28 décembre 2012

Dark Shadows

Malgré une piètre introduction plantant très maladroitement le décor, j'ai longtemps trouvé le dernier film de Tim Burton plutôt sympa et, en tout cas, beaucoup moins affreux que je l'imaginais. Je me disais surtout qu'il s'agissait d'un très honnête divertissement pour enfants, capable de les amuser convenablement, sans trop les abrutir, avec quelques petites idées plaisantes ici ou là. J'étais en outre très agréablement surpris par le rythme du film qui, passée une petite mise en place trop rapidement expédiée, est globalement calme, tranquille, et non hystérique comme c'est actuellement la règle dans toutes les grosses machines américaines destinées au jeune public. Dark Shadows respire et nous laisse le temps de prendre nos marques dans son univers singulier : bien que l'action se déroule au début des années 70, le film s'inscrit très souvent en hommage à l'horreur gothique de la Hammer des années 50 et 60 (Christopher Lee fait d'ailleurs une apparition) ; les jeunes personnages du film, imprégnés de culture hippie, et sa BO, faite de chansons d'Alice Cooper, de Donovan, et des Stooges mêlées à la composition de l'inévitable Danny Elfman, viennent régulièrement nous rappeler ce décalage intéressant. Ce patchwork original participe au petit charme du film. Un plaisir communicatif, partagé par les acteurs et le metteur en scène, plus inspiré qu'à l'accoutumée, se dégage même de ce joyeux bordel. J'étais affalé sur mon canap' et je ne passais pas un mauvais moment, je dois vous l'avouer.




Je notais bien quelques grosses fautes de goût assez regrettables et difficilement compréhensibles dans un ensemble de plutôt bonne tenue, mais ça passait, et j'encaissais sans trop me plaindre. Je ne comprenais pas toutes les subtilités du scénario, un véritable foutoir sans nom qui vise vraisemblablement à synthétiser les 1225 épisodes de la série dont il est adapté, mais je faisais avec, peinard, et je ne me focalisais pas là-dessus. De justesse, le positif l'emportait donc, jusqu'à ce drôle de moment où, sans prévenir, Docteur Hoffman (Helena Bonham Carter) se met à pratiquer une fellation sauvage pour le plus grand plaisir du pâle zigouigoui de Bar-Tabac le vampire (Johnny Depp), dans une scène certes étonnante mais qui n'a rien à faire là. Le film s'enfonce encore davantage lors de cette scène lamentable où notre vampire à la libido décidément galopante se laisse aller et démonte carrément Angie-la-sorcière (Eva Green), dans un vacarme assourdissant doublé d'une chorégraphie misérable. Je n'ai rien contre quelques moments graveleux pour ce côté "décalé" si cher à Burton, mais ceux-là m'ont simplement rendu définitivement indigeste le vaste bordel qu'est ce film, et je me suis mis à le mépriser tout entier. Mes derniers espoirs se seraient de toute façon définitivement envolés lors de cette ultime demi-heure totalement insupportable où le décor s'embrase, explose, et où tout le monde se tombe dessus, se fout dedans, se transforme en monstre, s'affronte à coups de fusil à pompe et se bouffe le cou à tour de rôle dans un déluge d'effets spéciaux ridicules dont la laideur culmine quand la petite Chloë Grace Moretz devient loup-garou. J'ai donc fini par rendre les armes, assez dégoûté après avoir tenu aussi longtemps et rudement bataillé avec moi-même, armé des meilleures intentions du monde, pour voir le verre à moitié plein. J'ai finalement accordé la note de 3/10 à Dark Shadows et je ne le conseillerais même pas à mes petits neveux... Depuis, le délirant Frankenweenie est venu nous rassurer sur l'état de santé mentale du cinéaste.


Dark Shadows de Tim Burton avec Johnny Depp, Eva Green, Michelle Pfeiffer, Jackie Earle Haley, Chloë Grace Mortez, Bella Heathcote et Helena Bonham Carter (2012)

29 commentaires:

  1. J'ai vu le film parce que j'adore Tim Burton, mais j'ai été vraiment très déçue : c'est un navet !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai voté pour "à chier" et ça me fait du bien. SALOPERIE que ce film.

    RépondreSupprimer
  3. Je rejoins Stavros ! Vraiment une daube ! Mais Tim Burton n'en n'est jamais vraiment loin avec ses films.

    RépondreSupprimer
  4. Il a même très souvent les deux pieds dedans...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mais j'ai un reste de timidité qui ne me fait pas dire que tout Tim Burton, c'est de la daube. Et puis, j'ai à peu près bien aimé Sleepy Hollow.

      Supprimer
  5. je mets 7/10 à Frankenweenie avec les encouragements pour le 3ème trimestre au petit Tim! ;-)

    RépondreSupprimer
  6. Très intéressant cet article où tu décris bien comment tu passes de l'intérêt marqué au désenchantement.
    Il se regarde d'un oeil distrait, mais il ne faut pas s'attendre à du grand cinéma...

