28 janvier 2009

Donnie Darko

Je voudrais m'attarder sur une scène de ce film dont vous trouverez par ailleurs d'autres critiques sur google, si vous êtes du genre à aimer entendre parler de l'intégralité des films. Dans ce film, Jake Gyllenhaal (qu'on a décidé de laisser tranquille avec son nom, pour la première fois, lui qui ouvre toujours plusieurs boîtes à lettres dans le hall de son immeuble pour qu'au final tous les noms de ses voisins réunis puissent ressembler vaguement à son patronyme d'outre-tombe), acteur dont c'était la première apparition importante au cinéma (il avait déjà joué le fils de Billy Crystal dans La Vie, l'amour, les vaches), incarne un jeune étudiant qui rédige un exposé de chimie sur les particules élémentaires si chères à Michel Houellebecq. Dans son petit mémoire il tend à prouver que l'Homme se nourrit partiellement de l'air qui l'entoure et qu'il respire, et par extension du domaine de la lutte, de tout ce qui est précisément contenu dans cet air. Il démontre par A+B que l'Humain ingère, comme il fait des aliments, les molécules contenues dans l'air et leurs spécificités. En somme il nous explique que l'on avale, dans une quantité infinitésimale, un peu de ce que l'on sent. Ce à quoi son professeur et directeur de recherche Patrick Swayze (c'est la première fois que cet acteur joue un rôle de vivant, et non plus des fantômes de danseurs morts) ne trouve rien à redire.

Depuis ce film, une expression courante s'est fait jour et court le monde. Quand quelqu'un est assis à côté de vous, et qu'il expulse un cube fait de méthane et d'ammoniac, en d'autres termes quand votre voisin de métro chie tous ses morts en se tenant à un bras de distance de vous, et que vous sentez cette odeur de merde grimper comme un rongeur le long de votre flanc pour foncer vous hanter les narines et imprégner vos habits autant que votre gorge, quand vous sentez ce parfum de grande mort se répandre sur votre langue telle la grande faucheuse, et que vous sauriez presque dire ce que le horla à vos côtés a dîné avant de sauter dans le subway pour parcourir la ville et y partager son mal, alors, à cet instant précis, où vous cherchez la possibilité d'une île, et où vous tâchez de rester vivant, contre le monde, contre la vie, alors vous venez de subir une "Donnie Darko". Vous venez littéralement de manger de la merde, en quantité minuscule certes, mais suffisante pour pouvoir dire et affirmer que vous venez de manger un peu de merde. Sachez que si un jour les rôles s'inversent, et ne détournez pas le regard, on sait tous très bien que les rôles se sont déjà inversés pour chacun d'entre nous, on sait tous très bien qu'on n'est pas toujours au parfum de ce qu'on a dans le slip, alors vous pourrez dire que vous aurez, vous aussi, fait une "Donnie Darko".


Donnie Darko de Richard Kelly avec Jake Gyllenhaal et Maggie Gyllenhaal (2002)

15 commentaires:

  1. Je tenterai de replacer cette expression aussi souvent que faire se peut.

    RépondreSupprimer
  2. Les particules élémentaires sont un domaine de la physique et non de la chimie. Un peu de précision ne ferait pas de mal à votre exposé pour le moins médiocre.

    RépondreSupprimer
  3. Pour le coup je viens de vous foutre dans la merde. C'est un Donnie Darko mutuel qui s'installe entre vous et le tas de merde qui vous entoure désormais.

    RépondreSupprimer
  4. HEY à la liste des movies que je veux voir reviewés ici, j'ajoute celui-ci:

    http://www.imdb.com/title/tt0274812/

    Dépéchez vous ou j'en ajoute encore un ! ET il sera encore pire !

    RépondreSupprimer
  5. Celui-ci on l'a déjà vu, et il se mate à l'aise. On pourra le reviewer en s'appuyant sur nos quelques souvenirs...

    RépondreSupprimer
  6. (j'ai encore laissé échapper quelques rires gras à la lecture de cet article, je sais pas ce que j'ai) SOIT je reviendrai c'est plus que sympa ici, la mise en page des articles fout un peu les jetons mais enfait ça passe tout seul et on se fait plez'

    RépondreSupprimer
  7. J'sais pas, les tartines de texte homogène représentent une agression pour moi, ô pauvre lectrice fénéante.

    RépondreSupprimer
  8. lol je le ressortirai ^^

    RépondreSupprimer
  9. Pas du tout d'accord avec vous mais je trouve ça très drôle

    RépondreSupprimer
  10. la p'tite soeur de Donnie Darko a bien grandi:
    http://img824.imageshack.us/img824/1609/daveighchase.jpg

    RépondreSupprimer
  11. Mais n'importe quoi ! Franchement, si le but c'est d'écrire un article d'après vos souvenirs mutuels coagulés par toute la fumée de cannabis que vous vous êtes envoyés, c'est bien ouéj, sinon c'est de la merde. Vous qui semblez si pointilleux avec les erreurs de raccords scénaristiques vous êtes loin de cette rigueur ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et le mieux c'est que nous n'avons jamais touché au cannabis.
      "sinon c'est de la merde", c'est tout le sujet de l'article !

      Supprimer
    2. Ok, pourquoi pas. Par contre, je trouve que vous vous répétez beaucoup (surtout dans "la merde"). Autant, vos articles sont amusants, voire très drôles, quand on découvre le blog, autant ils perdent de leur intérêt quand on s'est habitué à votre façon de procéder. Reste à chercher vos vraies critiques dans cet amas de bouillasse et c'est pas si simple, c'est dommage.

      Supprimer