31 octobre 2008

Titanic

Encore hier j'étais le dernier à ne pas avoir vu Titanic. Aujourd'hui, c'est réparé. Par contre le film ne m'a pas branché. Je me suis tellement ennuyé que j'ai failli partir trois fois mais j'étais chez moi dans mon salon, j'allais pas me faire foutre à la porte de chez moi par un film de merde. L'histoire cousue de fil blanc, le bateau qui coule à trois reprises, et les gens qui tombent à trois reprises, dans un sens puis dans l'autre... Je ne comprends pas pourquoi tout le monde s'est rué sur ce film tellement Hollywood. Pas assez brut, pas assez réaliste. Il n'est jamais fait mention de ce passager qui selon les témoignages des derniers rescapés a passé tout le naufrage à se bâfrer dans les cuisines du navire pour finalement se jeter la tête la première sur une des cheminées du paquebot à la renverse. James Cameron nous montre le capitaine du bateau fier d'aller se planter devant son grand volant en attendant que l'eau explose les vitres de la cabine de pilotage pour l'engloutir, mais un témoin a pourtant raconté dans une interview accordée au Times à l'époque qu'il avait vu de ses yeux vu le capitaine à barbe blanche du Titanic sauter à pieds joints sur l'iceberg qui venait de causer la fin du plus grand paquebot du monde pour regarder son bébé couler tout seul, croyant ainsi s'assurer une survie qui se révéla toute relative. Le film fait l'impasse sur cet épisode édifiant de l'histoire du naufrage, et en un mot comme en cent la version de James Cameron est largement arrangée, manipulée pour le grand public.




Regarder ce film c'est comme manger un kilo de sucre au petit déjeuner, au déjeuner et au dîner. Un bon film historique se doit d'être un peu leste sur la salière, avec un zeste de citron et un peu de cacao à l'état pur (pour l'amertume) : vous obtenez un PH neutre. Je me demande encore pourquoi tant de gens sont allés se passionner pour les amours d'un gosse de 12 ans et d'une obèse. C'est plat, plat, plat, même au moment où cet ado pré-pubère s'envoie la baleine dans une vieille deuch. James Cameron ferait mieux de s'intéresser au sort de son pays d'origine (le Cameroon) plutôt que de nous infliger une scène de nu impliquant une actrice, dénommée Kate Winslet, qui serait à peine crédible dans le rôle de la bouchère du navire. La légende dit que l'épitaphe de la dernière survivante du Titanic était une insulte en langage assez châtié adressée tout droit à James Cameron et à son fidèle acolyte Bill Paxton, accusés d'avoir ramassé un gros pacson sur le dos de la congélation de milliers de malheureux.




Dans la catégorie "film de bateau" je préfère me retourner vers le grand classique USS Alabama où Denzel Washington, chauffé à blanc, est la réincarnation avant l'heure d'un Barak Obama opposé à un ersatz de McCain sous les traits de Gene Hackman, vert de rage. Mais je triche un peu car il s'agit d'un film de sous-marin. Pour rester dans le domaine du bateau à vapeur et même dans la catégorie très fermée des films sur le Twitanic, au remake préférez l'original, jetez vous sur la version télé avec John Zéta Jones !


Titanic de James Cameron avec Leonardo DiCaprio et Kate Winslet (1997)

15 commentaires:

  1. Méchante photo que tu nous as découpée là ! Je pense que tu es un ignoble salopard de parler en ces termes de la bouchère Winslet. Tout le monde ici et ailleurs l'aurait tronchée sur ce canap' même où ce cancre de Leo la croque. Perso j'aurais torché le croquis et j'aurais bouffé la salope sur place.

    En somme, j'aurais préféré que James nous surprenne, car moi aussi j'ai trouvé que ce film ne valait pas deux balles. Peut être aurait il du réécrire le script et changer la trajectoire du Titanic AE, l'orientant vers son pays (le Kenya, en réalité)où la tournure des évènements eût été toute autre: difficile alors de faire croire à la collision du Titatium de Gilette contre un quelconque tigre ou une sauvage gazelle.

    RépondreSupprimer
  2. C'est beau que nos lecteurs soient aussi cons que nous.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai jamais pigé pourquoi tout le monde avait tant aimé ce film qui contient le goof le plus connu de l'histoire du cinoche américain et indien réunis. Quand Léo Dit "Cabri" se farcit Kate "Wind of Change" Slet, il le fait dans une bagnole. Does it ring a Christine Bell? C'est un film de bateau! Qui plus est, ils baisent dans une volvo 1.5 115cx. Anachronisme. J'aurai bien demandé à Kate "Candle in the Wind" slet pourquoi ce choix, mais Gondry lui a pécho sa mémoire.

    RépondreSupprimer
  4. http://www.vanityfair.com/images/culture/2008/12/cusl06_winslet0812.jpg

    Si tu la niques pas, tu cr1

    RépondreSupprimer
  5. Je suis d'accord avec M. Cobra là.

    La dernière fois que j'ai tenté de mater le Titanic en train de sombrer, c'était avec un type retors surnommé Glue3 et son plus jeune frère, pas une lumière celui-là ! C'était en plein après-midi de vacances, on était reposé et la vie nous souriait avec audace en cette année 1999. L'individu Glue3 nous fixa avec ses yeux globuleux et nous avoua son ignorance totale de ce film à nos oreilles médusées. Le quidam Glue3 nous fit part de son envie de découvrir en notre compagnie ce film aux multiples oscars®. Ni une ni deux, le benjamin de la famille avait déjà sorti sa précieuse VHS enregistrée peu de temps avant sur canal+ et dont il avait fait sauter la languette en plastique pour la rendre inattaquable. Malheureusement la séance a tourné court puisque le phénomène Glue3 s'est mis à ronfler au bout d'une demi-heure, entrainant ses deux jeunes frères dans son naufrage. Bref, Titanic ne tient pas trop en haleine. Plus tard je vous raconterai la séance mouvementée lorsque mon jeune frère et moi-même sommes allés voir ce succès au cinéma (c'était ça ou Full Monty) avec notre cousin qui pleurait à l'issue du film et qui n'a jamais voulu le reconnaître malgré les nombreux témoins présents sur place.

