5 octobre 2014

Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones

Lettre ouverte à Lucas George à propos de L'Attaque des Clones :

Il y a quelques années, nous avons vu un film, intitulé L'Empire contre-attaque, à Port-de-Bouc, sous la recommandation de nos cousins port-de-boucains.

Dans la salle, nous avons été informés que le jeune homme qui avait fait le film était présent, mais quand nous avons dit que nous voulions le rencontrer parce qu'on était tellement impressionnés par la qualité du film, il a fui par le couloir sans un mot. Nous étions décontenancés par son comportement, et un de nos cousins port-de-boucains nous a dit qu'il était timide.




Nous avons su ensuite que le superbe talent que nous avions vu dans L'Empire contre-attaque serait diffusé un jour dans toute l'industrie cinématographique mondiale, et nous avons attendu d'en entendre parler. Nous avons été mystifiés de ne pas nous souvenir en avoir jamais entendu parler de nouveau. Jusqu'à aujourd'hui.

Nous avions tout faux. C'était juste parce que nous vivions dans le Gouffre de Cabrespine que nous n'avions jamais réentendu parler de lui. Nous ne savions donc pas que les talents de Mr. Lucas avaient été hautement reconnus aux USA depuis un moment. C'était pour ça...

Quand nous avons su que L'Attaque des Clones avait été fait par l'homme qui avait fait L'Empire contre-attaque, nous étions si contents et excités que nous nous sommes retrouvés à taper dans nos mains. Nous n'étions pas seulement ravis parce que notre jugement sur lui s'était avéré juste, mais aussi parce que nous nous rendions compte que notre vieille conviction - que les vraiment grands talents ne restent pas enterrés - était validée.

Ce jeune homme que nous avions vu dans la salle de projection du Méliès à Port-de-Bouc doit maintenant avoir plus de 50 ans. Cependant, la jeunesse et la fraîcheur de la mise en scène que nous avions trouvée dans L'Empire contre-attaque sont toujours là dans L'Attaque des Clones.




Nous pensons que la beauté avec laquelle les séquences sont exécutées et la façon dont elles sont mises ensemble sont une chose naturelle - que l'homme en question est né avec ça.

Nous avons vu beaucoup de bons films et nous avons été impressionnés et émus beaucoup de fois auparavant. Mais l'excitation que nous avons ressentie dans la salle de projection du Colisée de Carcassonne, où nous avons vu L'Attaque des Clones, était quelque chose de spécial. Peut-être était-ce parce que nous avions ressenti la même sorte d'excitation plus de vingt ans plus tôt dans la salle de projection du Méliès, parce que nous pouvions ressentir la même sorte d'excitation après un si long intervalle.

Félix & Rémi

Vous trouvez notre lettre à chier ? Ask Kurosawa, dont la missive envoyée à Cassavetes, enfin émergée des archives personnelles du cinéaste nippon après 16 ans de silence radio, vient de faire le tour du web, suscitant une vague d'admiration béate sur tous les réseaux sociaux, y compris Feedly. Certes c'est sympathique d'apprendre que Kurosawa aimait le cinéma de Cassavetes (ça nous fait les belles gambas de Cyd Charisse...), mais ça ne fait pas de son courrier - ici scrupuleusement traduit, style au beau fixe - un modèle du genre devant lequel se pâmer...




Star Wars Episode II : L'Attaque des Clones de George Lucas avec Ewan McGreggor, Liam Neeson, Hayden Christensen, Natalie Portman et Samuel L. Jackson (2002)

21 commentaires:

  1. Pas faux, et jusqu'à cette explication finale, je ne comprenais effectivement rien à la missive.
    Cela dit vous avez oublié de dire que l'Attaque des Clones est une sombre merde et de très loin le pire film de la saga Star Trek.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, mais tout le monde le sait !

      Supprimer
    2. C'est presque douloureux à lire, cette lettre.

      Supprimer
  2. Star Wars est loin, mais vraiment loin de mériter le culte qui lui est voué depuis des décennies, mais dans le tout, les épisodes II et III restent quand même ce qu'il y a de plus regardable.

    Tepepa junior (8 ans)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juliette Boniche7 octobre 2014 à 09:51

      Tu dois te sentir assez seul sur ce coup-là, non ?

      Supprimer
    2. Peut-être pas. J'ai rencontré quelqu'un dont l'épisode préféré est l'épisode 1.

      Supprimer
    3. J'ai bien aimé les 6 Star Wars, excepté les trois derniers (Episode 1,2 et 3), que je n'ai pas vus.

      Supprimer
  3. Peut-être que l'explication vient simplement du fait que c'est Irvin Kershner qui a réalisé L'empire contre-attaque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était pour ajouter à la débilité de notre article. :)

      Supprimer
  4. Chouette photo de jeunesse de George Lucas et de Francis Fitzgerald Coppola, en tout cas.

    La deuxième, je ne suis pas sûr... C'est Lucas avec Dario Argento, un lendemain de beuverie ?

    RépondreSupprimer
  5. L'excitation que je ressens à la lecture de cette épistole me fait allègrement trépigner à pieds joints, disjoints et disjonctés sur le parquet de toile cirée. Je suis moi aussi une très jeune fille de 50 ans et ma fraîcheur est hyper intacte...
    (Quel gros con d'abruti, ce Lucas, hon hon, franchement...Allez, couché! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juliette Boniche7 octobre 2014 à 09:53

      Ta rancune a l'air tenace.

      Supprimer
  6. Depuis THX 1138, je trouve Lucas mou du genou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... mais du cerveau, ça, il l'a toujours été.
      Quoi?.... Ben c'est vrai, non ?

      Supprimer
    2. C'est comme moi : depuis 'Situation amoureuse : c'est compliqué', je trouve Manu Payet très peu inspiré.

      (C'est juste pour la blague, je ne l'ai pas vu !)

      Supprimer
  7. George Lucas n'a jamais mis les pieds sur le(s) plateau(x) de l'Empire Contre-Attaque tout occupé qu'il était à la production d'Indiana Jones....il a d'ailleurs viré par la suite toute l'équipe qui a fait de l'Empire le meilleur Star-Wars.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Permettez-moi d'en douter. Lucas a toujours gardé un oeil sur ses Star Wars et la marge de manoeuvre des réalisateurs engagés n'était pas énorme. Mais suffisante pour y apposer leur patte et améliorer l'ensemble bien sûr (dans le cas de Kershner) ou le rendre plus fade (dans le cas de Marquand, ce qui lui a valu de se faire remplacer souvent par un Lucas pas content sur le Retour du Mercredi).

      http://www.who2.com/sites/default/files/blog/Irvin_Kershner_1_wenn3119893_wenn3119893.jpg

      Supprimer
    2. Si le voisin d'Irvin Kershner se poussait un peu, on verrait que R2-D2 porte lui aussi la barbe, pour faire comme les quatre autres sur la photo. On ne dira jamais assez à quel point ces droïdes sont conformistes...

      Supprimer