27 avril 2009

La Colline a des yeux

Notre poiscaille d'avril c'était de ne rien écrire ce mois-ci. En fait c'était pas du tout un poiscaille c'est juste qu'on avait vraiment autre chose à foutre. Félix et moi on a chacun une meuf en fait. Et vraiment pas des moindres. On a les pires meufs. On est amoureux aussi passionnément qu'on ne l'est pas de Dave Fincher ou de Caddy Klapisch. On est comme deux poiscailles d'avril dans l'eau. Pour renouer néanmoins avec l'écrit, et en faisant un break bien mérité dans la rédaction endiablée de lettres d'amour et autres textos érotiques, voici venue une bonne vieille titrologie comme nous les aimons tant. La Colline a des yeux, dont le working title était "La Montagne a des mirettes", a eu des suites, qui se sont intitulées "La Colline a 2 yeux", "La Colline a un bras", "La Colline a deux bras", "La Colline a une grosse teub" et ainsi de suite. Les producteurs planchent sur une préquel qui s'intitulerait "La Colline n'a pas d’œil", avec pour sous-titre éventuel : "La Colline n'a pas d'œil mais elle encule tout le monde".




En tout cas il est bien évident que tout le succès de ce film, en tout cas toute sa célébrité, ne tient que sur son titre. La Colline a des yeux ça attrape l'œil, précisément, au point d'en faire un remake et des suites pour continuer d'attirer les débiles du monde entier. A noter que le réalisateur de ce film s'appelle Alexandre Aja, qu'on surnomme dans l'hexagone Alexandre Ajax d'Amsterdam ou Alexandre A.J.Auxerre. Un des acteurs du film s'appelle Ted Levine. C'est le pire gars au téléphone. Quand il appelle on dit que c'est Ted au tél, devine qui est au tél c'est Ted Levine ! Ted, tel Levine, il appelle au tél ! Devine qui c'est au tél, c'est Téddy ! Devine quel Ted ? Levine au tél ! Dans la famille Levine devine qui c'est que j'ai au tél, c'est Ted. Passe moi le tél que j'appelle Ted, devine qui ? Levine Ted.


La Colline a des yeux d'Alexandre Aja avec Aaron Stanford et Ted Levine (2006)

7 commentaires:

  1. J'avais déjà entendu la plupart de ces vannes après visionnage, mais elles restent d'actualité vu que je ris à gorge déployée, et laisse moi te dire que c'est moche, une gorge déployée.

    RépondreSupprimer
  2. Joe Danté zyeux25 juillet 2011 à 11:16

    La dernière vanne m'a encore couté un bras (j'ai ri si fort qu'il est tombé). C'est le second.

    RépondreSupprimer
  3. T'es LE lecteur de cet article, ça te fait une belle médaille !

    RépondreSupprimer
  4. Je viens de relire les premières phrases avec émotion.

    RépondreSupprimer
  5. Critique à l'image du site : inutile

    RépondreSupprimer
  6. et le film alors ??
    c'est un des meilleurs films d'horreur
    une boucherie remplit de sursauts, d'angoisse, enfin de tout, c'est un vrai film d'horreur !

    RépondreSupprimer