26 juillet 2013

Gwendoline

J'ai l'honneur de vous présenter mon Indiana Jones 4 à moi ! Ah oui c'est une merde, mais pas plus que le véritable quatrième volet de la chère série de notre enfance. Ce gros navet de Just Jaeckin, qui porte le nom infect de son héroïne, Gwendoline, est un film d'aventure très vaguement érotique. C'est mon Indiana Jones 4 à moi. Un film d'aventure et d'action avec un acteur, Brent Huff, qui ressemble à Johan Elmander, une actrice principale, Tawny Kitaen, tout droit sortie du Crazy Horse, une actrice secondaire, Zabou, dans un de ses premiers rôles, que la réalisatrice de Se souvenir des belles choses essaie à toute force d'oublier, et puis derrière eux des tas de chinois, un désert, des gros africains cannibales, une cité engloutie et un peuple inconnu exclusivement féminin composé d'amazones sectaires des temps modernes dont la Reine n'est autre que Bernadette Lafont. Inutile de dire qu'on préfère se rappeler d'elle chez Truffaut ou Chabrol.




Assez gros budget bizarrement pour ce film de série Z, et pourtant ça sent la misère. Mais y'a un ou deux trucs drôles et quelques nichons dans ce nanar, dont ceux de Zabei Broutman. Et c'est quand même mille fois mieux qu'Indiana Jones 4 !


Gwendoline de Just Jaeckin avec Tawny Kitaen, Brent Huff et Zabou Breitman (1984)

12 commentaires:

  1. Fion Zeeker, le fan de zik et chercheur de fions26 juillet 2013 à 16:11

    Incroyable mais vrai : je l'ai vu. Il a bonne réputation dans le milieu pas-si-underground des chercheurs de fions sur toile. Ca reste un gros déchet, mais y'a deux culs qui se baladent, quoi, et c'est moins chiant (à la condition obligatoire de le "regarder" en accéléré et par petits bouts choisis) que les Emmanuelle et autres érotismes pour gens sous Prozac.

    RépondreSupprimer
  2. A Silver Mt Fion26 juillet 2013 à 16:13

    Je dois dire que le cul de Zabou, à l'époque, ça se tenait encore pas mal !
    Dommage qu'une ou deux scènes HA.RD. ne rendent pas le film plus BAnDAntSS.
    Fameuse la scène de l'affiche !
    QUi se souvient de Zabou Breitling dans le film avec Gamblin, là ? Tenue correc' exigée ? Grrrrrrand Jean Yanne !

    RépondreSupprimer
  3. C'était du lourd pour l'époque .... haha ! Dans le genre on a Zardoz, Starcrash , mais çà ne vaut pas mon vieux Barbarella ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le match Zabou VS Jane Fonda a-t-il seulement lieu ? :)

      Supprimer
    2. Franco "j'y mets la même", comme j'ai récemment entendu dire (ça m'a fait des frissons...).

      Supprimer
    3. Auch...
      En fait je pense que je préfère Zabou.

      Supprimer
    4. Itou. Et d'autant plus après avoir vu Le Syndrome Chinois, où Jane Fonda est franchement pas top... Dans Barbarella c'est déjà autre chose.

      Supprimer
  4. Y'a aussi la coupe de Zabou qui rappelle celle, bien plus affreuse, de Cate Blanchett dans Indiana Jones 4.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gwendoline est également sorti à peine deux ans avant la naissance de Shia Laboeuf.

      Supprimer
  5. Vu au cinoche lors de la sortie. C'était une autre époque. Zabou hyper craquante.
    J'étais ado.

    RépondreSupprimer