25 juillet 2009

La Liste noire

Hier soir j'ai revu ce film. C'est ce genre de films que j'aime bien foutre le soir quand je sens que je vais m'endormir, et souvent je reste éveillé jusqu'au bout alors que je bosse le lendemain à 14h du matin... C'est un film de Irwin Winkler, sorti en 1991, avec Robert De Niro et Annette Bening entre autres, qui raconte la fameuse "chasse aux sorcières" à Hollywood au début des années 50, quand le gouvernement et les tribunaux Américains ont établi une "liste noire" sur laquelle ils inscrivaient les artistes supposés communistes, présumés coupables, soumis à la question et forcés devant le juge de collaborer en donnant des noms sous peine de perdre leurs biens et leur emploi. Le film est sobre et très efficace. Il montre bien l'ampleur du mouvement répressif américain de cette époque, fachisant, rétrograde, conservateur, totalitaire et moyen-âgeux, à travers le parcours d'un illustre metteur en scène (interprété par De Niro) qui est dénoncé par d'autres artisans d'Hollywood, accusés puis sommés de donner les noms de leurs propres amis. Le metteur en scène et personnage principal du film est jugé coupable de communisme parce qu'il a assisté à quelques réunions du parti en 1939. Il est alors écarté des studios, traqué, espionné et rejeté, pour finir devant le tribunal. Ce film est un autre exemple de cette faculté qu'on les Américains à parler de leur Histoire, même dans ses épisodes les plus honteux, sans ambages et avec une grande force critique.



Le film est assez simple, il va droit au but, il évite bien des débordements et se contente de raconter une histoire sans trop en faire, avec justesse et vérité. Et puis quelques petites pointes délicates de mise en scène, précises, fugaces et intelligentes évitent à l'ensemble d'être formellement trop plat. C'est peut-être aussi ce film qui m'a rendu De Niro tout à fait sympathique il y a quelques années. Avant ça je l'avais déjà vu dans beaucoup de bons films, où il était très bon acteur. Mais il m'agaçait parfois un peu, toujours empêtré dans le même carcan du héros nerveux et grimaçant, à l'instar de son personnage de Mean Streets, que j'appréciais mais dont il me semblait être prisonnier. Je me suis bien rendu compte de son immense talent dans The Deer Hunter et puis encore dans Il était une fois en Amérique. Ce type a quand même joué dans deux des plus grands films de l'Histoire du cinéma... Mais dans La Liste noire ("Guilty by suspicion" en VO) je l'ai redécouvert tout en nuance, brillant dans une grande retenue, à l'image du film, très discret mais d'une redoutable efficacité, voire franchement impressionnant.


La Liste noire de Irwin Winkler avec Robert De Niro et Annette Bening (1991)

4 commentaires:

  1. Fameux film peu connu, qu'on avait vu un peu par hasard, trouvé en DVD dans les rayons "pas cher" de quelque magasin. Effectivement, il est cool.

    RépondreSupprimer
  2. Ca c'est typiquement le genre de films qui entre dans la catégorie "film pas majeur des 90's mais que tout le monde connait plus ou moins". Le film dont on connait le nom, le sujet, les acteurs, l'affiche, parce qu'il était bien en vue dans le rayon du vidéoclub, mais rien de plus. Je l'ai vu mais j'en ai aucun souvenir, ton article me donne vachement envie de le (re)voir du coup.

    RépondreSupprimer
  3. je ne connaissais pas... En bon fan de de niro que je suis, j'essaierai de le voir!

    RépondreSupprimer