16 octobre 2013

Un Long dimanche de fiançailles

"C'est beau le sépia !" s'écrie-t-on devant cette affiche, sur laquelle on peut apprécier la taille de guêpe d'Audrey Tautou, qui dans ce long métrage nous montre son cul en plan aérien. Tout rapproche Un long dimanche de fiançailles, film jaune, d'Avatar, film bleu : Audrey Tautou a un piebot là où Sam Worthington a un corps bot ; Mathilde et Manech semblent séparés par le destin, tout comme Na'ari et Jack Skully le sont par la barrière des espèces ; dans les deux films la guerre éclate, il y a un amant dans chaque camp et un arbre au milieu du champ de bataille. Attardons-nous sur l'arbre du film de Jaunet : c'est sur ce tronc calciné, le dernier d'un no man's land en ruines, théâtre de la désolation des fameuses tranchées de 39-40 (la "guerre froide"), que Manech immortalise son amour pour Mathilde. Il ne trouve rien d'autre à foutre sous la mitraille des boches que d'utiliser son menton contondant pour graver trois lettres dans l'écorce : "MMM". Le nom de ses céréales préférées ? La marque de sa grosse bagnole ? Le nouveau stade flambant neuf du Mans ? Le prochain Parti de Bayrou ? Non, on le saura à la fin du film, ces trois M signifient "Mathilde aime Manech" et/ou "Manech aime Mathilde". Il n'y a que peu de "n" dans "Manech", mais il y en a des tonnes chez le spectateur...


J-P Jeunet, qui a vu Spielberg justifier avec dérision la cicatrice au menton d'Harrison Ford par un revers de coup de fouet dans la gueule de River Phoenix au début d'Indiana Jones 3, a voulu expliquer la fossette béante sur la joue d'Ulliel par une blessure de guerre, sauf que l'acteur a déjà la tronche balafrée au début du film, avant de partir au front... un goof de plus dans la carrière de Jeunet Jean-Pierre.

Retour sur une scène-clé, celle du massage fessier en vue plongeante, astucieusement placée en exergue à cet article ainsi que dans la bande-annonce du film, à une époque où la planète ciné n'avait d'yeux et de queue que pour Amélie Poulain, la jeune parigote coincée du cul, seule en nuisette dans son vieil appart vert, occupée à parler aux gargouilles du coin de la rue et à remplir son journal intime avec les histoires d'un vieux con qui n'arrêtait pas de lui répéter : "Breteaudau ! Pas Bredauteau !". Tout le monde crevait d'envie de débouler dans sa chambre avec un sac à dos plein de pornos, face à un Jean-Pierre Jeunet impuissant, ligoté dans un fauteuil, comme dans un épisode de Bangbros intitulé "Please, bang my wife ! and let me seeeeeeee...". Pourtant c'est Jeunet qui a offert son propre cul dans le plan ci-dessous, afin de préserver sa jeune actrice, acceptant de devenir doublure-cul le temps d'un plan par conséquent pan&scanné. Aussitôt que nous avons aperçu la dark star de Jeunet dans ce plan fatidique, notre pavillon est rapidement redescendu, et il ne sera dressé à nouveau que lorsque le nouveau Zidane apparaîtra balle au pied lors de l'Euro 2035.


Vous croyez que c'est une table de massage sous Audrey Tautou sauf que c'est l'énorme mastard en forme de queue de castor du figurant chargé de lui masser l'arrière-train, croyez-le ou non l'actrice est littéralement couchée sur sa verge.

Petit retour sur un gimmick du film que l'on retrouve compilé dans la bande-annonce et qui a ravagé les cerveaux de nombreux cinéphiles. On voit tous encore dans nos têtes Audrey Tautou claudiquant dans les blés et murmurant : "Si j'arrive au croisement avant le facteur, Manech est vivant". Depuis ce film on n'arrête pas de se répéter cette phrase en se lançant des défis du même genre : "Si j'arrive à éplucher cette patate d'une seule épluchure, Manech est vivant !" ; "Si j'arrive à retenir ma respiration jusqu'au prochain tunnel, Manech est vivant..." ; "Si je réalise la crotte parfaite (qu'est-ce que la crotte parfaite ? c'est la crotte oblongue, d'un seul tenant, qui file si vite qu'on n'a pas besoin de se torcher et qui se meut d'elle-même poliment dans le conduit d'évacuation sans avoir besoin de tirer la chasse), si je réalise la crotte parfaite Manech est vivant !" ; "Si j'arrive à m'enfourner cette orange dans la gueule d'un seul bloc sans gerber et sans perdre l'amour de ma compagne au petit déjeuner, Manech est vivant !" ; "Si j'arrive à me taper Ocean eleven, Ocean Twelve et Ocean Thirteen en commençant par Sexe, mensonge et vidéo sans me suicider, Manech est vivant !" ; "Si Hougo Lloriss parvient à garder ses cages inviolées durant les 5 premières minutes du premier match de groupe de la coupe du monde 2014, Manech est vivant !" ; "Si Benzema marque un but, c'est que Manech est vivant" ; et "Si j'arrive à finir cet article ici, c'est que Jean-Pierre Jeunet ne m'a pas fait foutre en taule pour avoir critiqué son film". Depuis notre prison on chialera : "Mathilde aime Manech... Manech aime Mathilde...", et on gravera des M&Ms partout en essayant de devenir les nouveaux prophètes de Jacques Audiard.