    En parlant de goofs, comme nous l'a si bien fait remarquer Vincent, Titanic en est truffé. Mais le goof le plus flagrant n'a pas été mentionné, c'est à dire pourquoi à la fin du film la planche en bois sur laquelle se trouve Kate Winslett réussi à flotter malgré la présence d'une personne avec une surcharge pondérale visible à main nue dessus.

    RépondreSupprimer
  6. Je crois que la seule chose que j'ai aimée dans ce film pour beaufs et fans de Santa Barbara avec cette tête à claques de Dicaprio et cette fermière texane qui on ne sait par quel miracle s'est retrouvée à jouer une aristocrate anglaise, c'est le détournement que fait par Mozinor.
    Titanique ta mère ou la boite à chaussures en or avec des savates en carton dedans.

    RépondreSupprimer
  7. lisez plutot ceci http://www.filmosphere.com/movie-review/critique-titanic-3d-1997-2012/
    ...

    RépondreSupprimer
  8. La ressortie du film au cinéma à l'occasion des cent ans du naufrage du Titanic a été accompagnée à la télévision par nombre de documentaires sur l'illustre paquebot, ce qui ne fut pas inutile puisque cela a permis à beaucoup de jeunes abonnés à Twitter et autres Facebook de découvrir que le Titanic avait réellement existé et que ce n'était pas qu'une fiction, et de le clamer sur les réseaux sociaux avec stupéfaction. Pauvre cons !

    Par ailleurs en Chine la 3D provoque la censure. Sachez que la séquence où Kate Winslet apparaît nue a été censurée dans les cinémas au prétexte qu'avec les nichons de Winslet gonflés par la 3D les spectateurs risquaient d'être attirés par les obus énormes de l'actrice et de se jeter sur l'écran. Voici le vrai communiqué : "Compte tenu des effets 3D impressionnants, nous avons peur que les spectateurs essaient de toucher (les seins) avec leurs mains et gênent les autres personnes qui regardent. Afin d'éviter les conflits potentiels entre les spectateurs et dans l'idée de construire un environnement éthique et social harmonieux, nous avons décidé de couper les scènes de nudité". Les Chinois...

    RépondreSupprimer
  9. Perso, Kate Win Slut, c'est quand elle veut !

    Mais pareil, j'ai dans mon entourage des cinéphiles qui me jurent que Titanic est un grand film. J'avais surtout retenu "long"... Entre ces jolis boobs et les gens qui meurent de manière acrobatique, pas grand chose à se mettre sous la dent.

    RépondreSupprimer
  10. Titanic, j'ai essayé de le regarder plusieurs fois, il m'est toujours tombé des mains, décollé des yeux, c'est un aspirateur à neurones, un lobotomisateur plus efficace qu'un manga de baston. J'ai jamais compris toute la hype autour de cette histoire de bateau coulé sur fond de romance niaiseuse. Mais pourquoi c'est devenu le pus "grand" film de tous les temps ? POURQUOI ? Faut-il qu'il n'y ait rien à voir au cinéma pour que tout le monde se précipite sur une histoire de bateau qui coule ?

    RépondreSupprimer
  11. langage châtié pas châtré ! :-D

    RépondreSupprimer
  12. Complètement tombé par hasard sur votre blog d'ordures cinéphiles, et plus particulièrement sur ce pamphlet anti-Titaniktareum' qui bien entendu m'a fait glousser comme un furet sous LSD...
    Celà dit, c'est plutôt easy de démonter l'ignoble fiante qui a fraichement réalisé un remake de Pocahontas en 3D, anciennement un immonde Odyssée de l'espace sous la flotte et un Aliens qui pue franchement du cul ( mais j'avoue, Terminator et sa supposée grosse queue en acier trempée, était crédible, à la dernière visio'. 'Va chier, sac à merde' )
    BREF, ce que j'étais venu chercher dans votre rubrique 2008, c'était de quoi rassasier mon mépris de ce type, ce fourbe pompeur de Tarantinal et Kounen ( pompage pas toujours judicieux, en passant ) ce goujat qui n'a jamais injecté plus de 3 secondes de silence dans ses films à-la-super-BO-au-super-montage-aux-putains-d'acteurs-et-avec-de-la-drogue-pour-faire-kiffer-les-ados ( un peu comme 'Requiem for a Dream' d'Aroknackie, qui est une saloperie, que dis-je, une virgule au fond d'un chiotte. ) Bref, je voulais nommer Guy Ritchie et son 'Rock'n'Rolla' foireux, qui chlingue l'acnée.

    Est-ce un oublie purement involontaire ? Une indifférence calculée ? Si vous l'avez ignorer, j'en conçois, mais ce film aurait mérité une petite diarrhée verbale, comme vous avez l'air de si bien faire.

    Celà dit, je repasserai par chez vous, on s'fend bien la gueule.

    Salut ( térus ) !

    RépondreSupprimer
  13. Un article sur "Sherlock Holmes" de Guy Ritchie dort dans les brouillons du blog depuis un fameux bail. Je le régurgiterai un jour !

    RépondreSupprimer