte de chienne en chaleur dans ce film en bois. On va se la jouer blog ciné classique et intègre en vous résumant l'histoire : Maggie Gyllenhaal habite dans une banlieue américaine typique, un bled bizarre, une famille de tarés, et elle est embauchée par un avocat à la cour joué par un James Spader plus concupiscent que jamais et fatigué d'incarner les bouts de steak chez Cronenberg. Quand elle se rend à son travail, elle découvre des godes-michetons et autres godes-ceinturons disposés un peu partout sur son nouveau bureau, et son boss lui présente ses nouveaux collègues de travail, notamment des jumeaux prénommés Strapon et Strapon, croyant bon d'ajouter : "Et attends c'est pas tout, t'auras aussi pour nouvelles meilleures copines deux fausses jumelles, vise un peu ça", en sortant ses deux grosses couilles rasées de près et brillantes, par la fente étroite de sa braguette. C'est ainsi que démarre une nouvelle histoire entre l'héroïne et son patron, qui dépasse le cadre strictement professionnel et qui me rappelle mon job d'été à la mairie de Lille en juillet 2010.


Les frères Gyllenhaal

Petit retour sur Maggie Gyllenhaal, seule actrice 100% naturelle d'Hollywood, mais on en vient à le regretter. Il est temps de vous faire une confession. On est sur un blog, un blog c'est un espace privé rendu public où on déblatère sur soi, il est donc temps de vous dire un truc sur nous. Nous consultons fréquemment, chacun de notre côté rassurez-vous, un site très connu nommé Planet Suzy sur lequel sont répertoriées les dernières images croustillantes de nos stars préférées. Naturellement on y retrouve tout le gratin, y compris les morceaux cramés trop gratinés, et il n'est donc pas surprenant d'obtenir une foule de résultats craspecs quand on tape dans la barre de recherche le nom de Maggie Gyllenhaal, qui n'est pourtant la star préférée que de son père, brave homme que nous avons d'ailleurs croisé dans le métro parisien complètement par hasard, un type humble et sympa bien que totalement gaga de sa fille, un type droit, comme il est de plus en plus rare d'en croiser dans le milieu et dans le métro. Bref, revenons à nos moutons, en tombant sur une série de photos classées "soft" de la jeune actrice en vacances à la plage aux côtés de son frère, nous nous sommes surpris l'un et l'autre (et nous avons tardé à nous l'avouer, encore plus à vous l'avouer !) à davantage reluquer le plastron mouillé de Jake que le bandeau de nichons flasques écrasés de Maggie. Et même quand sa voisine est un mec, c'est pas évident de triper sur un mec !


Secretary de Steven Shainberg avec Maggie Gyllenhaal et James Spader (2002)

11 commentaires:

  1. Secretary, je l'ai trouvé tout naze !

    RépondreSupprimer
  2. Joe "pas la même" G.7 novembre 2011 à 13:51

    Je ne l'ai toujours pas vu. Je l'aurais vu si c'était une autre actrice. Je l'aurais vu, j'aurais sans doute téma James Spader surtout. Sur la photo de l'article, j'ai surtout téma Jake. Chaud ! J'aurais vu ce movie si j'avais eu 13 ans quand il est sorti. Au lieu de ça j'ai maté Sliver et 2 garçons, une fille, trois possibilités. Et Gazon Maudit.

    RépondreSupprimer
  3. ptin vous êtes durs!

    RépondreSupprimer
  4. @ Joe :

    Sliver à l'air à chier alors que pourtant ça partait bien : Phillip Noyce (Patriot Games), Howard Shore et Sharon Stone pour un seul et même film !

    Quant à Gazon Maudit, quelle immonde bouse. Et Secretary à pas l'air mieux. Ça vient peut-être du fait que Maggie Gyllenhaal est absolument laide à chier, je sais pas. Enfin, c'est sur que si on compare à Balasko dans Gazin Maudit, y'as pas photo...

    Gondebaud.

    RépondreSupprimer
  5. Les trois films que je cite sont mauvais hein, mais les deux premiers ont eu le mérite d'éveiller ma teub quand elle était gamine. Le troisième je l'ai mis pour rire :D

    RépondreSupprimer
  6. Moi, j'aime bien Maggie ... elle a un air de chien battu et de sacrées jolies jambes et bassin (surtout quand elle se penche comme sur l'affiche). Par contre, les mecs, faudra arrêter vos délires en matant davantage un mec bodybuildé qu'une femme un peu plate, de mon point de vue, soit ça fait de vous des tricards sacrément pédés du moment qu'un mec est bien musclé soit vous êtes des eugénistes de merde. Quant à Secretary, c'est une grosse bouse qui ne rend même pas son slip chaud ... la faute à une histoire de domination sexuelle en tre patron/employée et à James Spader qui n'a rien, mais rien du tout, du type dont le spectateur a envie de se mettre dans ses pompes. Sliver, grosse daube mais Sharon y était chaude bouillante et niquait comme une sauvage, d'où l'effet tricard de la bouse d'Esterhaz, l'italo-libano-kazake à la moustache de pervers qui s'est refait une santé à Hollywood car il a été chassé de tous les pays et états un peu propres sur eux.

    RépondreSupprimer
  7. En fait elle fait peut être l'effet inverse Maggie. Mon avis de fille la trouve trop craquante (j'ai pas envie de la niquer mais bon quand même). Pour ce qui est du film, je l'ai pas vu et j'ai pas de teub.

    RépondreSupprimer
  8. Arnaud > Je crois que c'est Frédéric Bel sur l'affiche, ou Mam'zelle Aubade, en tout cas probablement pas Maggie Gyllenhuître.

    Astrid > Méfie-toi Arnaud va te traiter de gousse...

    RépondreSupprimer
  9. Ah non, je ne vais pas du tout traiter Astrid de gousse. Les liens entre femmes sont radicalement opposés aux liens entre hommes (LOL dans lesquels l'homophobie est une règle d'or LOL). J'ai appuyé un peu fort sur l'effet que fait Jakou aux tordus des torses musclés et mouillés alors qu'ils refusent de triquer pour une fille dans la moyenne (ce qui est insultant pour elle). Raison : se chauffer l'hypophyse sur un mec peut conduire à une excursion en montagne durant laquelle ils vont se péter le dos. Je voudrais pas en plus qu'ils aient des problèmes lombaires jusqu'à la fin de leurs vies.

    RépondreSupprimer
  10. Votre description de Maggie est tres juste. Elle devrait expliquer à elle seule tout le génie du film "la secretaire". Aveugles que vous êtes...

    RépondreSupprimer