Un Long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet avec Audrey Tautou et Gaspard Ulliel (2004)

25 commentaires:

  1. MMM : Merde Merdique Merdissimale !

    RépondreSupprimer
  2. La bannière fout les gros j'tons !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Êtes-vous le Chevalier Noir ? le Batman ?

      Supprimer
    2. Non je suis un cd-r (gravable).

      Supprimer
  3. Je viens de lire le premier paragraphe. Je reprends mon souffle.

    RépondreSupprimer
  4. Le coup de la queue de castor m'a littéralement mis au rebut.

    RépondreSupprimer
  5. Toute la semaine va être de ce tonneau ? Je sens ma vie plus belle.

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi JP Jeunet est ringard, selon Malausa :
    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/956438-l-extravagant-voyage-de-t-s-spivet-pourquoi-jeunet-est-devenu-ringard-en-7-points.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi "devenu" ringard ? Il a déjà été cool ?

      Enorme article sinon. La crotte parfaite m'a tué. :D

      Supprimer
    2. Oh il a déjà été "à la mode", on peut dire, et maintenant tout le monde a l'air de s'en foutre. Cool, jamais.

      :D

      Supprimer
  7. Maintenant que Benzema a marqué deux fois en deux matchs, z'avez plus qu'à faire profil bas...

    Et faut vraiment virer la bannière, elle craint.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La bannière est difficile à encaisser, c'est vrai, mais elle est dans le ton du dossier et ne durera que le temps de ce dossier ! :)

      Supprimer
  8. J'ai revu Alien 4 y'a pas longtemps, à la suite des 3 premiers...et je dois dire que j'ai été scotché par la "qualité" du film.....Quel ennui ! Et ses autres films de toute façon j'aime pas j'aime pas j'aime pas j'aime pas j'aime pas j'aime pas j'aime pas j'aime paaaaaaaaaas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C'est tout ce que j'aime paaaaaaaaaaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAs ! C'est s-c-o-l-a-i-r-e à moooort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors notre critique d'Alien 4, que l'on publiera très vite au sein de ce dossier J-P Jeunet, te fera plaisir. :)

      Supprimer
    2. Ouais c'est une critique très sévère mais juste! Très sévère! Mais drôle! Mais très sévère! Mais juste! Enfin tu verras.

      Supprimer
  9. Pouvez vous parler avec politesse. J ai l impression de lire une critic édifier par des puceaux. Un peu de respect. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait vrai! Ecrire de telles inepties à longueur de ce blog, c'est presque surhumain (bravo pour ça...). Quand allez-vous faire le point et fermer votre blog. Ça suffit la pollution d'internet par des péteux!

      Supprimer
    2. Exactement! Bien vu Morgan Amalfitano. Ces "critiques" c'est des gros frustrés.

      Supprimer
    3. Les deux blogueurs ne pourront à l'évidence que s'incliner devant tant de puissance dans l'argumentation !

      Supprimer
    4. Puceaux péteux. On avait l'habitude des commentaires véhéments mais même les insultes sont minables maintenant.

      Supprimer
    5. De puissance dans l'argumentation, et d'originalité dans l'inspiration : chez ce type de commentateurs, c'est TOUJOURS le même parallèle qui est opéré avec l'immaturité ou avec l'inexpérience sexuelles. Des « puceaux » « frustrés » qui se « branlent » en écrivant leurs critiques... Rassurez-vous, chers commentateurs soi-disant respectueux, personne ne conteste que vous avez la plus longue (vu que ça n'intéresse personne), votre expérience des choses de l'amour ridiculise celle de Casanova, de Don Juan et de Warren Beatty réunis, et c'est bien vous qui pissez le plus loin. En revanche, si vous pouviez arrêter de nous faire chier...

      Supprimer
    6. En fait on devrait créer un nouvel onglet en haut du blog, sous la bannière, intitulé "Réponse par anticipation aux déficients mentaux et autres connards de tout poil". Ladite réponse pourrait contenir pas mal de tes précieux commentaires, cher Hamsterjovial, celui-ci compris, et dès qu'un type viendrait lâcher un commentaire de ce genre on pourrait le renvoyer vers ce fameux onglet.

      D'un autre côté on paumerait le plaisir de lire tes réponses, et ça pas question.

      Supprimer
    7. Pleasure is mine ! :)

      Supprimer
    8. Vous faites ma journée !!!!!

      Supprimer