    RépondreSupprimer
  7. Je ne l'ai pas vu et je vous promets DOWN ON MY KNEES I'M BEGGING YOU je ne le verrai pas !

    RépondreSupprimer
  8. Je crois que je suis l'une des seuls à avoir aimé ce film....

    RépondreSupprimer
  9. Et non Julie. Il se trouve que je ne suis pas du tout d'accord avec cet article qui cloue au piloris un des plus distrayants film de Tim Burton ("Big Fish" restant mon préféré). Tout y est : du gore, de l'humour, de l'action et un ton décalé si cher au réalisateur. Depp est tout à fait à son aise et donne à l'ensemble une crédibilité (si tenté que l'on puisse utiliser ce terme dans ce cas précis) évidente. Je me suis régalé pendant plus d'une heure et demie en dégustant ces superbes décors et cette photographie si particulière. En résumé, il semble que ce film fasse débat, et c'est finalement là tout l'intérêt du cinéma...

    RépondreSupprimer
  10. Parce que j'aime Tim Burton et que je veux être le plus optimiste dans mes avis : alors oui j'ai aimé ce film. Mais beaucoup moins que ses classiques qui faisaient partie d'un cinéma unique dans une Amérique étrange. Les premiers films de Burton claquaient mais beaucoup moins maintenant comme l'ensemble des cinéastes de ce monde âgés de plus de cinquante ans avec derrière eux une longue carrière (prenez Scorsese par exemple). Le cinéma d'aujourd'hui sent le sapin comme dirait Philippe Noiret ! Prenez mon blog : aucun film récent n'est chroniqué !

    Bonne soirée de la part d'une de vos fidèles lecteurs. Faute de temps je dépose rarement des commentaires, désolé !

    RépondreSupprimer
  11. Tim Burton est un réalisateur sans aucun intérêt qui nous ressasse toujours les mêmes thèmes, toujours le même visuel gothico-tagueule... et le seul bon film qu'il ait fait c'est Henry Selick qui l'a fait ! BAM SANCTION !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pas d'accord.
      burton a un univers et des thèmes récurrents mais il a de beaux films à son actif et une filmo cohérente... mais de moins en moins c'est vrai... et regrettable...

      Supprimer
  12. Le Chat de Chester31 décembre 2012 à 01:06

    J'aime beaucoup Tim Burton, mais ses derniers films laissent vraiment à désirer... Depuis Sleepy Hollows, rien de vraiment bien. Dark Shadows n'en est que le tréfonds... C'est bâclé niveau scénario et les personnages secondaires ne servent à rien. Et puis, bon, j'aimais bien Johnny Depp, mais ce serait quand même bien que Tim change un peu son casting... Maintenant, je rêêêêêve d'un film de Tim Burton SANS Depp !!! Est-ce possible ??? Enfin bon, d'ici là, je prescris de bonnes et longues vacances à Mr. Burton pour qu'il se vide un peu l'esprit. Parce que là, il tourne en rond le bonhomme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rêêêêêêve de ne plus jamais revoir Johnny Depp dans un seul rôle.

      Supprimer
    2. Qu'as-tu pensé de Frankenweenie, Chat de Chester ?

      Supprimer
    3. Le Chat de Chester31 décembre 2012 à 13:46

      Bah ! J'ai pas voulu le voir !!!!! Sachant que Burton l'avait ressorti d'un vieux tiroir !!! (il en avait déjà fait un court métrage dans sa toute jeunesse). Bref, Mr. Tim est tellement désespéré de son manque d'inspiration qu'il nous ressort ses vieilleries. Et après, Dark Shadows, j'avais envie de bouder :P Bref, j'irai voir un Burton au ciné uniquement lorsque Monsieur nous donnera quelque chose d'intéressant à voir, na !

      Supprimer
    4. Donne lui sa chance ! C'est effectivement la reprise d'un court métrage de sa jeunesse, mais ça reste néanmoins ce que Tim Burton a fait de plus frais depuis un sacré moment, à mon avis. :)

      Supprimer
  13. C'est le problème des réa' aux acteurs fétiches quoique dans le cas de Tim Burton ça tourne à la blague.

    Mais euh Depp ne fait pas de voix dans son dernier c'est déjà ça...

    RépondreSupprimer
  14. Moi aussi, "Un Americain", je rêêêêêve que Johnny Depp prenne définitivement sa retraite dans son île.
    Et aussi que Daniel Craig ne fasse plus James Bond.
    Lisa Fremont.

    RépondreSupprimer
  15. Merci de dénoncer ce genre de film à la con.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Évidemment, c'est facile, mais c'est quand même assez drôle :

      https://www.youtube.com/watch?v=bFzLRP8e4vE

      (Au cas où tout le monde connaissait déjà, désolé !)

      Supprimer
    2. Presque pas drôle tellement ça paraît crédible...

      Supprimer
    3. J'aime bien le gros pot de maquillage blanc !

      Supprimer